DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


DRACULA ET LES FEMMES




Titre : Dracula et les femmes

Version : Benelux
Auteur de la critique : HAL 9000
Date de la critique : 18/11/2007

Cette critique a été visitée 841 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 1968
Date de sortie du DVD : 20/10/2004
Durée du film : 88 minutes


Résumé : Dans un petit village des Carpates, un jeune garçon découvre, dans la cloche de l'église, le corps d'une jeune fille. Elle porte au cou la marque de deux crocs : il s'agit sans conteste d'un nouveau crime du Comte Dracula. Ce dernier est en effet revenu à la vie, bien décidé à étancher sa soif de sang frais auprès de belles jeunes filles de la région. Aidé d'un prêtre damné et d'une servante de taverne vampirisée, sa chasse sera au combien fructueuse...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (6.5/10)

Dracula et les femmes est réalisé par Freddie Francis et sort en 1968. Il prend ainsi le relais du plus grand réalisateur employé par la Hammer, Terence Fisher, pour illustrer le mythe de Dracula. Freddie Francis est un chef opérateur assez miraculeux (qui a notamment travaillé sur Les Innocents de Jack Clayton, Les nerfs à vifs de Scorsese, ou Une histoire vraie de Lynch) mais aussi un réalisateur intéressant, réalisant notamment La chair du diable, une production Amicus (concurrente de la Hammer Films) toujours avec le grand duo Peter Cushing – Christopher Lee dans les premiers rôles.

Dracula et les femmes est la suite directe de Dracula, prince des ténèbres, ainsi l’on retrouve Christopher Lee prisonnier de la glace (il avait sombré dans un lac gelé à la fin du précédent). Si Christopher Lee est de nouveau de la partie, ce n’est pas le cas de Peter Cushing. Cet opus met en avant de façon plus évidente l’érotisme latent et une violence toujours exacerbée : en témoigne l’emploi de la belle Veronica Carlson, qui à elle seule signifie le véritable tournant pris par la firme à cette époque. Son personnage dans Le retour de Frankenstein subira une séquence de viol terrible (quasi hors-champs, mais il n’empêche qu’il est bien présent) par le baron Frankenstein lui-même ! Ici, elle est annoncée comme la nouvelle belle trouvaille de la Hammer, un peu, si l’on y réfléchit bien, à la façon des James Bond Girls finalement ! Le titre français, bien différent du titre original (Dracula has risen from the grave) ne laisse que peu d’équivoque sur cette nouvelle voie ouvertement plus sexuelle.

Au même moment sortira l’effrayant Rosemary’s Baby de Polanski, La nuit des Morts Vivants de Romero, bref à chaque fois une façon inédite de penser l’horreur : le schéma classique des films de la Hammer est lui aussi amené à changer. Plus de nudité donc, plus de sang, mais des scénarios qui commencent à s’essouffler : ici le savoir faire technique de Francis rattrape le coup, notamment lors des apparitions de Dracula, où l’écran se voit nimbé d’une lumière surnaturelle, dans les tons orange-rouge, comme si la perception du monde venait à changer lorsque l’on est en présence du vampire… Sinon, il est vrai que l’idée de départ du scénario (un prêtre va purifier la demeure de Dracula et ce dernier, à son retour, ne sera pas content du tout, mais alors pas du tout), est quand même limite. L’autre bonne idée qui sauve l’ensemble du film est de faire vampiriser par Dracula le personnage d’un prêtre, qui devient par là le bras armé de sa vengeance… Ainsi, même la grande Église est pervertie par ce symbole impie et démoniaque qu’est Dracula.

La saga continue et, même si différente par bien des aspects, elle continuera à ravir les Hammerophiles que nous sommes. A (re)découvrir !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Une image 16/9 au rendu très coloré et bien saturé, comme la plupart des Hammer. Les rouges ressortent encore une fois particulièrement bien.

des pistes mono nombreuses (anglais, français, mais aussi allemand et italien) satisfaisantes. les ambiances ressortent bien et permettent une bonne immersion.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (0.5/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Menus assez communs proposant pour tout supplément la bande annonce d'époque, en outre un superbe document historique, mais c'est tout de même bien peu...

le dvd est présenté dans un boîtier amaray classique, le visuel reprenant un des visuels d'époque étant tout à fait classe. Les ronds d'interdiction d'âge inhérent aux disques vendus en Belgique sont par contre hideux...
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (12/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019