DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


THE EYE

Lui écrire Hotkiller

The Eye DVD sorti le 24/03/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Europa
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie en salles : 27 Août 2003
Nombre d'entrées en salle : n.c.

Durée : 1 h 38 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3101


   

Le Film : 9/10

Résumé : Mun est aveugle depuis l'âge de 2 ans. Mais aujourd'hui est un grand jour puisqu'elle doit subir une greffe de cornée lui permettant de recouvrer la vue. Mun s'éveille alors à la beauté des choses qui l'entourent mais sa vision retrouvée va au delà de la perception du monde réel : qui sont ces ombres et ces personnes qu'elle seule peut voir ?

Avis : L'idée d'une personne aveugle qui recouvre la vue et qui par la suite est témoin d'un fait ou d'une situation a déjà été abordée au cinéma (Blink par ex.). De même l'idée d'une personne qui voit des choses que les autres ne peuvent pas voir n'est pas un concept totalement original (Sixième sens par ex.). Et paradoxalement, le film des frères Pang transcende assez bien le genre pour créer une athmosphère et une ambiance de thriller peu commune. En effet il est impossible de ne pas penser à ces films ou dans une moindre mesure à Ghost lorsque l'on visionne The Eye. Mais néanmoins le film réussit quand même le pari de nous surprendre : plusieurs scènes diluent un bon sentiment de frayeur : scène de la première vision à l'hôpital, scène chez le professeur d'écriture, scène de l'ascenseur... autant de passages diablement efficaces grâce surtout à une bande son qui prend au dépourvu et un sens du cadrage et du montage des frères Pang faisant que le spectateur est surpris en même temps que l'héroïne. Par ailleurs, autre influence et non des moindres et qui donne le ton général du film : la traditionnelle histoire de fantômes, de communication avec l'esprit des morts si chères au cinéma asiatique où les esprits sont des âmes perdues et dont la vie terrestre fauchée d'un seul coup les condamnent à errer éternellement dans les limbes.
Par la suite, alors que l'héroïne supporte de moins en moins son don de double vue, le scénario déplace l'action du film de Hong-Kong vers un village de la Thaïlande : en effet, Mun commence à être persuadée que son don de double vue vient de la jeune femme sur qui fut prélevée la cornée greffée. Assez intelligement, les frères Pang, plutôt que de faire une simple énième "histoire de fantômes chinois", se concentrent sur le propos du film qui doit répondre aux codes du genre : à savoir remonter à la source pour comprendre. Cette seconde partie est peut être très convenue par rapport au reste du film mais là encore même si nous avons une impression de "déjà vu", le scénario est habile, les plans bien étudiés et les frères Pang font en sorte que leur fin ne soit ni un happy end ni un twist final pompeux ; la boucle est bouclée : Mun est allée au bout de son voyage à la découverte du monde extérieur, mais c'est son expérience et sa force intérieure qui en ressortent grandies, puisqu'il n'est pas toujours nécessaire de disposer de ses cinq sens pour apaiser son âme et son esprit.

The Eye est donc un très bon film qui vous fera sursauter à plusieurs reprises et qui offre de belles scènes visuelles. Côté casting, les habitués reconnaîtront la très jolie Angelica Lee (qui jouait dans Betelnut Beauty) dont l'interprétation est parfaite au point que les autres personnages apparaissent en retrait.
Pour l'anecdote, l'idée du film a été inspirée par un fait divers authentique : une jeune femme qui venait de subir une greffe de la cornée avait mis fin à ses jours juste après avoir recouvré la vue. En effectuant des recherches approfondies, les frères Pang ont découvert que cette personne avait toujours été stable, équilibrée, énergique, positive, toute sa vie...


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : L'image pourra paraître un peu froide à certains mais elle participe du ton que les frères Pang voulaient donner à l'histoire avec des couleurs peu saturées mais uniformes (une image un peu à la Ring par ex.). La copie proposée est belle et à aucun moment on ne discernera de véritable défaut de compression. Jolis contrastes et les scènes "fantômatiques" sont parfaitement rendues.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en français et en thaïlandais - DTS 5.1 mi débit en français et en thaïlandais - Sous-titres : français

Avis : Pas moins de 4 remixages ont été incorporés à cette édition (ce qui explique certainement la faiblesse des bonus - voir rubrique suivante) Les pistes DTS française et VO sont tout bonnement extraordinaires : ce sont elles plus que les images qui vont déclencher l'effet terrifiant de certaines scènes. En effet, la plupart du temps, l'action sonore du film est répartie sur les canaux avants (bien équilibré) mais les surrounds et le caisson s'envolent littéralement dans les scènes de vision de Mun : l'effet de surprise est garanti et un bond sur le canapé est à prévoir !


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Après plusieurs bandes annonces d'Europa (possibilité de les zapper en avançant de chapître en chapître), le sommaire animé apparaît. L'image est assez belle et on ne la retrouve pas dans le film : une sorte de drap blanc semble tendu et des mains se frottent derrière ce drap comme si elles cherchaient à atteindre quelque chose : très fantômatique en fait. On remarquera en clin d'oeil l'énoncé des menus écrits dans une calligraphie faisant penser à la langue des aveugles : le braille. Les transitions vers les autres menus sont simples et jolies. Les chapitres sont présentés sur 4 vignettes sonorisées. Maniement facile et présentation harmonieuse grâce à l'agréable musique qui sert de fonds sonore


Les bonus :

Visiblement il ne restait plus beaucoup de place pour caser des bonus dans cette édition. C'est fort dommage car le film aurait pu servir de sujet à de bons suppléments. On trouvera néanmoins un making of d'une quinzaine de minutes peu intéressant en fait (réactions de l'actrice face à certaines scènes) car ponctué de trop longs extraits du film ; et dernier bonus, la bande annonce du film en français et au format 16/9.

Si vous avez aimé frisonner lorsque vous avez vu Sixième sens, vous adorerez sursauter de peur devant The Eye : un film qui, sans rien véritablement apporter quelque chose de novateur à ce type de cinéma, en respecte scrupuleusement les codes au point d'en devenir certainement un futur classique.


Les Visuels : 0.5/1



La pochette / Le packaging

Le boitier Amaray est inséré dans un fourreau cartonné identique à la jaquette. Le gros plan sur l'oeil de Mun permet de voir le reflet d'une jeune femme qui est la clé de l'énigme : intriguant et accrocheur à la fois. Informations claires et basiques au verso.



La sérigraphie

Différente de la jaquette et dans les tons gris-bleu, la sérigraphie présente une remarquable qualité de définition. La discrétion des logos est assurée grâce au fond presque blanc d'où émergent des caractères en braille, tandis que l'autre partie nous montre le visage à la fois étonné et craintif de Mun. Belle réalisation.


Note Finale : (15.5/20)

Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020