DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


COFFRET MARLENE DIETRICH / 6 DVD




Titre : Coffret Marlène Dietrich / 6 DVD

Version : Française
Auteur de la critique : nicofeel
Date de la critique : 15/01/2009

Cette critique a été visitée 553 fois. Aide

 

Editeur : Universal Pictures Video
Année de sortie au cinéma : 1930
Date de sortie du DVD : 16/10/2007
Durée du film : 553 minutes


Résumé : Coffret Marlène Dietrich de 6 DVD
Acheter ce DVD
chez Amazon à 10.16€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8.5/10)

Agent X 27 :
Réalisé en 1931 par le grand cinéaste Joseph Von Sternberg, Agent X 27 (de son titre original Dishonored) est un film très caractéristique de l'oeuvre du réalisateur. En effet, dans ce film d'espionnage particulièrement bien filmé, il est question de passion et d'histoire d'amour impossible. Car si le film nous donne à des rebondissements mutiples, dûs aux deux acteurs principaux, une très maligne Marlène Dietrich (parfaite dans son rôle de femme fatale, mais également de femme amoureuse) et un non moins trouble Victor McLagen (qui surjoue quelque peu par moments avec un sourire qui semble incrusté sur sa figure), Joseph Von Sternberg s'intéresse surtout à cette histoire d'amour impossible entre deux espions qui représentent des pays différents. Marlène Dietrich incarne bien cette femme qui est tiraillée entre le devoir qu'elle a accepté pour son pays et l'amour pour celui qui représente l'ennemi. La fin du film est magnifique avec notamment de nombeuses surimpressions qui accroissent le côté émotionnel de l'oeuvre et avec un propos contre la guerre des plus intéressants. Si ce film n'est pas le meilleur dans l'oeuvre de Von Sternberg, il comporte beaucoup de qualités.
8,5/10

La Vénus Blonde :
Réalisé en 1932 par le grand cinéaste Joseph Von Sternberg, La Vénus blonde est un pur mélodrame. Et il faut bien reconnaître que le film est émotionnellement assez fort. On appréciera notamment la distribution du film avec en tête d'affiche "l'ange" de Von Sternberg, à savoir Marlène Dietrich qui intrprète cette femme qui décide d'aider son mari en reprenant son activité de chanteuse de cabaret (on aura droit notamment à une scène étonnante où l'actrice est déguisée en gorille !) et qui finit par le perdre, lui et son enfant. Dans le rôle du mari tendre, on retrouve un Herbert Marshall assez convaincant. Enfin, Cary Grant est l'homme riche qui est charmé par cette chanteuse et souhaite plus que tout la conquérir. Joseph Von Sternberg, comme dans tout bon mélo, construit une intrigue avec de multiples rebondissements où le coeur de la thématique est bien la famille avec une Marlène Dietrich qui, esseulée, souhaite plus que tout revoir les siens et notamment son fils avec qui elle entretient une relation très forte. D'ailleurs, l'enfant a dans le film un rôle important. On appréciera notamment dans ce film la psychologie des personnages : on voit bien qu'aucun n'est détestable. A noter notamment au début du film des scènes particulièrement sensuelles où l'on voit des femmes se baigner. Ces scènes devaient certainement être considérées comme osées pour l'époque.
Au final, avec La vénus blonde, Joseph Von Sternberg met à l'honneur son actrice fétiche (qui révèle un jeu d'actrice d'une grande sensibilité) et réalise par là-même un excellent mélodrame.
9/10

Morocco :
Réalisé en 1930 par Joseph Von sternberg, Morocco se déroule donc au Maroc. Le film réunit deux grandes stars, qui finalement sont assez semblables l'une et l'autre. Côté féminin on retrouve une Marlène Dietrich qui interprète Amy Jolly, une danseuse de cabaret. Côté masculin on retrouve Gary Cooper en soldat français de la légion étrangère. Dans ce film, et comme souvent chez Joseph Von Sternberg, il est question de passion amoureuse. Entre ces deux personnes qui semblent s'aimer, un troisième larron s'interpose et tente de récupérer Amy Jolly. Tout l'intérêt du récit de Joseph Von Sternberg est de savoir comment cette histoire va se terminer. On appréciera la mise en scène très fluide Von Sternberg qui utilise de nombreux travellings très dynamiques. Deux scènes du film notamment sont marquantes : une où Marlène Dietrich embrasse une autre femme ; la scène de fin où Marlène Dietrich décide de suivre dans le désert l'homme qu'elle aime. Si Morocco n'est pas à mes yeux le meilleur film de Joseph Von Sternberg, cela reste un film intéressant qui bénéficie d'une solide distribution (Marlène Dietrich et Gary Cooper en tête).
8/10

La femme et le pantin :
S'inspirant du roman La femme et le pantin de Pierre Louys, The devil is a woman (La femme et le pantin de son titre français) a été réalisé en 1935 par l'immense cinéaste Joseph Von Sternberg. On sent d'ailleurs dès le départ que l'on se trouve dans un film de Von Sternberg avec des décors qui sont omniprésents. L'histoire est par ailleurs parfaitement en cohérence avec les obsessions de Von Sternberg. On se retrouve ici avec une histoire de passion, laquelle n'est pas réciproque. Deux hommes, un jeune révolutionnaire, Antonio (Cesar Romero) et le capitaine Don Pasqual (Lionel Atwill) sont amoureux fous de la belle Concha Perez mais celle-ci reste inaccessible. La passion de Don Pasqual, qui est relatée par le biais de flashbacks, en est presque pathétique, tant on voit clairement qu'on le fait marcher. Marlène Dietrich tient là un très beau rôle de femme fatale, manipulatrice et perverse. Elle profite de son aura pour obtenir ce qu'elle veut des hommes. Elle est bien le "devil" du titre original du film. Superbement mis en scène dans des décors qui rendent le film quasi intemporel, La femme et la pantin est à découvrir ou à redécouvrir.
8,5/10

L'impératrice rouge :
Réalisé en 1931 par le grand cinéaste Joseph Von Sternberg, L'impératrice rouge est un film très caractéristique de l'oeuvre du réalisateur. Et notamment dans les décors qui paraissent surabondants. Le film nous montre une impératrice de Russie, formidablement interprétée, qui perd vite ses illusions et devient un être qui s'endurcit. A n'en pas douter il s'agit d'un film enssentiel de Joseph Von Sternberg.
8,5/10

La scandaleuse de Berlin :
Seul film de Billy Wilder du coffret, La scandaleuse de Berlin est un film mineur de ce très grand cinéaste. Le film vaut avant tout pour la présence de Marlène Dietrich qui joue la fameuse scandaleuse de Berlin, qui chante sur les ruines de Berlin. Le film n'est pas inoubliable mais il se suit avec un certain plaisir.
7,5/10


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (1.5/3)

Les images ont un peu soufferts mais elles restent correctes pour des films qui sont assez anciens.

Un son en mono un peu étouffé sur les différents films.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (0/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Pas de bonus sur les DVD !

Coffret qui comprend 6 DVD dans des boîtiers amaray. Evidemment, la thématique commune des 6 DVD est la présence de Marlène Dietrich.


Note finale :

  (12.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019