DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


BEAUTé VOLéE - EDITION DVDY

Lui écrire surfeur51

Beauté volée - Edition DVDY DVD sorti le 10/09/1999


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : DVDY Films
Distributeur :
Fravidis

Date de sortie en salle : 16 Mai 1996
Durée du film : 1 h 53 min.
Acteurs: Jeremy Irons Liv Tyler

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
5748


   

Le Film : 6/10

Résumé :  Lucy, jeune américaine d'une grande beauté, rejoint en Toscane un groupe d'amis de sa mère défunte. Elle va y faire l'apprentissage de la sensualité et du désir.

Avis : "Beauté volée" est une comédie dramatique intimiste, réussie esthétiquement, mais un peu longue sur le plan scénaristique. Cette histoire d'une jeune fille qui se rend en Italie pour y découvrir le secret de ses origines, est avant tout une étude de mœurs, et l'intérêt réside plus dans l'analyse des rapports entre les personnages que dans la recherche par Lucy de son passé. L'atout principal du film est incontestablement l'enchantement visuel qu'il procure, les paysages de Toscane, où le film a été entièrement tourné, les beaux décors intérieurs, et la fraîcheur de l'héroïne, fragile et sensuelle, constituant un spectacle particulièrement plaisant. Si "Beauté volée", en compétition à Cannes en 1996, n'a pas connu un grand succès public malgré l'enthousiasme de la presse pendant le festival, il a eu le mérite de lancer la carrière de Liv Tyler qui resplendit dans ce film. Sur le plan du jeu d'acteur, elle tient là un de ses meilleurs rôles, et sa plastique de mannequin lui permet de rendre crédible son rôle de femme-enfant qui va tourner la tête à tous les hommes du coin de Toscane où elle est venue passer quelques jours. Beaucoup de sensualité se dégage du film, avec un érotisme certain mais raffiné qui se retrouve dans la plupart des scènes. Il y a relativement peu de nudité lorsque les différents protagonistes se livrent à des ébats amoureux, qui sont plus suggérés que montrés avec des cadrages favorisant les visages, et le réalisateur Bernardo Bertolucci traite le sujet avec tact et finesse. Tout le film ressemble d'ailleurs à un magnifique exercice de style, tellement la recherche esthétique est évidente, mais un peu au détriment d'un scénario qui aurait pu être plus consistant.

L'essentiel de l'histoire tourne autour de la relation entre Lucy et ses hôtes, Ian et Diana Grayson, et leurs invités. Son innocence et sa curiosité vont faire resurgir chez les plus âgés des souvenirs de leur jeunesse. Lucy va se rapprocher de l'écrivain Alex Parrish, malade en phase terminale, interprété par un excellent Jeremy Irons. Elle va poser pour Ian, qui sculpte le bois, et chercher à retrouver Nicolo, son premier flirt, dont elle garde le souvenir depuis son précédent séjour, quatre ans auparavant. Elle va aussi se plonger dans les poèmes du journal intime de sa mère, ce qui lui permettra de trouver qui est son père, qu'elle n'a jamais connu.
Pour l'anecdote, signalons la présence de Jean Marais (Monsieur Guillaume), dont ce fut le dernier tournage, deux ans avant sa mort. Le rythme du film est lent, il ne se passe pas grand chose, il n'y a rien de spectaculaire, et pourtant on ne s'ennuie pas, à condition de rentrer dans ce moment de vie et de se laisser guider par la beauté du spectacle. A déconseiller cependant aux amateurs uniquement d'action ou de suspense, sauf s'ils veulent profiter du seul film où Liv Tyler dévoile quelque peu ses charmes, une beauté absolument pas …volée.

Ce film mériterait incontestablement une édition DVD de meilleure qualité. D'abord, l'image en version cinéma non recadrée donnerait encore plus la mesure des paysages. Un transfert numérique optimisé, et surtout une bande son plus enveloppante seraient les bienvenus, ainsi que quelques bonus, making of ou commentaires.


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Image un peu granuleuse mais bénéficiant d'une définition assez bonne. Les couleurs sont chatoyantes avec une dominante ocre sous le soleil de Toscane, mais manquent de vivacité. Les contrastes sont tout à fait corrects, mais la compression est juste satisfaisante avec pas mal de fourmillement dans les scènes sombres. Le film a été tourné en 2.35:1, et malheureusement l'image est recadrée en 1.85:1, ce qui est totalement inacceptable. En VO, les sous-titres imposés, énormes, gâchent un peu l'image. Sur le plan artistique, l'image de Darius Kondji est superbe, avec des paysages de Toscane enchanteurs et la maison de maître où se passe l'essentiel du film somptueuse.


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Surround en Français et en Anglais - Sous-titres : Français imposés sur la VO.

Avis : Bande sonore satisfaisante, un peu plus dynamique en VO qu'en VF, concentrée surtout sur les voies frontales. Les dialogues sont bien séparés et parfaitement audibles, et les bruitages (les grillons…) donnent du réalisme et de l'ambiance. La musique de Richard Hartley est particulièrement agréable et parfaitement dans le ton et l'esthétisme du film, ainsi que les nombreux morceaux chantés.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Le menus sont fixes et muets, au format 4/3. Les rares bonus sont accessibles directement depuis le menu principal. Le film est découpé en 24 chapitres, ce qui est bien. Il faut repasser par le menu pour changer la langue, et en plus cela relance le film au début.


Les bonus :

Les bonus sont réduits au strict minimum, ce DVD n'ayant pas fait l'objet de beaucoup de soin de la part de l'éditeur. Néanmoins, il faut préciser qu'il fait partie des premiers sortis, à une époque où ce support commençait tout juste à concurrencer la VHS.

  • Filmographies de Bertolucci, Liv Tyler et Jeremy Irons. Pages fixes sans grand détail. Le strict minimum…
  • Film annonce, en 4/3 VF, aux couleurs totalement délavées par rapport au film.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel de la pochette, centré sur l'héroïne, est assez plaisant mais moins réussi que l'affiche originale du film. Le verso du boîtier, présentant résumé et caractéristiques techniques, est à la fois sommaire et esthétiquement discutable. Dommage, si l'on compare tout cela à la beauté visuelle du film.



    La sérigraphie

    Titre noir sur fond blanc. Difficile de faire aussi peu inspiré.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (10/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 18/11/2004 à 18:09 par Niko06 : je suis tout à fait d'accord avec toi, ce film est très beau. Je retiendrai surtout la prestation de Jeremy Irons, toujours excellent.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020