DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


APOLLO 13 - EDITION COLLECTOR GCTHV

Lui écrire surfeur51

Apollo 13 - Edition collector GCTHV DVD sorti le 17/08/1999


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Universal Pictures Video
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 08 Novembre 1995
Nombre d'entrées : 2 082 298

Durée du film : 2 h 14 min.
Acteurs: Kevin Bacon Tom Hanks Ed Harris

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3224


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Pour la nation américaine, Apollo 13 était un vol spatial de "routine" jusqu'à ce que retentisse dans l'espace cet appel : "Houston, nous avons un problème". A 300 000 km de la Terre, dans une navette spatiale endommagée, trois astronautes se livrent à un combat acharné pour survivre. Dans la salle de contrôle de la NASA, tout est tenté pour sauver ces hommes...

Avis : Film d'aventure dans l'espace, "Apollo 13" n'a pas eu besoin de faire appel à l'imagination d'un scénariste, puisqu'il reprend très fidèlement les évènements survenus lors de la troisième mission destinée à poser un vaisseau spatial habité sur la lune. Après le succès planétaire du vol Apollo 11 qui avait conduit Neil Armstrong et Edwin Aldrin à marcher pour la première fois sur le sol lunaire, les missions commençaient à prendre un air de déja vu parfaitement retranscrit dans le film. Mais lorsque le monde prit conscience que l'équipage d'Apollo 13 risquait fort de ne pas revenir sur Terre, suite à l'explosion d'un des réservoirs d'oxygène de leur cabine spatiale, la mission fut suivie heure par heure par tous les médias. Le film reprend toutes les péripéties de cette semaine dramatique, et il est rare que la réalité présente une telle succession d'évènements permettant de soutenir le suspense jusqu'à la fin du film. Aucun incident n'a été rajouté dans le scénario, les seules libertés prise par le réalisateur par rapport à la réalité étant le rôle un peu trop prépondérant de Ken Mattingly, et la prolongation mélodramatique de la phase de la rentrée dans l'atmosphère terrestre.

La structure du film, en montrant dans son prologue le drame d'Apollo 1 et le succès d'Apollo 11, et en révélant les songes du commandant Jim Lovell qui, survolant la lune, imagine les évènements tels qu'ils auraient du se passer si tout s'était déroulé de façon nominale, donne un aperçu fidèle et assez complet de ce que fut cette formidable aventure humaine qui vit douze hommes se poser sur le satellite de la Terre entre 1969 et 1972. Mais paradoxalement, c'est la seule tentative ratée qui présentait le meilleur potentiel pour être adaptée au cinéma, de par le côté dramatique de son déroulement.

Le film reprend les mémoires du commandant Lowell, et une large part est consacrée aux aspects en marge de la mission, en particulier les réactions des proches des astronautes, où la fierté côtoie sans cesse l'angoisse. Les efforts de tous les contrôleurs au sol, restés eux aussi un peu obscurs lors des évènements, sont aussi mis en lumière. Si ces séquences ralentissent un peu le rythme, et rendent la première partie du film un peu longue avant l'accident, elles ont le mérite de souligner une face cachée que bien peu de médias, avides de sensationnel, prenaient la peine de présenter. L'impact du film est largement du à une distribution de très grande qualité, avec Tom Hanks, Kevin Bacon et Bill Paxton incarnant les trois astronautes, Jim Lowell, Jack Swigert et Fred Haise. Au sol, la tentative de sauvetage est organisée par le contrôleur de la mission Gene Kranz (Ed Harris) et l'astronaute Thomas Mattingly (Gary Sinise), titulaire du vol remplacé au dernier moment par Jack Swigert, car on craignait qu'il n'ait attrapé la rougeole. Les cinq acteurs effectuent une prestation remarquable, tout comme Kathleen Quinlan (Marilyn Lowell), dans un rôle plus effacé mais qui donne beaucoup de consistance au film. On notera par ailleurs le clin d'œil fait au couple Lowell, puisque le vrai Jim apparaît comme commandant du porte-avion chargé de récupérer la capsule à la fin du film, et la vraie Marilyn est présente dans les gradins lors du lancement de la fusée. Ron Howard signe une réalisation quasiment irréprochable, en dosant avec justesse les différentes composantes du scénario, en évitant la surenchère dans les effets spectaculaires ou dramatiques, et en évitant de trop mettre en avant la suprématie de l'Amérique dans la conquête spatiale. Les effets spéciaux sont parfaitement intégrés au film et peu de séquences apparaissent artificielles, d'autant plus que des documents réels fournis par la NASA, ou des extraits des journaux télévisés de l'époque, sont introduits avec habileté dans le montage final. Les séquences où les astronautes flottent dans l'espace ont été tournées dans un avion en trajectoire parabolique. Plus de 600 vols ont été nécessaires, mais la crédibilité du film en sort fortement renforcée.

