DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


UN ELEPHANT CA TROMPE ENORMEMENT + NOUS IRONS TOUS AU PARADIS




Titre : Un éléphant ça trompe énormément + Nous irons tous au paradis

Version : Française
Auteur de la critique : Vance
Date de la critique : 24/08/2006

Cette critique a été visitée 1470 fois. Aide

 

Editeur : StudioCanal
Année de sortie au cinéma : 1976
Date de sortie du DVD : 14/02/2005
Durée du film : 211 minutes


Résumé : Etienne, Simon, Daniel et Bouly ont quarante ans et sont inséparables pour le meilleur et pour le pire. Le pire, ce sont les femmes : la leur, et celles des autres, et d'autres encore qui passent, qui s'installent, qui restent ou qui les quittent et dont ils parlent en pleurant et en riant...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8.5/10)

Film 1 : Difficile d'être critique envers ce film qui fait partie de mes préférés : les comédiens sont formidables et Yves Robert a cette faculté de mettre plusieurs situations sur différents plans qui ne peuvent fonctionner qu'avec la complicité de ses acteurs (Bouly qui pique une crise, derrière Etienne et Daniel qui regardent et commentent pendant que derrière ceux-là Simon téléphone à sa mère). Danièle Delorme, avec son jeu plus théâtral, est une parfaite complice. Quant à Marthe Villalonga, elle est adorable (et pourtant, elle n'apparaît que dans peu de séquences : faut dire qu'elle les phagocyte).

Cette histoire qui est plus une suite de tranches de vie placées sur le fil rouge de l'aventure d'Etienne s'apprêtant à tromper sa femme est un délice, ciselé par des dialogues de Dabadie et une vraie élégance de mise en scène. Le rythme est peut-être un peu mou par moments, mais ça n'a rien d'une comédie trépidante. La nostalgie joue à fond même si je ne le trouve toujours pas démodé. C'est juste que c'est un genre qui ne se fait plus : aujourd'hui, on a l'impression que pour faire rire, il faut que les ficelles soient grosses. Pourtant, à la base, le scénario est un vaudeville, mais il ne vire jamais à la farce.

Film 2 : On retrouve sinon les mêmes ingrédients, le même Jean Rochefort élégant et maladroit et ses phrases pompeuses complètement décalées, en voix off comme en prise directe (la dispute dans l'hôtel avec sa femme est un régal) ; les personnages de Daniel (Claude Brasseur, touchant) et de Simon (Guy Bedos étonnant) prennent plus d'étoffe, à l'image de Victor Lanoux qui joue un Bouly finalement plus attachant que dans le premier, notamment avec les enfants.

Les situations comiques sont plus prononcées aussi, avec un rythme en dents de scie. Yves Robert se focalise sur ses acteurs, à qui il faut rajouter une Danièle Delorme délicieuse. Les tensions sont également plus vives aussi : sans verser dans le tragique, l'aspect dramatique est renforcé et on vit la séparation des quatre amis comme une vraie rupture douloureuse ("Pour la première fois, nous ne nous aimions plus.") Il faudra un drame de plus pour que tout rentre dans l'ordre...

Ces deux films subtils et fins ont peu d'équivalents en France, ce qui leur confère ce statut si particulier. Si on accroche, on est subjugué. Ca a un côté britannique dans cette peinture d'un groupe de quadras par petites touches, sans forcer le trait, par le biais de dialogues ou de situations vaudevillesques. Pour ma part, j'en reprendrai bien, mais la tendance ne s'y prête peut-être pas.

Bref, rappelons que pour le prix d'un collector, on a dans ce coffret deux excellentes comédies d'Yves Robert avec en outre un 3e DVD contenant une présentation des personnages (CR bientôt).


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Film 1 : L'image remastérisée est en 16/9e : les couleurs sont respectées (je commençais à connaître le film par cœur ; le rouge du costume Renoma est juste comme il faut), les plans très bien nettoyés ; ne subsistent que quelques infimes drops et des rayures très atténuées (c'est presque miraculeux). L'ensemble est très bien défini, même dans les moments obscurs (la chute du verre d'eau quand Etienne téléphone en pleine nuit à sa femme est tout à fait lisible).

Film 2 : L'image est encore quasi miraculeuse pour qui s'est tapé des dizaines de rediffusion ou de passages en VHS. Elle est cependant un poil plus claire, comme surexposée. Encore moins de traces que sur le premier, à part le générique.

Le son est en mono d'origine, pas du tout nasillard ni saturé : très clair et intelligible. La partition de Vladimir Cosma (le piano et les mouettes ) est toujours aussi enchanteresse. Dans le second film, la musique de Vladimir Cosma est sublimée par ce morceau des Sax Brothers, très jazzy, ancré dans son époque et pourtant tellement intemporel.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Le premier disque est complété par des B.A. (la Guerre des Boutons, Alexandre le Bienheureux, Nous irons tous au paradis et un autre encore), une présentation du film sous forme de texte et des chapitres. Le menu est animé, reprenant des séquences du film.
Un 3e DVD contenant une présentation des personnages.

Digipack bleu vif, agrémenté de nombreuses photos.


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019