DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


ET L'HOMME CRéA LA FEMME - EDITION 2005

Lui écrire surfeur51

Et l'homme créa la femme - Edition 2005 DVD sorti le 18/01/2005


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Dreamworks
Distributeur :
Universal Pictures Video

Date de sortie en salle : 7 Juillet 2004
Nombre d'entrées : 271 000 env.

Durée du film : 1 h 29 min.
Acteurs: Nicole Kidman

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3480


   

Le Film : 7/10

Résumé : Après avoir été renvoyée de son poste de créatrice de concept de télé réalité, Joanna Eberhart sombre dans la dépression. Pour l’aider à en sortir, Walter, son mari, décide de partir avec sa petite famille pour la ville de Stepford afin de recommencer une nouvelle vie. Mais à Stepford rien n’est comme ailleurs et la petite communauté dirigée par Claire et Mike respire un parfum pour le moins étrange : les hommes sont mariés à de belles, obéissantes et dociles femmes, tout le monde parait heureux (surtout les hommes)…

Avis : "Et l'homme créa la femme" est une comédie fantastique tirée d'un roman de Ira Levin, "The Stepford Wives". Une première adaptation cinématographique en avait été faite en 1975, réalisée par Bryan Forbes. Mais on ne peut pas vraiment parler d'un remake, Frank Oz ayant pris le parti de réaliser une vraie comédie, et a donc gommé tout le côté noir et effrayant du roman et du premier film. C'est d'ailleurs un des principaux reproches faits par la critique lors de la sortie en salle, beaucoup regrettant cette déformation du thème original. Et si on garde un peu de suspense, et quelques scènes inquiétantes au milieu du film, il est vrai que ce choix n'est probablement pas le plus judicieux. Le réalisateur s'en est d'ailleurs rendu compte après les projections test, puisque toutes les scènes coupées présentées en bonus renforçaient ce côté comique, et auraient encore accentué ce décalage si elles avaient été retenues.

Au delà de ces regrets, ce film reste très agréable à regarder, le rythme étant soutenu et certaines caricatures assez plaisantes, beaucoup de phénomènes de société étant tournés en dérision. La critique des reality shows de la scène d'ouverture est hilarante, et les relations homme-femme au sein du couple sont analysées de manière assez jubilatoire, en grossissant le caractère machos des hommes désirant une femme docile à la maison, sans épargner celles qui sacrifient leur couple et leur famille à une carrière brillante. Par ailleurs, le scénariste Paul Rudnick a voulu moderniser l'histoire en incluant un couple gay à la communauté de Stepford. Mais le point fort de ce film réside dans le jeu des acteurs. Nicole Kidman, pour une fois brune aux cheveux courts, est comme d'habitude parfaite, et campe trois Joanna successives. Elle apparaît au début du film comme une responsable de programmes TV, speedée, limite hystérique, complètement décalée dans sa vie de famille par son implication professionnelle et, pour tout dire, assez antipathique. La scène de son limogeage brutal est remarquable sur le plan du jeu de l'actrice. Après une période dépressive, elle redevient "normale", intriguée par le caractère trop"parfait" de ses voisines de Stepford. Aux côtés de son amie Bobbie, elle rallie alors toute la sympathie des spectateurs, pour être tout à fait craquante dans la scène précédent sa transformation. Puis, on va la voir en poupée blonde manucurée et sans saveur, l'actrice devant jouer un glaçon sans autre attrait que son impersonnelle beauté.
Kidman est entourée d'une brochette de comédiens tout à fait remarquables, Glenn Close et Christopher Walken (Claire et Mike, le couple qui "dirige"la communauté de Stepford), et surtout Bette Midler (Bobbie, l'amie écrivain de Joanna). Matthew Broderick (Walter, le mari de Joanna), est un peu en retrait, mais on a plaisir à voir son évolution d'un mari aimant qui va se laisser aller à la tentation.

