DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


LA CLEF (1984)




Titre : La clef (1984)

Version : Française
Auteur de la critique : nicofeel
Date de la critique : 01/02/2008

Cette critique a été visitée 446 fois. Aide

 

Editeur : Opening
Année de sortie au cinéma : 1984
Date de sortie du DVD : 18/03/2004
Durée du film : 92 minutes


Résumé : Venise 1940. Frustrés par leurs vies sexuelles, un homme et une femme écrivent leurs fantasmes les plus délurés dans leurs journaux intimes, en sachant que l'autre personne les lira en cachette et passera à l'acte...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (10/10)

Grand maître de l’érotisme made in Italie, auteur des célèbres Salon Kitty et Caligula mais aussi des chefs d’œuvre érotiques que sont notamment Miranda, Paprika ou encore All ladies do it, Tinto Brass offre avec La clé (qu’il a tourné en 1983) l’un de ses films les plus aboutis. Le film s'offre d'ailleurs un casting assez étonnant avec dans le rôle féminin principal Stefania Sandrelli (actrice alors quelque peu sur le déclin, auparavant vu dans des chefs d'oeuvre tels que Nous nous sommes tant aimés d'Ettore Scola ou encore Le conformiste de Bertolucci), âgée de 37 ans (et particulièrement sensuelle). Le film est une ode fétichiste à la femme et surtout à son postérieur, comme la plupart des autres films de Brass. Erotomane notoire, le cinéaste n’en finit pas de dérober des plans voyeurs débordant de sensualité qui célèbrent les formes affriolantes de la très belle Stefania Sandrelli qu’il nous dévoile pour le plus grand plaisir du spectateur. Alors que la plupart des films érotiques contemporains et des films pornographiques ne sont basés que sur un sexe froid, dévoilant les formes comme de la simple chair et reposant surtout sur la performance, Brass a toujours refusé cette tendance, préférant mettre en scène des actrices 100% naturelles et n’hésitant pas à montrer des hommes loin d’être des Don Juan, parfois âgés mais toujours possédant un insatiable appétit sexuel. Jouant habilement sur une ambiance rétro admirablement retranscrite et multipliant les effets de miroir qui reflètent à l’infini la beauté des formes féminines, Brass réalise comme à son habitude un film débordant de vitalité, trivial et jouissif, porté par une héroïne superbement filmée. Dans le rôle de l'époux trompé, on retrouve Frank Finlay (qui a joué notamment pour des réalisateurs Michael Winner, Stephen Frears ou encore Richard Lester). Le film n'est pas seulement un très beau film érotique. C'est aussi une réflexion sur une bourgeoisie en plein déclin, sur des relations de couple, sur l'adultère et évidemment sur le plaisir immédiat (que l'on voit lors des nombreuses scènes entre les amants). En somme, on a droit à l'un des films érotiques essentiels de l'histoire du cinéma. A consommer sans modération.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Image globalement satisfaisante, même si quelques flous subsistent.

Un son disponible dans un très satisfaisant dolby digital 5.1 aussi bien en version française qu'en version originale sous-titrée français.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Biographies, filmographies et une interview de Tinto Brass.

Boîtier amaray avec surétui. La jaquette comme le surétui et le DVD sérigraphié mettent l'accent sur une troublante Stefania Sandrelli.


Note finale :

  (16/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019