DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


FREDDY III : LES GRIFFES DU CAUCHEMAR - EDITION PRESTIGE 2002




Titre : Freddy III : Les griffes du cauchemar - Edition prestige 2002

Version : Française
Auteur de la critique : langeikki
Date de la critique : 20/12/2006

Cette critique a été visitée 1572 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 1987
Date de sortie du DVD : 17/10/2002
Durée du film : 96 minutes


Résumé : Une épidemie de suicides se répand à Springwood. Kristen, qui s'est ouvert les veines, a été admise à l'hôpital où six autres adolescents souffrents des mêmes pulsions et avouent partager le même cauchemar. Le Dr. Nancy Thompson, spécialiste des rêves, connaît l'origine du mal : Freddy Krueger, le redoutable tueur aux griffes acérées qui hante les nuits pour assouvir une bien cruelle vengeance...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (4.5/10)

J’étais intrigué à l’idée de découvrir l’un des Freddy ayant le mieux fonctionné au box office. Apres avoir lu de nombreuses critiques et autres avis élogieux classant cet opus parmi les 3 meilleurs de la franchise j’étais tres impatient… Je ne vous cache pas que mon sentiment est désormais plus que mitigé…


Freddy 3 les griffes du cauchemar se présente comme un retour aux sources pour la série tout en sortant du contexte d’Elm street. L’action se déroule toujours dans la même ville mais le dépaysement est total puisque c’est un hôpital psychiatrique qui sert de décor principal au film. On retrouvera tout de même le numéro 1428 lors des cauchemars de Kristen (Patricia Arquette)

Le scénario écrit dans un premier temps par Wes Craven et Bruce Wagner est assez simple, les enfants de Springwood connaissent un fort taux de décès suite a une épidémie de suicide inquiétante. Ceux qui ont survécu à leur autodestruction programmée développent la particularité de tous faire les mêmes cauchemars… Ils sont donc placés en hôpital psychiatrique pour tenter de se soigner par la thérapie de groupe (la notion de survie en groupe était tres importante pour Craven dans le script original) Eux seul saisissant la portée de leur mal, ils refusent bien évidemment de dormir et usent de stratagèmes divers pour contourner leur peur de ce père fouettard qui viendra les emporter si ils consentent a le laisser pénétrer leur sommeil. Une jeune psy qui n’est autre que Nancy Thomson, héroïne du premier volet de la série leur viendra en aide en apportant les clés nécessaires pour lutter contre le monstre sur son propre terrain.

L’idée était originale et puis quoi de mieux que de bonnes vieilles têtes bien connues pour redonner une crédibilité a la franchise ! On savait Craven hostile à une suite pour son bébé et on sent tres bien que le scénariste a voulu tirer un trait définitif sur sa créature… Prêt a tout pour y parvenir il nous gavera d’invraisemblances et de gros clichés bien voyants comme le rite TRES ORIGINAL qui consiste a enterrer les restes de Freddy en terre bénite pour libérer son âme torturée… Ce n’est également pas un hasard si il fait mourir dans cet épisode les 2 seuls rescapés du premier volet + Freddy himself… Ce script revu et corrigé par le réalisateur Chuck Russel et Franck Darabont ne me convint pas plus. Je trouve tout cela bien trop tiré par les cheveux et je ne peux que constater avec tristesse l’embourbement irrémédiable de la saga dans la médiocrité.

On cherche à nous raconter le passé de Freddy maladroitement par l’entremise d’apparitions mystiques d’une bonne sœur tout de blanc vêtu, on nous ressert une nouvelle fois le couplet sur la démission des parents et sur la totale incompatibilité entre les souffrances morales de nos jeunes ados et le traitement qu’on leur inflige. On oubliera pas non plus d’opposer la science au religieux et de placer parmi le groupe de thérapie une blonde et une brune, une fille ronde, un mec de couleur, un handicapé, une droguée etc… Putain si ils l’on pas fait exprès c’est qu’il sont vachement open chez New Line !!!


