DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LéON - EDITION 1998

Lui écrire surfeur51

Léon - Edition 1998 DVD sorti le 25/01/1998


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Gaumont
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 14 septembre 1994
Nombre d'entrées : 3 546 000 env.

Durée du film : 1 h 46 min.
Acteurs: Gary Oldman Natalie Portman Jean Réno

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3707


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Léon est un tueur. Un de la pire espèce. Il est introuvable, indétectable. Son ombre est comme une menace de danger permanent sur New York. Indestructible Léon ? Oui, jusqu'à ce qu'une petite souris pénètre dans son univers. Une toute petite souris aux yeux immenses...

Avis : Pour ce film, Besson s'exporte aux Etats-Unis et le tourne entièrement en anglais afin de s'assurer outre-atlantique un succès que n'avait pas vraiment réussi "Nikita". Le lien entre les deux films est bien sûr Jean Reno, qui jouait Victor le nettoyeur, dans "Nikita", et qui tient ici le rôle titre en reprenant le même type de personnage, un tueur de sang froid. Après sa sortie en 1994, "Léon", qui a connu un beau succès malgré son interdiction aux plus jeunes, fut ressorti en salles en Juin 1996 en version allongée d'une vingtaine de minutes. C'est la version initiale courte qui est présente sur cette édition DVD.

Léon (Jean Reno) est un tueur qui fait son métier méticuleusement, avec précision et sans passion. Il déteste avant tout le changement, ne boit que du lait, et vit dans un appartement d'un immeuble miteux en prenant toutes les précautions requises par son dangereux métier. Ses voisins de palier sont une famille recomposée où une jeune fille, Mathilda (Natalie Portman), vit avec son père, trafiquant de drogue, sa belle-mère, sa demi-sœur et son petit frère. Battue par ses parents et sa demi-sœur, elle a quitté l'école et s'évade dans monde meilleur à travers la lecture de bandes dessinées en fumant des cigarettes. Et puis un jour où elle est sortie faire des courses, elle rentre chez elle alors que sa famille est en train de se faire massacrer par des flics de la brigade des stups, complètement allumés, et commandés par leur chef Norman Stansfield (Gary Oldman), aussi camé que les gens qu'il est sensé traquer. En se réfugiant chez Léon qui finit par lui ouvrir sa porte, elle sauve sa vie et va chercher à venger son petit frère, la seule personne qui représentait quelque chose pour elle… Léon va lui apprendre le maniement des armes, et elle va apporter au tueur une raison de vivre autrement que pour exécuter ses contrats…

La tonalité du film est extrêmement violente, son étrangeté provenant du contraste entre cette violence et l'adorable gamine qui est au centre de l'histoire. Le trio Reno-Portman-Oldman possède une alchimie particulière entre trois caractères qui n'ont rien à voir mais dont les rapprochements et les affrontements deviennent crédibles alors que l'histoire ne l'est pas du tout. Léon est aussi introverti que Stansfield est extraverti, et ces deux adultes ont un comportement presque puéril dans leurs excès, alors que Mathilda, à douze ans, à peine sortie de l'enfance, fait preuve, comparée à eux deux de la maturité et de l'équilibre d'une adulte. Délurée et émouvante, elle apporte un rayon de soleil dans un film d'une grande noirceur, malgré les quelques touches d'humour et certains passages volontairement caricaturaux qui font sourire par leur comique d'exagération. Le film peut plaire pour ses scènes d'action spectaculaires et filmées avec talent, mais il devient attachant voire magique dans des moments plus émouvants, comme quand Mathilde frappe à la porte de Léon, ou lors de la scène finale quand Mathilde se retrouve devant sa directrice d'école. Si Léon est le personnage principal, les deux acteurs qui ressortent le plus sont Gary Oldman, qui surjoue comme il faut un personnage totalement déjanté, et Natalie Portman qui, pour un premier rôle et malgré son jeune âge, illumine littéralement le film en laissant déjà transparaitre les qualités de comédienne que l'on retrouvera une dizaine d'années plus tard dans "Closer" ou "V pour Vendetta". Jean Reno est sobre dans son jeu, son personnage étant plus complexe et beaucoup moins manichéen que le nettoyeur de "Nikita".

Certainement un des meilleurs films de Besson, "Léon" est, comme tous les films de ce réalisateur, très typé, et peut enchanter par l'émotion qu'il véhicule et son suspense constant, ou agacer par l'invraisemblance des situations, encore plus visible si l'on ne se laisse pas transporter par l'histoire. Mais le réalisateur-scénariste y montre ce qu'il est capable de faire de meilleur, y compris sur le plan technique en jouant sur les lumières, les cadrages et la musique, pour un cocktail finalement très réussi.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : La qualité technique est très bonne, considérant qu'il s'agit d'un DVD conçu au début de l'existence du support. Les couleurs vives et les contrastes marqués sont bien rendus, la définition est assez précise, et la compression très correcte même si aujourd'hui on sait faire mieux. Belle réussite artistique pour la photo de Thierry Arbogast.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais

Avis : Bonne utilisation de toutes les enceintes, pour des effets sonores variés et bien spatialisés, et quelques séquences spectaculaires où le caisson de basses est fortement utilisé. La très belle musique d'Eric Serra est restituée avec une bonne ampleur. Les dialogues sont clairs et bien détachés, aussi bien en VO (anglaise) qu'en VF.

[ Voir le Top Son pour ce DVD ]


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont fixes et muets, d'un graphisme indigent. Le film n'est découpé qu'en 12 chapitres. On ne peut changer de langue et sous-titre qu'à la télécommande, car il n'y a pas de menu correspondant.


Les bonus :

Pas grand chose...

  • Biographies et filmographies très succinctes de Jean Reno, Natalie Portman et Gary Oldman, chacun ayant droit à une seule page au format 16/9
  • Bande annonce du "Cinquième élément", en 16/9 (avec fond sonore uniquement musical).

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel reprend l'affiche du film. A noter que pratiquement toutes les indications, titre, résumé et caractéristiques techniques sont à la fois en français et en anglais.



    La sérigraphie

    Un aplat bleu coupe le disque en deux demi-cercles. Le titre (en deux langues), les logos et textes légaux sont tous imprimés en noir, sauf un logo simplement évidé dans la partie bleue.


    Note Finale : (14/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2018