DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


LE DERNIER DES MOHICANS



Jaquette H.R.


Titre : Le dernier des Mohicans

Version : Française
Auteur de la critique : Gaulhenrix
Date de la critique : 19/12/2002

Cette critique a été visitée 2458 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 1992
Date de sortie du DVD : 18/09/2002
Durée du film : 108 minutes
Acteurs: Daniel Day-Lewis


Résumé : En 1757 dans l'Etat de New York, alors que la guerre fait rage entre Français et Anglais pour l'appropriation des territoires indiens, un jeune officier anglais, Duncan Heyward, est chargé d'escorter deux soeurs, Cora et Alice jusqu'a leur père. Ils sont sauvés d'une embuscade par Hawkeye, un frontalier d'origine européenne, élevé par le Mohican Chingachgook et son fils Uncas. Les trois hommes acceptent d'escorter les deux jeunes filles jusqu'à leur destination finale.
Acheter ce DVD
chez Amazon à 6.98€
chez Amazon à 6.98€
chez Fnac à 10€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (10/10)

Un exceptionnel film d'aventures.
Remarquable film d'aventures - à la fois western et film historique - , "Le dernier des Mohicans" séduit tant par la beauté de sa photographie due à Dante Spinotti que par la musique prenante de Trevor Jones et l'efficacité impressionnante de la réalisation.
Il s'agit d'évoquer la guerre que se livrent Français et Anglais pour conquérir les terres des indiens en Amérique. Mais Michael Mann innove et prend le mot cinéma dans son sens originel d'art du mouvement pour proposer un film entièrement fondé sur l'action et ponctué seulement de rares moments de répit.
Le film, précisément, commence par la course éperdue de trois indiens et s'achève sur une poursuite sanglante. Entre ces deux situations, initiale et finale, un rythme débridé parcourt le film au point que les dialogues surprennent par leur concision et leur seul aspect utilitaire (faire comprendre ce que l'on ne voit pas à l'écran) ; que les scènes d'amour sont montrées à travers les regards ou une brève étreinte ; que l'attaque du fort est rapidement suivie de la reddition des Anglais aux Français.
Une même hâte précipite les personnages vers leur destin cruel ou heureux. Le film les dépeint, avec une grande vérité, à partir de leurs actes plutôt que de leurs paroles ; mais, il est vrai, les uns s'accordent avec les autres. Dotés d'âmes fortes et entières et plongés au coeur d'une nature hostile somptueusement photographiée, les personnages du film doivent se confronter aux forces primitives et humaines : à l'âpreté d'un paysage sauvage (des forêts denses et obscures, des montagnes escarpées, des rivières dangereuses coupées de puissantes cascades imposent une lutte physique et morale de tous les instants par la marche, la course, le canoë ou la nage) répond la violence des sentiments humains (haine, trahison, vengeance, cruauté) à peine tempérés par la bravoure et la fidélité à ses valeurs.
C'est la composition même du film qui impose, par le contraste, cette quête morale. Le début présente, en effet, trois personnages comme enfermés dans une épaisse forêt à laquelle ils essaient d'échapper en une course ascensionnelle, muette et effrénée. La fin nous propose, au contraire, les rescapés, immobiles, sur une hauteur, en pleine lumière, rendant un dernier hommage aux disparus.
Le mouvement - symbolique - qui parcourt le film s'explique alors comme une volonté d'accomplissement qui fait passer les héros de l'obscurité à la lumière ; du lieu clos à l'espace libre ; de la fuite précipitée à l'immobilité retrouvée ; de l'essoufflement à la parole reconquise ; du danger oppressant à l'apaisement né de la fidélité aux siens et à l'amour.
Un chef-d'oeuvre !



 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (3/3)

Le master est celui de la zone 1 et propose une belle image contrastée et des couleurs brillantes. Seuls quelques passages sombres les altèrent sans nuire du tout à l'ensemble.

La musique, envoûtante, est parfaitement mise en valeur dans tout son lyrisme.Les enceintes surround sont souvent sollicitées et le son se répartit de façon heureuse dans la pièce. Quant au caisson de grave, il fait entendre ses impressionnants grondements, notamment lorsque les canons tirent lors de l'attaque du fort.
La VO a plus d'ampleur que la VF.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Il faut bien déplorer une quasi absence de suppléments ; ce qui, pour un film de cette qualité, est très regrettable.

Une présentation traditionnelle de l'éditeur : une sobriété qui n'est pas sans élégance.
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (17.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Générique :
- avec Daniel Day-Lewis

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie
- voir les différences entre ce DVD et l'édition belge

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020