"Apollo 13" fait revivre avec bonheur des souvenirs intenses chez tous ceux qui ont suivi en direct ces évènements exceptionnels. Il permet également à ceux qui sont trop jeunes pour avoir pu le faire, de se rendre compte de ce que fut une des plus extraordinaires aventures du XXème siècle, même si les motivations initiales étaient plus politiques que scientifiques. Et quand on sait que les ordinateurs de bord d'une capsule Apollo étaient moins puissants qu'une calculette de collégien d'aujourd'hui, on mesure le courage des hommes qui montaient en haut de fusées de 110m de haut, bourrées de milliers de tonnes d'oxygène et d'hydrogène liquides.


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Si les couleurs sont vives et soulignées par de beaux contrastes (en particuliers les jeux de lumière dans l'espace), la définition est moyenne avec un grain nettement perceptible. La compression est bonne, avec de légers défauts ponctuels, comme du moiré dans les nuages lors du décollage. La photographie de Dean Cundey est esthétiquement très réussie, les effets spéciaux (et spatiaux) sont très réalistes, et rappellent les photos publiées par les magazines qui couvraient les évènements de la conquête spatiale.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Anglais, surround en Français, Allemand, Italien, Espagnol - Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Portugais, Danois…

Avis : La VO 5.1 se révèle bien supérieure à la VF surround, faisant preuve de plus d'ampleur et montrant des effets plus appuyés. Dans les deux cas les basses sont utilisées sans modération lors des scènes les plus spectaculaires (le décollage et la rentrée dans l'atmosphère). La musique de James Horner trouve à peu près tout le temps le ton juste et est bien restituée. Les dialogues sont clairs dans les deux versions.

[ Voir le Top Son pour ce DVD ]


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Le film se lance directement lors de l'insertion du disque. On peut atteindre les menus, fixes, muets et en anglais, à la télécommande. Le film est très finement découpé en 57 chapitres. On peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Pas grand chose à visionner, et tout est en anglais.

  • Commentaires du réalisateur Ron Howard, sur une piste, et de Jim et Marilyn Lowell sur une autre piste. Ces deux commentaires ne sont pas très denses, et compte tenu du nombre de passages vides, il aurait été plus intéressant de mixer l'ensemble. Mais le défaut majeur de ces deux pistes est qu'elles ne sont pas sous-titrées, ce qui en interdit l'accès aux non-anglophones. Sinon, il y a des anecdotes intéressantes, surtout de la part du couple Lowell qui nous fait part de sa perception des évènement lorsqu'ils se sont déroulés.
  • Notes de production. Cinq pages de texte en anglais essentiellement centrées sur le tournage des scènes à bord d'un avion KC 135 de la NASA en vol parabolique, seules vingt-cinq secondes d'apesanteur étant utilisables à chaque vol.
  • Biographies et filmographies de Tom Hanks, Kevin Bacon, Bill Paxton, Gary Sinise, Ed Harris, Kathleen Quinlan et Ron Howard, chacun disposant de quelques pages de texte illustrées, en anglais.
  • Bande annonce en 4/3 VO.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir, avec un dépliant 8 pages donnant la liste des chapitres et des notes de production. Le visuel reprend l'affiche américaine du film, nettement moins réussie, à cause d'une trame volontairement grossière, que l'affiche française qui est utilisée pour la réédition du film en DVD.



    La sérigraphie

    Pas de sérigraphie. Seul le titre fait preuve d'un semblant d'originalité, avec un croissant de lune. Les logos sont nombreux et envahissants.


    Note Finale : (13.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2018