DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


IN THE AIR




Titre : In the air

Version : Française
Auteur de la critique : nicofeel
Date de la critique : 03/06/2011

Cette critique a été visitée 504 fois. Aide

 

Editeur : Paramount
Année de sortie au cinéma : 2010
Date de sortie du DVD : 27/05/2010
Durée du film : 110 minutes


Résumé : Ryan Bingham est un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille), jusqu’à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8/10)

Parfaitement dans la lignée de ses précédents films et notamment de Thank you for smoking, le cinéaste Jason Reitman s'attaque de front au monde de l'entreprise. Pour cela, on suit le travail de Ryan Bingham , joué par un George Clooney parfait dans le rôle, qui est engagé par des sociétés d'un bout à l'autre des Etats-Unis afin de signifier le licenciement de leurs employés.
Le film, qui fait preuve d'un humour pour le moins sarcastique, évoque clairement la difficulté de se passer des services de gens – qui restent avant tout des humains – et en corollaire la terrible nouvelle que revêt ce licenciement. Dans son propos, le film fait nettement sentir qu'il est bien difficile dans une telle circonstance de s'en sortir seul, d'où l'importance d'avoir une famille ou des proches à qui en parler.
Avec une excellente acuité, le film montre que nous sommes de plus en plus dans une société individualiste, où l'on recherche avant tout le plaisir immédiat (comme le personnage de Ryan Bingham) et où l'on fuit les responsabilités afin d'éviter d'être submergé par le relationnel.
C'est ainsi que le cinéaste signale très justement l'apport des nouvelles technologies avec par exemple le téléphone portable ou encore la visio-conférence. Si ces modes de communication comportent incontestablement un côté pratique, ils donnent également un côté artificiel au relationnel.
Or, dans une société qui évolue rapidement et où l'on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain, il paraît essentiel de pouvoir se reposer sur des valeurs et sur des gens qui pensent à vous. C'est ce que finira par comprendre, même si c'est un peu tard, le principal personnage du film, Ryan Bingham. Celui qui parcourt les Etats-Unis pour le plaisir d'être reconnu par les compagnies aériennes (ici en l'occurence American Airlines) en devenant un de ses plus importants clients (l'idée de cumuler 10 millions de miles) n'a ni chez lui, ni famille ni petite amie. En somme, quand il regarde dans le rétro, il comprend que c'est peut-être bien sa soeur, qui a décidé de se marier, qui a compris le sens de l'existence.
D'ailleurs, la famille est immanquablement au coeur de cette histoire et on comprend aisément que toute la partie liée au mariage de la soeur de Ryan Bingham est essentielle et va faire changer complètement le point de vue de notre personnage.
Le film est aussi une sorte de comédie romantique puisque notre principal protagoniste va se lier avec une femme qui semble lui correspondre parfaitement. Mais sur ce point, le film est assez cruel dans sa finalité. Il ne fait finalement que rappeler que notre personnage doit comprendre qu'une relation passagère, occasionnelle, ne peut le mener nulle part.
Au fond, le film est plutôt classique dans ses recommandations en invitant les gens à se marier, à fonder une famille.
Oui car comme dit précédemment, pour réussir à s'en sortir dans la vie et notamment pour affronter le monde de l'entreprise (les licenciements auxquels on peut être confronté un jour), on a toujours besoin d'être aidé moralement par quelqu'un d'autre.
Le film rappelle très justement, et sur plusieurs questions, que rien ne remplacera l'humain.
Si la mise en scène de Jason Reitman est plutôt classique (mis à part cette idée au début du film de positionner la caméra très haut, comme pour signifier que l'on est peu de choses dans ce monde), le film est dans l'ensemble bien dynamique et les scènes se succèdent à un très bon rythme.
Côté acteurs, George Clooney crève littéralement l'écran. Il est le professionnel des licenciements mais son charme évident et son charisme donnent à son personnage, qui est plus subtil qu'il n'y paraît, un aspect réellement humain. Le reste du casting est beaucoup moins marquant. La belle Vera Farmiga rend bien la pareille à George Clooney dans les quelques scènes où on les retrouve tous les deux. Quant à Anna Kendrick, elle ne donne pas toujours l'impression d'être très à l'aise, mais c'est aussi dû à son rôle de novice.
Au final, continuant à étudier notre société contemporaine, en s'intéressant aux Etats-Unis et notamment à la grave crise économique que nous traversons à travers la question des licenciements, Jason Reitman livre un film très juste et très riche sur le fond par les nombreuses thématiques abordées. A voir.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Une image de qualité pour un film récent.

Le son en dolby digital 5.1 est lui aussi de qualité, même s'il mériterait d'être un peu plus puissant.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

Peu de choses. On retiendra principalement les commentaires audio du réalisateur et des scènes coupées qui durent l'équivalent d'un quart d'heure.

Boîtier amaray. Il n'y a pas de sérigraphie. Juste des logos. C'est décevant.


Note finale :

  (14/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019