DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


DARK WATER




Titre : Dark water

Version : Française
Auteur de la critique : Nicore
Date de la critique : 09/04/2006

Cette critique a été visitée 895 fois. Aide

 

Editeur : StudioCanal
Année de sortie au cinéma : 2002
Date de sortie du DVD : 02/12/2003
Durée du film : 97 minutes


Résumé : Yoshimi Matsubara vient de divorcer. Elle élève seule, dans des conditions difficiles, Ikuko, sa fille âgée de six ans. Pour améliorer leur quotidien, elle décide d'emménager dans un appartement plus grand. Mais une fois sur place, les lieux se révèlent insalubres. Des bruits étranges retentissent à l'étage supérieur. Puis, du plafond, commence à tomber de l'eau, qui, lentement, envahit le domicile. Chaque goutte devient alors une bombe destinée à faire voler en éclats la vie fragile de Yoshimi. Celle-ci ne trouve pas de travail. Son mari souhaite récupérer la garde de l'enfant. Le concierge n'entreprend pas de réparations dans l'immeuble... Peu à peu, l'horreur s'installe. Et à mesure que l'existence de Yoshimi se dégrade, ses pires cauchemars prennent forme.
Acheter ce DVD
chez Amazon à 8.98€
chez Fnac à 13€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9/10)

Après ses deux "Ring", le réalisateur Hideo Nakata persiste dans l'épouvante intimiste, avec l'histoire de cette jeune femme divorcée venant avec sa fillette habiter un appartement sordide, non loin de l'endroit où une autre fillette a disparu quelques temps auparavant. D'emblée, le réalisateur invite le spectateur a prendre partie pour son héroïne et à compatir à ses déboires, tout en plaçant rapidement un premier élément surnaturel ( dans l'ascenseur ). Ensuite, l'intrigue dissémine sporadiquement ses éléments explicatifs, nous amenant à faire connaissance avec la fillette disparue, sans oublier de ménager des séquences propres à générer quelques frissons, et ce jusqu'à la révélation amenant la toute dernière partie du métrage, riche en rebondissements et capable de faire sursauter le spectateur, même si certains effets sont légèrement prévisibles ( la baignoire ). La conclusion du film, ouverte, laissera hélas quelques questions sans réponses. Dans "Dark water", on retrouve aisément le style du réalisateur, qui a fait en grande partie le succès des "Ring", et cette façon formidable de gérer l'effet d'attente du spectateur, pour ainsi donner plus de forces encore aux séquences terrifiantes de son oeuvre. Ainsi, l'isolement que ressent l'héroïne est parfaitement représenté par son environnement dépouillé, dans cet immeuble vide de tout voisin ( mises à part les deux mégères du début ) et relativement glauque, presque insalubre, effet encore accentué par une photographie terne, excluant toute couleur vive ( à l'exception de petit sac rouge ). Les apparitions du fantôme sont, quant à elles, toujours aussi efficaces, largement rehaussées par une musique oppressante, et renforcées par la présence continue de l'élément liquide, qui explosera lors du final, mais surtout lors de la magnifique séquence de découverte de l'appartement du septième étage. Enfin, le réalisateur idéalise la mise en parallèle des différentes époques, notamment à l'aide de plans identiques ( pour l'arrivée devant l'immeuble, par exemple ). L'interprétation est ici convaincante, la petite fille arrivant à faire passer énormément d'émotions et l'actrice principale a un jeu naturel exemplaire. Donc, ce "Dark water", s'il n'est peut-être pas aussi définitif que le premier "Ring", auquel on ne peut s'empêcher de le comparer, fait preuve d'une intensité et une force en émotions rarement égalées ces derniers temps !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (3/3)

L'image est propre et nette, sans aucun défaut visible.

La bande-son est convaincante avec une partition musicale particulièrement stridente et stressante, bien adaptée aux différentes situations.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Les menus animés sont du plus bel effet, les bonus sont intéressants, mais certainement trop centrés sur le réalisateur Hideo Nakata, par rapport au film lui-même, on pourra ainsi déplorer l'absence d'un making-of et même de la bande-annonce.

L'affiche est très sobre, mais bien dans le style du métrage, le verso reste sur le même ton et est complet. Le disque, superposant deux photos, a un bon graphisme.
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019