DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


SPIDER-MAN 2 - EDITION COLLECTOR / 2 DVD

Lui écrire Hotkiller

Spider-Man 2 - Edition collector / 2 DVD DVD sorti le 14/01/2005


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Columbia / Tristar
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 14 juillet 2004
Nombre d'entrées en salles : 5.100.000

Durée : 2 h 07 min.
Réalisateur: Sam Raimi
Acteurs: Kirsten Dunst Tobey Maguire

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
5323


   

Le Film : 9/10

Résumé : Après avoir terrassé le terrible Bouffon Vert, Spiderman, justicier de New-York, se retrouve face à un nouveau super "vilain" : le Docteur Octopus, alias le scientifique Otto Octavius qui lors d'une expérience malheureuse voit son cerveau contrôlé par 4 tentacules metalliques greffés à même son corps. En même temps, la vie de Peter Parker se complique car entre le secret de la mort de son oncle, ses amours contrariées avec Mary Jane et sa difficile relation avec son ami Harry Osborn, le jeune étudiant en sciences est en proie au doute : être un simple mortel ou être Spiderman à jamais.

Avis : Sequelle du Spiderman qui nous fut livré en juin 2002, avec toujours Sam Raimi aux commandes, ce second opus remplit largement ses promesses au regard de ce que l'on peut attendre d'un film de super héros.
Car non seulement le réalisateur nous en offre plein les yeux d'un point de vue effets spéciaux, combats et action pure, mais plus encore, il donne une véritable profondeur à son personnage plongé dans les tiraillements incertains de l'âge parfois ingrat qu'est l'adolescence. Mais dans le cas de Spiderman, les problèmes sont doubles, cette dualité confinant parfois à la schizophrénie : Peter Parker se doit de gérer deux mondes dans lesquels il évolue. Il est à la fois cet étudiant brillant et aussi ce justicier. Et ces deux mondes ont beaucoup de mal à coexister ensemble, le personnage de Spiderman phagocytant complètement les aspirations du jeune Peter : difficultés scolaires, relations amoureuses au point mort sont autant de griefs que Peter met sur le compte du super héros et la question se pose alors : faut-il sacrifier une vie au service des autres pour vivre pleinement sa vie personnelle ? Face à ce choix, Peter prend le parti de vivre pour lui ce qui nous vaudra cette fameuse scène où le costume de Spiderman finira dans une poubelle d'une ruelle sombre. Peter, trop jeune pour assumer ses responsabilités décide de choisir sa vie et de se consacrer à tout ce qui lui a fait défaut par la faute de Spiderman. C'est quelque part la force du film de Sam Raimi qui, à partir d'un dilemne ("dois-je être un héros ou dois-je aimer Mary Jane ?") nous indique qu'il y aurait comme une sorte de rite initiatique pour le passage à l'age adulte. Et le moteur de tout celà reste bien évidemment l'Amour ; l'Amour c'est ce qui nous sauve et c'est ce qui nous fait avancer. On pourrait critiquer ce message peut-être simpliste, mais Spiderman est au départ une BD pour ados, avec des questions d'ados et Sam Raimi, en celà, ne trahit aucunement l'esprit de l'oeuvre originale.

Voilà pour l'aspect psychologique du film qui, il faut quand même le rappeler est avant tout un film d'action. Et celle-ci est au rendez-vous, avec une dimension encore plus intense que dans le premier film. Plus de fluidité dans l'animation du personnage, plus d'humour, plus de combat et 2 scènes d'anthologie font de Spiderman 2 un film référence un peu à la manière du Batman Returns de Burton en son temps. On regrettera peut-être que le rôle du Doc Oc' ne soit pas plus présent, mais Sam Raimi a pris le parti d'expliquer les contrariétés et les doutes de son "vilain" avant de le lâcher contre Spidey et finalement cela donne un peu plus de crédibilité aux choix faits par ce personnage. Et là encore le réalisateur met en parallèle le parcours d'Otto Octavius avec celui de Peter Parker avec ce moteur qu'est l'Amour, ou plutôt l'absence d'Amour (Octavius a accidentellement tué son épouse) qui le conduira à la folie. La rencontre des 2 héros va nous donner l'occasion de voir quelques scènes d'une dextérité déconcertante dans leur façon de décrire des moments d'action qui feront date, la scène la plus fameuse restant celle du métro. Même si l'on admet que les techniques numériques ont remplacé les acteurs, il faut reconnaître que c'est "diablement bien fait" et du point de vue du scénario le réalisateur ne lâche pas sa narration. Ainsi pour la scène du métro, notre attention est captée par le combat des deux héros puis lorsqu'Octopus s'en va, Sam Raimi relance la machine en faisant enlever son masque à tête de toile : l'attention du spectateur se décale non plus sur l'action pure et dure (Spidey arrivera-t-il à stopper le train fou ?) mais sur la réaction des passagers lorsqu'ils vont découvrir le visage de Peter. Bref, du point de vue narratif, rien à redire, c'est très bien fait.

