DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


INSIDIOUS (BLU-RAY + COPIE DIGITALE)




Titre : Insidious (Blu-ray + Copie digitale)

Version : Française
Auteur de la critique : flo001fg
Date de la critique : 04/01/2012

Cette critique a été visitée 1296 fois. Aide

 

Editeur : Wild Side Vidéo
Année de sortie au cinéma : 2011
Date de sortie du DVD : 25/10/2011
Durée du film : 102 minutes


Résumé : Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8/10)

La promo annonçant : « par les créateurs de "Saw" et "Paranormal activity" », j'avoue que j'étais un peu sceptique quant au fait qu'ils puissent réussir un film de trouille... Bien entendu, le premier "Saw" est une belle réussite, mais par en revanche "Paranormal activity" est pour moi une anti-référence, tellement je l'ai trouver ennuyeux et dépourvu du moindre frisson. Heureusement, Oren Peli ("Paranormal activity") n'est ici que producteur et c'est bien le talentueux James Wan ("Saw", "Dead silence", "Death sentence") que nous retrouvons aux commandes de ce film. Le réalisateur nous met tout de suite dans l'ambiance, mais brouille un peu les pistes en nous laissant croire qu'on a affaire à un film de maison hantée, ce qui est assez intelligent, car souvent dans ce cas, on se demande: « mais pourquoi ne partent-ils pas? ». Hors ici, les évènements paranormaux continuent de plus belle et cela, dès leur arrivée dans leur nouvelle demeure, apportant ainsi une crédibilité supplémentaire et donc une bonne dose de peur en plus. Chaque scène de trouille est habillement amenée et même si la tension retombe souvent, le rythme des scènes de peur est assez important. C'est d'ailleurs suffisamment rare actuellement de trouver un film qui fasse peur que cela mérite d'être souligné. Pourtant dans sa dernière partie, le film tire plus sur le fantastique que l'horreur, un peu à la façon de "L'emprise", film auquel "Insidious" m'a fait quelque peu penser, provocant ainsi moins de terreur. Ce changement d'ambiance se fait au moment de l'arrivée de deux experts en phénomènes paranormaux, qui apportent une touche d'humour assez sympathique. James Wan ne tombera jamais ici dans la facilité, les scènes de peur pouvant se passer aussi bien de jour comme de nuit, il évite également les fausses pistes en matière de sursaut (Combien de fois dans les films d'horreur on sursaute pour rien? Surtout au début de ceux-ci...), de plus le film n'est ni violent, ni gore. La musique joue par contre un rôle assez important. Celle-ci m'a un peu fait penser à celle de "Psychose" lors des scènes de meurtres. Le film est très bien réalisé, le scénario signé par l'acolyte de Wan, Leigh Whannell (ici scénariste et acteur), très bien ficelé et l'interprétation convaincante. Patrick Wilson ("Hard Candy", "Little chidren", "Les passagers") et Rose Byrne ("X-Men: Le commencement", "Prédictions", "28 semaines plus tard") forment un couple vedette attachant et crédible. Curieusement, on retrouve au sein du casting l'héroïne de "L'emprise", Barbara Hershey ("Chute libre", "Black swan"). Coïncidence ou réel hommage au film de Sidney J. Furie? En tous cas, au final, on aura passé un très agréable moment avec une bonne dose de sueurs froides devant ce programme de qualité. Il est à noter pour ceux qui n'ont pas la patience d'aller jusqu'au bout du générique de fin, que celui-ci, en plus d'être accompagné d'une musique assez originale pour un générique, contient une mini scène tout à la fin, certes dispensable, mais c'est toujours sympa!
Belle surprise, donc, que cet "Insidious" prouvant une fois de plus que James Wan est un cinéaste talentueux.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (3/3)

L'image est tout simplement splendide, d'une netteté incroyable. Format 1080p [2.40], 16/9 natif.

Waouh!!!! Quel son! N'hésitez pas à pousser le volume pour profiter à fond des sursauts occasionnés par les ahurissantes pistes DTS-HD master audio 5.1 proposés en anglais et en français. Le doublage français est vraiment très correct. On notera aussi la présence d'une piste audio française DTS digital surround 2.0 3D.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Dès le lancement du Blu-ray, on sent la tension monter avec une interactivité conçue pour nous mettre immédiatement dans l'ambiance, d'ailleurs chose plutôt rare chez Wild side, il n'y a aucune bande annonce avant le menu afin de ne pas faire retomber la pression. Les bonus sont exclusifs à l'édition française avec un making of de 26 minutes assez bien fichu et une interview intéressante du réalisateur et du scénariste faite par FilmoTV, ainsi que la bande annonce française. Dommage, par contre, que nous n'ayons pas le droit aux bonus des éditions américaines...

Packaging assez classique avec un fourreau cartonné reprenant à l'identique le visuel de la jaquette. Les visuels sont assez réussis, tout en étant sobres. Cette édition contient en plus le feuillet pour obtenir la copie digitale valable jusqu'au 26 février 2012. La sérigraphie reprend le visuel de l'affiche de la jaquette, mais avec des logos un peu trop voyants.


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019