Le casting est un peu meilleur que dans la revanche de Freddy, Patricia Arquette faisait ici ses débuts comme Johnny Deep dans Les griffes de la nuit et elle joue plutôt tres bien en jeune fille combative capable d’emmener d’autres personnes dans ses propres rêves. Heather Langenkamp est décevante et on a du mal à la voir sortir de son apparence toujours tres juvénile pour camper une adulte responsable. Le psy interprété par Craig Wasson est incontestablement le maillon faible du métrage... Sans vie, sans charisme et avec une gueule passe partout il est transparent et on souhaiterai presque qu’il se fasse charcuter tant il ralentit l’intrigue par sa simple présence sur la bobine. Laurence Fishburne joue un surveillant hospitalier et me parait tres honnête dans son approche du personnage. Son apparence massive contraste avec la grande humanité qu’il dégage dans ce rôle mais il réussit parfaitement a allier ces 2 caractéristiques. Il ressort comme l’un des meilleurs personnages de ce Freddy 3 même si il n’y tien qu’un petit rôle. Le groupe d’ado est lui dans son ensemble plutôt pathétique car a aucun moment on ne les sent vraiment avoir peur de leur bourreau. Cela se voit sur les réactions du spectateur qui ne percevra aucune sorte d’angoisse durant la totalité du metrage.


Les seules scènes vraiment réussies sont encore et toujours les séquences oniriques et en particulier les meurtres. Je parlerai bien sur de la scène culte du pantin somnambule bien crade et tres intéressante graphiquement puis de l’hilarant mais trop bref meurtre télévisuel et pour finir de la scène du meurtre aux seringues une nouvelle fois bien délirante. Petite mention également pour l’apparition de serpent phallique qui laissait augurer de meilleures choses pour un film qui se révèle au final bien décevant…

Le problème encore une fois est que cette surenchère d’effets extravagants nuit non seulement à l’ambiance du film mais également au personnage de Freddy qui pour moi n’a jamais été aussi effacé… Ses diverses mutation qui auraient encore du l’approfondir finissent par le desservir… Quel dommage !!!! Chuck Russel réalisateur parfois brillant (Le blob, The Mask) nous sert un grosse soupe pour la mise en scène des parties "réalistes" du métrage... Les scènes ou Nancy dialogue avec son père ou le Dr Gordan sont dignes d’un téléfilm oh non je suis méchant on va dire plutôt d’une bonne grosse série B bien dégoulinante… Les dialogues sont pour la plupart tres creux et n’ont aucun impact, la seule phrase a ressortir étant la cultissime « Welcome to the prime time bitch !!! » On ne sera pas surpris de savoir que c’est Robert Englund lui-même qui l’a improvisé…. Non en fait je ne vois vraiment pas grand-chose dans ce film qui le sauve du label « GROSSE DECEPTION » Moi qui suis fan de Freddy je n’ai plus qu’a aller me coucher en mangeant mon dépit et en espérant le croiser dans un de mes cauchemars, ce sera sans doute plus marrant….


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (1.5/3) Avis sur le son :   (2/3)

Comme pour tous les DVD Metropolitan de la franchise l’image est solide, sans défaut gênant et restituant bien l’ambiance tres sombre (visuellement parlant) de cet épisode.

Quelques soucis de doublage en particulier la
voix de Freddy qui a été liftée pour notre plus grand malheur… Sinon, traditionnelles pistes 5.1 en VF et VO tres suffisantes pour un film de cette qualité.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

35 min. de documentaires une nouvelle fois assez courts et pas tres passionnants. Reste des anecdotes de tournage savoureuses et les traditionnels liens vers les cauchemars. La filmographie des acteurs est un peu plus interessante et instructive cette fois vu le casting proposé.
Il y a aussi un clip et la bande annonce en vost.

Le digipack est de qualité équivalente aux autres de la série sauf que cette fois l’avant est un peu plus réussi tout en ne proposant pas la jaquette d’origine.
R.A.S


Note finale :

  (11/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020