DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


BUNNY LAKE A DISPARU




Titre : Bunny Lake a disparu

Version : Française
Auteur de la critique : nicofeel
Date de la critique : 22/10/2015

Cette critique a été visitée 323 fois. Aide

 

Editeur : Wild Side Vidéo
Année de sortie au cinéma : 1965
Date de sortie du DVD : 04/06/2014
Durée du film : 103 minutes


Résumé : Ann Lake, une Américaine, vient d’arriver à Londres en compagnie de son frère. Le matin de l’emménagement, la jeune mère laisse sa petite fi lle, Bunny Lake, dans une école privée. Mais lorsque, quelques heures plus tard, elle revient la chercher, celle-ci a disparu. Ann prévient alors Scotland Yard. Mais Bunny Lake a-t-elle seulement existé ?
Acheter ce DVD
chez Fnac à 13€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9/10)

Otto Preminger a réalisé plusieurs grands films. On pense ainsi à Laura ou à Autopsie d'un meurtre. Même s'il est bien moins connu, Bunny Lake a disparu constitue sans conteste d'un de ses meilleurs films, et peut-être même le meilleur film depuis Laura.
D'ailleurs, les deux films entretiennent de nombreux rapports, à commencer par une thématique commune : la folie. Dans Bunny Lake a disparu, Otto Preminger dépasse allègremment le stade du simple thriller. Dans ce film, hormis le personnage de l'inspecteur de police (qui semble être un double du réalisateur), tous les personnages semblent névrosés. Que cela soit Ann Lake qui a perdu sa fille, son frère qui est attachée à Ann de manière compulsive ou encore le propriétaire de le maison des Lake qui paraît bien spécial, Otto Preminger dresse le portrait d'une société qui paraît à la dérive.
Le film joue aussi beaucoup avec des faux-semblants et des fausses pistes. Pendant un bon moment de ce long métrage, on en vient à douter de l'existence même de Bunny Lake.
Très riche au niveau de son scénario, le film bénéficie également d'une superbe photographie en noir et blanc ainsi que d'une mise en scène très ample (nombreux plans-séquences), ce qui accroît le côté angoissant de l'ensemble.
Et puis la distribution est excellente. Aux côtés de l'expérimenté et charismatique Laurence Olivier, Carol Lynley et Keir Dullea sont bluffants dans leurs rôles respectifs.
Voilà en tout cas un film majeur, quelque peu oublié de tous, que Wild Side a eu la bonne idée d'éditer en DVD.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (2/3)

L'image est superbe et a sans conteste bénéficié d'une belle restauration.

Son en mono satisfaisant, tant en français qu'en version originale sous-titrée français.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

On a droit à une analyse très riche du film par Olivier Père, sur une durée de 21 minutes. Ce dernier nous explique en quoi Bunny Lake a disparu constitue le dernier grand film de Preminger.

Boîtier amaray avec fourreau. Le DVD est sérigraphié avec les photos que l'on voit sur le verso de la jaquette.


Note finale :

  (16/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020