Au total, "Et l'homme créa la femme" ne marquera pas l'histoire du cinéma, mais constitue un divertissement frais et agréable permettant de s'extraire le temps d'une soirée des soucis au quotidien.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Des couleurs éclatantes, et de beaux contrastes permettent d'apprécier une image à l'excellente définition. On pourra juste noter un très léger fourmillement dans quelques arrière-plans, mais la compression est globalement réussie. Réussite artistique également, avec des décors intérieurs et extérieurs, et des costumes, qui font rêver, et une photographie originale, avec des cadrages judicieux et des angles de vue variés.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français, Anglais et en Allemand - Sous-titres : Anglais, Français, Allemand, Néerlandais, Turc.

Avis : Pas d'effets sonores particuliers pour cette comédie sans scène très spectaculaire. Les enceintes arrières sont peu sollicitées, sinon pour créer une ambiance assez enveloppante mettant bien en valeur la belle musique de David Arnold. Les dialogues sont bien séparés, et on ne note pas de différence technique très notable entre VO et VF. Le doublage de Nicole Kidman dans la scène d'ouverture est cependant raté, le débit des paroles de la comédienne étant tel que la doublure n'a pas pu suivre, ce qui donne l'impression d'une mauvaise synchronisation.


L'Interactivité : 2.5/3

L'ergonomie des menus :
Après un écran permettant de choisir la langue des menus, on arrive sur le menu principal, animé sur fond musical. Le film est découpé en 16 chapitres, et on peut changer langues et sous-titres à la télécommande, y compris les commentaires du réalisateur.


Les bonus :

Plus d'une heure de bonus, en plus des commentaires, ce qui est tout à fait correct pour nous permettre d'appréhender la création de cette comédie.

  • Commentaires audio du réalisateur. Avec beaucoup d'humour, Frank Oz nous parle de son film et de ses acteurs. Il n'y a pratiquement aucune interruption, et il nous livre beaucoup d'anecdotes sur la réalisation de cette comédie.
  • Making of de 20 minutes en 4/3 VOst, intitulé "Un monde parfait". Interviews du réalisateur, du scénariste, et des acteurs principaux, avec des extraits du film. Une grande partie est consacrée à l'élaboration des très beaux décors intérieurs, réalisés en studio. Les maisons ont été filmées à différents endroits du Connecticut, car la ville de Stepford n'existe pas. La scène du bal est également détaillée.
  • Série de 4 reportages en 4/3 VOst, intitulés :
    La définition (4 minutes)
    Les architectes (6 minutes)
    Les femmes de Stepford (10 minutes)
    Les maris de Stepford (8 minutes)
    Ces documentaires complètent le making of, et sont, eux, plus tournés sur les personnages du film. On trouve aussi une comparaison avec le roman original et la première version cinéma. Le tout est bien sûr ponctué de nombreuses interviews et d'extraits du film.
  • Six scènes inédites, en 16/9 VOst, de 10 minutes au total . Ces scènes montrent la possibilité qu'ont les femmes de Stepford de se transformer en mutante (un bras se transformant en tuyau d'aspirateur par exemple, ou des pieds en tondeuse à gazon…). Beaucoup d'effets spéciaux, tous abandonnés à juste titre, car cela donnait un aspect beaucoup trop caricatural au film.
  • Bêtisier en VOst de 4 minutes, dont une longue séance de fou-rire au cours de la scène la plus dramatique du film.
  • Bande annonce du film en 4/3 VOst , et film annonce, qui dévoile l'essentiel du scénario pour ceux qui ne le connaîtraient pas….

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent, sans que soit utilisée la possibilité d'imprimer la liste des chapitres au verso de la pochette. Le visuel reprend presque exactement l'affiche du film, illustrant la version "domestiquée" (au sens propre) de Joanna.



    La sérigraphie

    Très belle sérigraphie, fine, avec impression du rond central. La photo représente une brochette de jolis robots. Les logos et écritures sont ramenés en partie basse, et, bien que peu discrets, ils ne nuisent pas trop à l'équilibre d'ensemble.


    Note Finale : (15/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020