DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


KEOMA + EL CHUNCHO / 2 DVD




Titre : Keoma + El Chuncho / 2 DVD

Version : Française
Auteur de la critique : nicofeel
Date de la critique : 02/02/2008

Cette critique a été visitée 584 fois. Aide

 

Editeur : Wild Side Vidéo
Année de sortie au cinéma : 1967
Date de sortie du DVD : 03/08/2004
Durée du film : 232 minutes


Résumé : Keoma : Un indien découvre que son village est tenu par des hommes sans foi ni loi...
El chuncho : Un jeune dandy américain entre dans la bande d'el chuncho mi-bandit mi-révolutionnaire..
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9/10)

Keoma :
Western italien tardif réalisé par l’inégal Enzo G. Castellari en 1975 (auteur notamment d’un western-spaghetti remarqué, Django porte sa croix, et d’un polar sublime, Racket), Keoma est un chant du cygne. C’est un film crépusculaire et tragique, aux limites du fantastique, qui narre dans une ambiance lourde et mortuaire un combat fratricide. Porté par l’excellente performance de Franco Nero (inoubliable interprète de Django, de Sergio Corbucci), Keoma se déroule dans un climat déliquescent, dans une ville abandonnée, boueuse et contaminée par la peste, où tout espoir a été banni. La mort, représentée par les apparitions de la vieille femme, y est omniprésente. Bercé par une très belle partition chantée funèbre signée par les frères de Angelis, Keoma aborde également plusieurs thèmes, comme l’inutilité de la guerre ou la perversité des liens familiaux. Par ailleurs, le film fait parfois preuve d’une émotion touchante, comme cette magnifique scène entre Keoma et son père (interprété par William Berger). Et le dernier plan fait froid dans le dos, tout en étant peut-être le début d’une nouvelle ère de liberté (?). Bref, Keoma est l’un des tous derniers grands westerns italiens, qui a donné naissance à un film-jumeau plutôt réussi réalisé par Sergio Martino, Mannaja.
9/10

El Chuncho :
Superbement mis en scène en 1966 par le solide Damiano Damiani, spécialiste du polar et auteur entre autres des tétanisants La mafia fait la loi et Confessions d’un commissaire de police au procureur de la république, El Chuncho est le premier western italien qui a utilisé le genre pour exprimer une sensibilité politique. Reposant sur le schéma désormais classique du mercenaire étranger manipulant un brave péon mexicain qui finit par prendre conscience de sa condition et se révolter, El Chuncho a été écrit par Franco Solanas, grand scénariste italien fortement ancré à gauche qui a aussi donné naissance au sublime Colorado de Sergio Sollima mais également aux classiques que sont La bataille d’Alger et Kapo de Gillo Pontecorvo et Salvatore Giuliano de Francesco Rosi, ce qui explique le côté polémique et engagé du film. En effet, El Chuncho critique violemment les Etats-Unis, notamment par le biais du personnage ambigu et fourbe interprété avec conviction par Lou Castel qui n’hésite pas à manipuler le pauvre bougre sans éducation joué par l’excellent Gian Maria Volonte. Il en résulte un pamphlet virulent contre la politique d’ingérence des Etats-Unis, qui pousse clairement à la révolution les peuples opprimés, ici le Mexique. Mais El Chuncho est aussi un film d’action haletant, qui débouchera sur la prise de conscience du personnage interprété par Volonte et sur la célèbre réplique finale du film : « N’achète pas du pain, mais achète de la dynamite ! ». Damiani reviendra une seule fois au western avec le sympathique et parodique Un génie deux associés une cloche. Mais El Chuncho, rythmé par une superbe partition de Luis Bacalov, reste sa réussite la plus éclatante dans le genre, qui a ensuite été suivi par de nombreux westerns zapata usant le même thème jusqu’à la corde.
9/10


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2/3)

Très belle image restaurée sur les deux films.

Son mono correct, disponible en version française et en version originale sous-titrée français sur les deux films.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1.5/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Sur Keoma :
Bonus intéressants mais assez peu fournis pour ce superbe chant du cygne : documentaire (intéressant) Autour de Keoma ; bandes-annonces.

Sur El Chuncho :
Bonus qui se résument à une intéressante interview de Lou Castel.

Dans cette édition digipack un livret collector sur les 2 films est en outre inclus.

Digipack 2 DVD illustré illustré avec des images retravaillées issues des 2 films. Le recto du digipack est coupé en 2 horizontalement et représente en haut l'affiche de Keoma et en bas l'affiche d'El Chuncho. Le DVD de Keoma est sérigraphié avec une image retravaillée issue du film représentant Franco Nero. Le DVD d'El Chuncho est sérigraphié avec une image retravaillée du film représentant Gian Maria Volonte.


Note finale :

  (15.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019