DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


LA LOUVE SANGUINAIRE




Titre : La louve sanguinaire

Version : Française
Auteur de la critique : flo001fg
Date de la critique : 23/07/2009

Cette critique a été visitée 839 fois. Aide

 

Editeur : Neo Publishing
Année de sortie au cinéma : 1976
Date de sortie du DVD : 16/06/2004
Durée du film : 100 minutes


Résumé : Dans sa jeunesse, Daniela (« moi ce que j’aime chez Daniela c’est qu’on peut s’y mettre à trois ») a été violée et depuis, elle ne peut vivre normalement. Elle se venge des hommes en mutilant ses amants mais la rencontre avec un homme prévenant lui fait espérer le Grand Amour. Hélas, après une nouvelle agression, Daniela devient folle et massacre ses assaillants. D’autant que son ancêtre était une louve-garou et qu’elle commence à se promener à poil dans les bois.
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (6/10)

Réalisé par le cinéaste italien Rino Di Silvestro, "La louve sanguinaire" aka "La louve se déchaîne" est un film sur la lycanthropie, assez atypique. En effet, il est question ici d'une femme, Daniella, qui bascule dans la folie suite à un traumatisme survenu durant son adolescence, celle-ci ayant était violée. Par ailleurs, au 18 ème siècle son ancêtre aurait été brûlée sur un bûcher après avoir été accusée de lycanthropie. La jeune femme qui ressemble à son ancêtre va alors s'identifier à elle et se prendre pour un loup-garou. La seule scène réelle de lycanthropie du film est en fait la scène d'ouverture. Celle-ci est assez mal réalisée, le maquillage n'étant absolument pas crédible, voire même ridicule. On s'aperçoit alors rapidement qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar fait par Daniella. La jeune femme va alors basculer dans la folie en tuant le compagnon de sa soeur après les avoir vus faire l'amour. Malgré la fait que le meurtre passera pour un accident, Daniella retrouvait dans un état proche de la possession, sera alors internée en hôpital psychiatrique. Les scènes à l'hôpital sont assez convaincantes, on y croise notamment une nymphomane fortement dérangée qui aidera à son insu, Daniella a s'échapper, tout en se faisant tuer par celle-ci. Les meurtres vont alors reprendre dès que deux facteurs seront réunis, le facteur sexuel rappelant son viol et le facteur de la pleine lune rappelant son identification aux lycanthropes... Pourtant Daniella va trouver un certain équilibre, certes fragile, lorsqu'elle va trouver enfin l'Amour. Le bonheur sera pourtant de courte durée, car un soir elle sera violée par trois hommes... Le film va alors virer assez tardivement au "rape and revenge". La réalisation du film est correcte, l'interprétation également dans l'ensemble (il est toutefois conseillé de voir le film en version originale), les effets spéciaux, en dehors de la transformation en loup-garou, sont plutôt réussis pour l'époque (le film date de 1976), mais assez discrets. Il est par contre assez regrettable que le réalisateur ait tant accès son film vers un érotisme assez prononcé, bien que pouvant paraître plutôt sage aujourd'hui... L'actrice principale du film est Annick Borel (actrice d'origine française) dont ce sera le rôle le plus important de sa carrière... Au niveau du casting, on trouve également Dagmar Lassander (qui joua notamment dans "La maison près du cimetière" de Lucio fulci et "Une hache pour la lune de miel" de Mario Bava) qui joue ici le rôle de sa soeur et Frederick Stafford (interprète entres autres d'OSS 117 dans deux des films) qui joue ici le rôle de l'inspecteur.
"La louve sanguinaire" est donc un film assez intéressant, mais un peu trop accès sur l'érotisme et pas assez sur l'horreur. Il faut toutefois arriver à passer la première scène assez ridicule...


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (1/3)

Master français et format respecté. L'image est tout à fait correcte malgré quelques défauts. Cette édition de Néo Publishing est la meilleure au monde à ce niveau.

La version française est assez étouffée et certaines voix sont assez mal doublées. La version italienne est bien meilleure mais en revanche présente d'importants défauts durant quelques minutes (grésillements et souffle important).

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (0.5/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

La bande annonce américaine, des filmographies de Rino Di Silvestro, Annick Borel, Frederick Stafford, Tino Carraro et Andrea Scotti, ainsi qu'une fiche technique. Dommage que cette édition ne reprenne pas l'interview du réalisateur présente sur le zone 1.

La jaquette n'est pas très convaincante et il est vraiment dommage que Néo Publishing n'est pas opté pour ses fameuses jaquettes réversibles reprenant l'affiche originale... La sérigraphie reprend une partie du visuel de la jaquette.


Note finale :

  (10/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019