DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


DELIVRANCE (BLU-RAY)




Titre : Délivrance (Blu-ray)

Version : Française
Auteur de la critique : sapiens
Date de la critique : 26/10/2016

Cette critique a été visitée 300 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 1972
Date de sortie du DVD : 02/09/2015
Durée du film : 110 minutes


Résumé : Quatre hommes décident un week-end de descendre une rivière en canoë dans une région sauvage de Géorgie. Ce qui devait être une promenade agréable va en fait devenir le pire cauchemar de leur vie. Attaques, viol, meurtres, jamais un week-end ne leur aura paru aussi long…
Acheter ce DVD
chez Amazon à 9.2€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9/10)

John Boorman adapte le roman de James Dickey, qui joue le rôle finale du shériff dans le film. L'écrivain était très fier de voir son roman produit par Hollywood pour le grand écran et celui-ci aurait certainement voulu réaliser lui-même le film, son omniprésence sur le plateau devenait contre productif jusqu'à ce que Borrman l'incite à ne plus venir. Tourné durant l'age d'or du Nouvel Hollywood, le film fut réalisé comme un film à petit budget. La difficulté d'accès à la rivière où se déroulait l'action obligea la production à tourner en équipe réduite. Celle-ci partait le matin en canoës et on récupérait tout le monde en fin de journée à quelques kilomètres en aval.
Du film, deux scènes vont marquer l'histoire du cinéma, d'abord un incroyable duel de guitares avec un morceau de banjo qui va devenir un emblème pour cet instrument rural. La Warner était soucieux d'associer pour le marketing des tubes avec leurs films et proposa toute sorte de rockstars en vogue pour illustrer le film. Boorman refusa leur politique argumentant que leur musique ne traduisait pas l'esprit du film. Comme le film était classé film à petit budget, Warner céda pour les banjos faisant une croix sur les royalties de diffusion radio. Ironiquement le titre devint un tube planétaire, ce que personne n'avait prévu.
L'autre moment fort sera la scène de sodomie. Une scène d'un genre que l'on n'avait pas encore osé montré dans un film de studio Hollywoodien. Il n'y a pourtant rien de glauque dans la façon dont elle a été filmé, ce n'est que son contexte qui l'a rendra inoubliable. Si Jon Voight était déjà un acteur reconnu avant le tournage de "Délivrance", ce n'est pas le cas de ses partenaires Burt Reynolds, acteur de série B souvent passable, dut son engagement car il était charismatique et originaire de la région, il pouvait ainsi prendre l'accent sudiste. Il reconnaîtra que le film changea sa carrière, mais "Délivrance" restera au sommet de sa filmographie. Ned Beatty et Ronny Cox étaient alors des acteurs de théâtre, le film leur ouvrit à tous deux une belle carrière de second rôles au cinéma.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2/3)

Voila un cas d'étude intéressant. Ce nouveau master répond certainement bien mieux à la volonté de Boorman. La colorimétrie a été désaturée en comparaison de l'ancien master DVD où les couleurs étaient très vives et estivales. Boorman en parle dans le commentaire audio expliquant que le beau temps durant le tournage gâchait l'esprit tragique de l'histoire.
On peut donc affirmé que ce master est bien supérieur à l'ancien DVD qui de plus souffrait d'aliasing. Mais tout n'est pas si bien... Si vous comparez les scènes de nuit américaines, on se dit que finalement l'ancien master n'était pas si mal... car finalement son fort contraste cachait certain défauts de pellicules qui réapparaissent ici et vous saute à la figure.
Voir le film avec ces deux colorimétries bien différentes ce presque comme voir deux montages différents d'un même film...

Seul la VO a été spacialisé en DTS HD 5.1. Les autres langues restent en mono 1.0.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2.5/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

A l'occasion du 40ème anniversaire du film, cet édition comble enfin le vide des éditions DVD.
D'abord une rencontre retrouvaille des 4 acteurs (30mn) bourré d'anecdotes. Un commentaire audio du réalisateur. Un making of signé Laurent Bouzereau de 55 mn. Un reportage d'époque et la bande annonce.

Bon alors là. Faut qu'on m'explique comment Warner à réussit à faire encore plus moche que l'ancienne édition DVD ! Pourtant l'édition steelbook avait un superbe visuel et le le making of est bourré de superbes affiches du film. Qui a pu valider cette horreur ?


Note finale :

  (15.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019