Spiderman 2 est donc une excellente suite, plus noire, plus intime que le premier film : les personnages y gagnent en profondeur et en étoffe. Le plan final est à ce titre d'une beauté extraordinaire et résume à lui seul le film : Mary Jane est à la fenêtre de son appartement ; elle est passée de la jeune fille à la femme, son regard perd de son innocence pour laisser place à des yeux légèrement inquiets quant à cette nouvelle vie qui commence.
Du point de vue formel, Sam Raimi se livre avec humour a ses exercices favoris avec des allusions certaines à sa filmographie précédente (notamment Evil Dead) sans oublier les petits caméos de ci-de là qui pimentent le film (Stan Lee, Bruce Campbell, Ted Raimi....).
Enfin quelques mots sur le casting : Molina dans le rôle d'Octopus est vraiment étonnant puisque son talent va de l'homosexuel refoulé et suicidaire (Prick up your ears) au héros de BD : large palette qui lui offre à chaque fois des interprétations remarquables. Tobey Maguire et Kirsten Dunst sont toujours aussi bons sans oublier tous les acteurs secondaires dont JK Simmons, fabuleux et ahurissant dans le rôle de J. Jameson, président du Daily Buggle.
Alors surgit la grande question : qui sera le vilain du 3ème volet de la saga ? Sam Raimi laisse son futur scénario complètement ouvert avec une triple possibilité : le professeur Connors (futur Lézard dans la BD), Harry Osborn qui risque de revêtir le costume vert de feu son Père ou bien le fils de Jameson, éconduit lors de son mariage, dont la haine pour Spiderman est réelle à la fin du film. Bref, un deuxième épisode qui "enfonce le clou" et de fort belle manière.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Le télécinéma proposé par cette édition est extraordinaire. Tout semble au top : compression parfaitement maîtrisée (fluidité exemplaire), luminosité impeccable dans les scènes de nuit, couleurs flamboyantes et parfaitement contrastées. Vraiment, je ne vois aucun défaut sur l'image que nous propose ce film tant sur les plans larges que sur les gros plans de visage ou les détails sont parfaitement reproduits. Un DVD de référence.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en anglais et en français - Dolby Stéréo en anglais et en français - Sous-titres : français, anglais, arabe

Avis : Les pistes proposées se réveillent véritablement dans les scènes d'action. Et notamment dans les déplacements d'Octopus qui feront frémir de plaisir votre caisson de basses. La spatialisation de ces scènes est étonnamment précise pour des images qui se veulent d'action et par essence même un peu confuses de par l'alternance rapide des plans de caméra. On regrettera alors que la même ambiance sonore ne soit pas présente sur les scènes de dialogues qui sont beaucoup moins enveloppantes.


L'Interactivité : 3/3

L'ergonomie des menus :
Même si la présentation des menus est au format 16/9 on regrettera que le fonds sonore n'ait pas été remixé en 5.1 car les images de fond sont très dynamiques et la musique très présente. Les transitions sont constituées par des scènes du film (sauf pour le menu audio qui ne fait pas l'objet d'une transition). Et là grande surprise : des vignettes de chapitrage fixes et muettes....! La qualité de l'image et du son du DVD prenaient peut-être trop de place sur la galette. Peu importe, la navigation est intuitive, simple et claire.


