DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


MENSONGES D'ETAT




Titre : Mensonges d'état

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 06/06/2009

Cette critique a été visitée 924 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 2008
Date de sortie du DVD : 13/05/2009
Durée du film : 128 minutes


Résumé : Ancien journaliste blessé pendant la guerre en Irak, Roger Ferris est recruté par la CIA pour traquer un terroriste basé en Jordanie. Afin d'infiltrer son réseau, Ferris devra s'assurer le soutien du très roué vétéran de la CIA Ed Hoffman et du chef des renseignements jordaniens, peut-être trop serviable pour être honnête. Bien que ces deux là soient censés être ses alliés, Ferris s'interroge : jusqu'où peut-il leur faire confiance sans mettre toute son opération - et sa vie - en danger ?
Acheter ce DVD
chez Amazon à 6.99€
chez Fnac à 10€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8/10)

Ce "Mensonges d'état" pourrait très bien se situer dans la continuité logique du "royaume", la succession de plan final ne laissant aucune issue dans la voie de la paix, mais c'est mal connaitre Ridley Scott qui ne pouvait se contenter d'une vulgaire suite.

Ce dernier s'inspire de l'attentat de Sheffield, n'oublions pas qu'il est britannique, pour positionner le début de son film dans une scène forte et spectaculaire. Les agresseurs restent plus que jamais déterminés à aller jusqu'au bout de leur "combat" et la mort n'a pas tout à fait la même signification à leurs yeux. Le prologue très intéressant de Russell Crowe et ses mises en gardes cautionnent le fait qu'il serait fatal de sous-estimer un ennemi qui s'adapte sans cesse aux nouvelles technologies de surveillance, et sans une bonne infiltration, tous les gadgets du monde moderne ne sauraient arrêter le terrorisme. Le décor est planté, on suit le couple di caprio-crowe où les intérêts ne sont pas tout à fait les mêmes, l'un sert l'état sans états d'âmes, l'autre plus chevalier blanc n'a pas le même recul de la vision froide de l’administration étoilée en voyant tomber autour de lui des innocents transformés en leurres. L'intervention d'un éminent diplomate jordanien, jette un peu plus le trouble quant aux relations délicates de ce monde arabe si différent de notre culture.
Le titre original de l'adaptation était "Pénétration", un terme totalement retranscrit sur pellicule mais malheureusement la métaphore trop impudique a aseptisée son titre en "body of lies". Ridley Scott filme cette guerre sans concession, l'explosion du 4x4 ou Leonardo reçoit les fragments d'os de son collègue nous rappelle que ce conflit blesse autant l'esprit que la chair. Il évite cependant la surenchère d'hémoglobine, distillant les scènes d'actions en faisant monter intelligemment la pression avec cette scène finale de torture et son épilogue fidèle à une situation tellement ambiguë.
Leonardo Di Caprio est une nouvelle fois excellent, très proche du rôle qu'il tenait déjà dans Blood diamond, Russell Crowe pour sa 4ème association avec le réalisateur est de par son rôle plus effacé, le rond de cuir par excellence qui dirige sans se salir, un rôle peu flatteur mais honorablement interprété.
Mark Strong est la bonne surprise de ce casting, il incarne parfaitement le diplomate nébuleux, Golshifteh Farahani amène la beauté et l'espoir d'une relation entre deux cultures, et si l'issue se trouvait dans l'amour, cela reste manichéen mais porteur d'espoir.

Au final cette oeuvre n'a pas trop à rougir dans la filmographie de ridley scott , le réalisateur privilégie certes un peu trop les dialogues à l’action en voulant démontrer toute la complexité de ce conflit, mais cela reste un plaidoyer intéressant.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

On peut faire confiance à Ridley Scott, l'univers qu'il dépeint même s'il est loin d'être idyllique ne souffre d'aucun défaut. Ces "plongées satellitaires" vertigineuses sont remarquables de précision, le contraste est splendide.

Très bonne spatialisation, la bande originale reste limpide, le caisson est mis par 2 fois à contribution d'une manière on ne peut plus viril.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1.5/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

On retrouve les commentaires du réalisateur ainsi que le scénariste et l'auteur. Pour les bonus visuels, il faut se contenter de 3 reportages à la durée identique (7mn30), survolant trop superficielement le sujet.
Pour "le maitre du jeu", on n'évite pas malheureusement les complaisances d'usage.
- La base principale: Le maroc - présente les lieux du tournage
Enfin Auteur provocateur: David Ignatius

On reste pour la partie de ces bonus vraiment sur notre faim

Voila une jaquette plutôt ambigue, privilégiant le tandem Di caprio-Crowe avec un dos à dos plutôt grossier occultant le sujet principal. La sérigraphie se décale également du sujet, on a l'impression d'avoir à faire à un vulgaire film d'action. Cela dit, aucun reproche concernant l'esthétique, les logos et mentions légales restent discrets
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (15.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019