DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


DARKNESS - EDITION COLLECTOR 2004 / 2 DVD

Lui écrire Hotkiller

Darkness - Edition collector 2004 / 2 DVD DVD sorti le 17/02/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Wild Side Vidéo
Distributeur :
MGM

Date de sortie en France : 17 juin 2003
Nombre d'entrées en salle : n.c.

Durée : 1 h 40 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4753


   

Le Film : 8/10

Résumé : Lorsque cette famille américaine emménage dans cette maison espagnole, tout semble aller pour le mieux : nouveau pays, nouveaux amis, nouvelle vie... Mais quelque chose de blôti dans l'ombre, quelque chose qui attend depuis 40 ans est là et observe ces nouveaux arrivants. L'occasion d'une éclipse solaire ne risque-t-elle pas de réveiller des démons cachés à l'intérieur de cette maison ?

Avis : Ce film réalisé par Jaume Balaguero (déjà réalisateur de La secte sans nom) est l'illustration vivante que le cinéma espagnol se porte bien. A l'image d'autres tels Amenabar (Les autres, Thesis...) ou Fresnadillo (Intacto) ou Mateo Gil (Jeux de rôles) il signe un thriller de fantastico-suspense de bonne facture. Mais dans son film, point de monstre hideux sorti d'une bacchanale infernale, ou d'alien "humanivore" baveux. Non, Balaguero joue avec nos nerf grâce à une peur toute simple et universelle : la peur du noir, de la pénombre et des êtres que notre imagination y cache. En effet, la maison, qui est à elle seule un personnage du film, cache de multiples recoins et cachettes : autant de lieux où le "noir" habite depuis longtemps, autant d'endroits qui cachent de lointains et terribles secrets comme étouffés par la pénombre. Ce qui est d'ailleurs particulièrement intéressant c'est de voir les effets suscités par cette peur du noir suivant les différents personnages : terreur et marques sur le corps pour le jeune garçon, crises d'épilepsie pour le Père (résurgence d'une lointaine maladie ?), doute cartésien pour la Mère, attitude d'incompréhension constructive pour la Fille aînée. Petit à petit le réalisateur nous donne les clés de la solution. Mais au passage il distille savamment les occasions de nous faire frisonner en jouant terriblement sur l'imagination de son spectateur. Il est vrai que les effets de la peur sont décuplés tant que celle-ci est suggérée plutôt que montrée (scène du garçon avec son stylo qui "glisse" sous le lit par exemple). Cette peur et cette angoisse, le réalisateur les fait monter crescendo : c'est l'occasion de voir des ruptures dans le son et dans l'image toujours plus "surprenants", l'occasion d'observer tous ces personnages et les effets néfastent de l'esprit de la maison sur leur comportement.
Toutefois on notera un léger essouflement du scénario dans le dernier tiers du film : en effet celui-ci s'enlise un peu dans les explications relatives aux "fantômes" de cette maison et nous livre un peu trop en avance la solution d'une fin que certains pourront trouver un peu trop convenue.

Côté casting on retiendra surtout l'excellente prestation du jeune garçon de la famille avec un jeu subtil et fin dans la gradation de la peur qui l'habite.
Darkness n'est certes pas un nouveau Shining, mais il n'empêche que le film est dans son ensemble une assez bonne réussite et réussit le pari de nous surprendre après des films comme Le sixième sens ou Les autres et ce, sans twist final, qui nous aurait donné une désagréable impression de "déjà vu". C'est déjà bien.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Belle image compte tenu des multiples scènes en sous-éclairage. Le "noir" qui est omniprésent est assez profond et contrasté par rapport aux lumières ambiantes qui savent également mettrent en valeur les couleurs du film. Une compression bien maîtrisée même si ça fourmille de temps à autre "dans le fonds" et un master propre qui n'apporte pas de commentaire particulier : bref une édition digne de ce support qu'est le DVD.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en français et en anglais - DTS 5.1 en français - Sous-titres : français

Avis : Pour une fois c'est la piste française qui a le privilège du DTS : peu ou pas de différence avec le dolby 5.1 car les effets sont peu nombreux mais particulièrement bien choisis. Ce sont les enceintes de façade qui sont donc plutôt sollicitées ainsi que le caisson par certains moments. Une bande sonore au final relativement enveloppante avec des dialogues très clairs mais exclusivement concentrés à l'avant. Remarques valables également pour la VO.


L'Interactivité : 3/3

L'ergonomie des menus :
L'introduction des menus est pour le moins originale : une image à l'écran propose 4 directions : il faut choisir la bonne pour atteindre le sommaire sachant que les autres lancent un montage saccadé de scènes du film sur fonds sonore de chuchotements et d'hurlements. Déroutant au départ, mais original. Par la suite, le menu est tout noir mais iluminé de temps en temps par certaines scènes du film sur fonds sonore de la voix du jeune garçon. Le tout en 5.1 et 16/9 : bien vu, bien fait, même si l'on est un peu perdu au début. Le lien vers le chapitrage entraîne une jolie transition et les vignettes apparaissent. A noter à partir du chapitrage, un lien direct vers le menu audio. On retrouve ce système d'accès également sur le DVD n°2 dédié aux bonus (titre des bonus qui apparaissent puis disparaissent dans le noir).


Les bonus :

Il est à noter que tous les suppléments sons sous-titrés en français :

  • Making of : d'un peu plus de 30mn où sur fond d'images de tournage, d'interviews...est retracée l'histoire complète du film : intéressant et bien fait (notamment la partie sur la conception de la maison).
  • Interviews : plusieurs interview dont une assez longue mais pertinente du réalisateur ainsi qu'une autre de Brian Yuzna (réalisateur du Dentiste notamment) qui explique sa collaboration dans le film alors qu'il est plutôt habitué de productions plus gores et sanglantes.
  • Autour du film : rubrique de bonus qui présente des scènes avant/après trucage numérique ainsi que 4 scènes coupées précédées d'explications du réalisateur.
  • Le reste des bonus est composé de photos du film d'affiches, de filmographies et de bandes annonces.


  • L'édition DVD de Darkness est au final assez soignée, sa présentation et son contenu sachant être fidèles à l'ambiance naturelle du film.
    Un film pour frisonner de plaisir chez soi, un samedi soir vers 1.00 du mat', vous savez quand le vent souffle et que les volets mal attachés claquent....


    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    La présentation du DVD est à dominante bleu foncé. Très sombre, elle présente une belle qualité de définition sur fond mat. L'intérieur de ce digipack 3 volets révèle les 2 galettes parfaitement en harmonie avec l'intérieur. Les chapitres sont inscrits sur l'un des rabats du digipack et les informations techniques figurent au verso. Ensemble très harmonieux et en adéquation avec le propos du film.

    [ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]



    La sérigraphie

    Elles présentent une qualité de définition exceptionnelle. Leur aspect brillant donne encore plus de profondeur au visage du jeune garçon. Rond central imprimé, tout serait parfait sans les mentions légales en blanc qui se dégagent un peu trop du reste.


    Note Finale : (17/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020