Les bonus :

Cette édition collector propose à elle seule un DVD dédié aux bonus. Mais le DVD du film propose également des bonus (que l'on retrouve sur l'édition simple du film). Donc voici le programme....

DVD n°1 :

  • Commentaires audio : 2 commentaires sont proposées (acteurs et techniciens) où l'on retiendra les nombreuses anecdotes de Tobey Maguire mais aussi et surtout les commentaires très enrichissants des responsables de l'animatronique. A choisir, préférez le second, vous apprendrez plus de choses au regard de la technique et des trucages du film
  • Le 6ème sens de l'Araignée 2 : ce bonus est en fait une option permettant d'activer pendant le film des bulles d'information relatives à ce qui est projeté à l'écran. Enrichissant mais un peu fastidieux à la fin.
  • Web-i-sodes : il s'agit de 4 minis making-of qui furent diffusés sur le web avant la sortie en salle. Intéressant sans plus.
  • Bêtisier : un peu plus de 7mn de rigolades entre comédiens. Sympathique mais sans véritable originalité.

  • DVD n°2 :
  • Making of : qualifié d'"incroyable" dans le menu, on peut vraiment dire que cet adjectif n'est pas usurpé : plus de 2 heures dédiées au film. Et tout y passe : les décors, la musique, les effets spéciaux, les comédiens et plus encore ce making of donne un vrai reflet du personnage Sam Raimi, le réalisateur. Ce making of est vraiment un modèle du genre.
  • Un héros en pleine crise (15mn) : bonus moyen pûisqu'il ne fait que reprendre, par le biais de différents intervenants, les motivations expliquant que Peter jette son costume à la poubelle.
  • Ock-umentaire: huit bras pour vous servir (22mn) : ou comment créer un personnage avec des bras metalliques. Intéressant de par les différentes techniques qui ont été envisagées pour donner vie à ce personnage.
  • Les femmes de Spiderman (15mn) : introduction par des intervenants des personnages féminins de la BD avec notamment la ravissante Gwen Stacy... un bonus un peu "en trop" néanmoins.
  • Entrez dans la toile (15mn) : un bonus sympa parce que multi-angle et qui décortique en temps réel une scène du film.
  • Les clichés de Peter Parker : il s'agit d'une galerie d'images que l'on trouve dans le générique du film d'ailleurs.
  • Bande annonce
  • Making of du jeu

  • Nul doute que cette édition collector de Spiderman 2 est largement à la hauteur des prétentions du film. Beaucoup de bonus intéressants, pas trop d'auto-promo, c'est vraiment bien. Si vous avez aimé le film, préférez cette version collector, ne serait-ce que pour le making of, cela vaut vraiment le coup.



    [ Voir les Bonus Cachés pour ce DVD ]

    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Cette édition collector propose un digipack dans la façon du premier film. Les couleurs sont magnifiques et la qualité générale du digipack est très bonne. On notera sur le premier plan le relief du personnage de Spider-man, bien qu'à choisir, personnellement je trouve que l'image utilisée sur l'édition simple (Spider-man qui serre Mary Jane) soit plus belle.

    [ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]



    La sérigraphie

    La qualité de définition de la sérigraphie est exemplaire. Couleurs vives, tranchées et nuancées, c'est superbe. Pourtant on regrettera les mentions légales en blanc un peu voyantes et les nombreux logos sur le bras droit du héros

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (18.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 06/03/2005 à 18:16 par Xanxi : "Sequelle du Spiderman qui nous fut livré en juin 2002" Ce film n'est pas une séquelle mais une suite si on veut parler en français, à moins que le premier spiderman ne soit une maladie grave. Il y en a assez du franglais. Sinon merci pour cette bonne critique.
    - le 11/02/2005 à 14:20 par Aérochouf : --> personnellement je trouve que l'image utilisée sur l'édition simple (Spider-man qui serre Mary Jane) soit plus belle. <-- ta citation Oui mais heureusement que le sérigraphie de la galette a cette superbe image ;) Ce DVD est vraiment une réussite à tout point de vue ........ah si seulement les autres pouvait être comme çà......
    - le 11/02/2005 à 10:46 par dam51 : Tes loupes nous manquaient, Hotkiller! Et celle-ci est exemplaire. Bravo!
    ...voir tous les commentaires...

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020