DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


GINGERDEAD MAN




Titre : Gingerdead man

Version : Française
Auteur de la critique : Nicore
Date de la critique : 22/07/2007

Cette critique a été visitée 632 fois. Aide

 

Editeur : Elephant Films
Année de sortie au cinéma : 2005
Date de sortie du DVD : 05/12/2006
Durée du film : 100 minutes


Résumé : responsable du massacre de la famille Leigh, le psychopathe Millard Findlemeyer est condamné à la chaise électrique. Assoifée de vengeance, sa mère jure de se débarrasser de Sarah, la seule survivante de la tuerie, en lui envoyant une pâte à gâteau maléfique concoctée à partir des cendres de son défunt petit !En l'utilisant pour une de ses recettes, Sarah ignore qu'un bonhomme en pain d'épice possédé par l'âme de l'ex-tueur s'apprête à sortir du four, bien décidé à finir le sale boulot...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (3.5/10)

Avec ce "gingerdead man", le prolifique réalisateur Charles Band nous prouve une fois encore qu'il n'est jamais à court d'idées saugrenues, même si le résultat à l'écran laisse à désirer.
Le script met en scène un tueur mort sur la chaise électrique qui revient se venger de celle qui l'a fait condamné, boulangère de son état, sous la forme d'un bonhomme miniature en pain d'épices.
Après une séquence d'introduction avançant le meurtrier de l'histoire sous sa forme humaine ( donnant ainsi l'occasion à l'acteur Gary Busey de faire le pitre ) en pleine action dans une cafétéria où il va tuer le père et le frère de celle qui deviendra l'héroïne de l'histoire, le métrage nous invite à la découverte de la petite boulangerie tenue par cette dernière et sa mère où une mystérieuse livreuse va amener de la pâte à pain d'épice que les personnages vont bien sûr s'empresser de modeler pour créer un bonhomme traditionnel en pain d'épices avant de le faire cuire, donnant ainsi naissance au "Gingerdead man".
Et bien entendu, cet assassin d'un genre nouveau va doucement s'en prendre au casting pour quelques petits rebondissements pas très vifs ni passionnants, peinant largement à captiver le spectateur.
Car une fois encore, Charles Band s'appuie sur son idée de base, certes bien folle, pour vendre son métrage, mais sans trop se soucier du résultat final. En effet, outre sa courte durée ( à peine une heure dix ! ), le film ne propose quasiment pas d'action, entre des scènes de dialogues aberrantes de monotonie et d'un classicisme à toute épreuve débités par des personnages stéréotypés trop terne à l'humour au ras des pâquerettes ( avec seulement la mère alcoolique qui pourra faire presque sourire les plus indulgents ) et des rebondissements tirés par les cheveux mollement amenés sans que jamais le moindre effet de surprise ou la plus petite parcelle de suspense ne vienne rehausser l'ensemble, le tout sans grand souci de vraisemblance ( les différents personnages s'entêtant à rester dans la boulangerie alors qu'ils pourraient si facilement fuir ).
De plus, le "Gingerdead man" n'aura qu'une faible présence à l'écran, ce qui est bien dommage, car seuls ses "bons mots" participe à rendre l'ensemble vaguement comique et son graphisme est plutôt réussi bien qu'improbable.
Enfin, contrairement à ce que suggère l'affiche, le métrage n'est quasiment pas gore, ne nous offrant que quelques rapides plans sanglants peu expansifs et encore moins généreux. Charles Band a certainement eu l'idée de ce film en allant visiter une boulangerie, et bien espérons qu'il trouve une autre idée de film en se rendant dans une boucherie !
L'interprétation est très commune, sans relief, et seule Robin Sydney illumine l'écran par son joli minois.
La réalisation de Charles Band est très simpliste, sans aucune recherche d'effet, peinant ainsi largement à donner du rythme à un ensemble qui en aurait pourtant bien eu besoin.
Les effets spéciaux sont mitigés, en proposant un "Gingerdead man" à l'animation classique parfois visible, et les quelques plans gore du film demeurent basiques.
Donc, ce "Gingerdead man", certainement tourné pour trois fois rien en très peu de temps, n'exploite jamais vraiment son idée de base originale pour devenir complètement dispensable !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2/3)

L'image est juste quelque peu floue.

La bande-son est cohérente, avec une partition musicale dynamique mais anodine.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Les menus animés ne présentent qu'un graphisme limité. Les bonus contiennent un making-of au ton promotionnel avéré mais assez explicatif sur la construction des effets spéciaux du film, un petit bêtisier anecdotique, un module promotionnel où charles Bans présente les produits dérivés issus de ses films, ainsi que quelques bandes-annonces.

Le fourreau cartonné reprend la jaquettre à l'identique. Celle-ci avance une affiche très graphique, laissant sous-entendre un film bien plus saignant qu'à l'arrivée, le verso est complet et peu généreux en photos, tandis que le disque se contente de réintroduire la partie haute de l'affiche, avec des logos et des mentions inexistants.


Note finale :

  (9.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020