DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


TCHAO PANTIN - EDITION COLLECTOR / 2 DVD

Lui écrire Hotkiller

Tchao pantin - Edition collector / 2 DVD DVD sorti le 19/11/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Pathé
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie cinéma : 21 Décembre 1983
Nombre d'entrées en salle : 3.829.000

Durée du film : 1 h 30 min.

Acteurs: Richard Anconina (Michel Colucci) Coluche

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
7410


   

Le Film : 9/10

Résumé : Lambert (Coluche) est pompiste de nuit dans une station service du nord de Paris. Il fait la connaissance d'un jeune d'origine arabe, Bensoussan (Richard Anconina), petit dealer de quartier. Le meurtre de Bensoussan sous les yeux de Lambert sera pour lui l'occasion de régler ses comptes avec un passé douloureux...

Avis : Ce film réalisé en 1983 par Claude Berri est l'adaptation d'un roman écrit par Alain Page.
Film dur, film noir, drame, polar, Tchao Pantin est un habile mélange des genres illustrant parfaitement le propos de Jean Gabin selon lequel pour faire un bon film, il faut avant tout "une bonne histoire et encore une bonne histoire". Et c'est vrai que l'histoire d'Alain Page est particulièrement bonne et que le film de Claude Berri en fait une parfaite adaptation.

Le film est tout d'abord riche dans la qualité de ses personnages principaux ; tout d'abord Lambert ; "l'homme qui n'était plus là" : paumé, anonyme (on ne connait que son nom dans le film et pas son prénom), alcoolique, il pose sur sa vie et la vie en général un regard triste et fataliste. On comprend d'emblée que cet homme a un vécu, un passé douloureux avec lequel il est obligé de composer tous les jours. On comprend également que cet homme a du avoir auparavant une vie "normale" : un boulot qui l'intéressait et une famille qu'il avait essayé de construire petit à petit. Mais cette vie "classique" a été un échec puisqu'elle n'a pu empêcher le drame : un fils qui se drogue et qui décèdera d'une overdose.
Autre personnage, Bensoussan, le p'tit dealer du coin : à la faveur d'une panne d'essence il va faire la rencontre de Lambert. Et une grande partie du film repose sur la rencontre de ces deux personnalités complètement opposées. Lambert est pessimiste, alors que Bensoussan, vivant de petits coups foireux, prend sa vie au jour le jour sans se poser de questions et sans arrière-pensée. Néanmoins quelque chose rapproche ces deux personnages : leurs tentatives quotidiennes à toujours essayer de survivre et faire en sorte que leurs vies soient un peu moins misérables. Mais alors que Lambert survit par manque de courage en préférant une vie misérable au suicide, Bensoussan déborde d'énergie, d'ambition mal placée et maladroite qui lui donnent véritablement envie de "bouffer la vie". Claude Berri analyse finement cette rencontre et la naissance de cette amitié réciproque, faite de "riens" et de petits moments de vie tellement simples qu'ils ont pour effet de rendre encore plus forte la relation des deux personnages.
Troisième personnage important : Lola, la punkette du Gibus. Abordée et draguée par Bensoussan, son personnage acquiert une plus grande dimension dans la seconde partie du film. Berri décrit avec tendresse et réalisme la façon dont elle va se rapprocher sentimentalement de Lambert au point que le spectateur peut tout à fait croire à la naissance de cette histoire d'amour entre deux êtres qui ont besoin l'un de l'autre : l'un parce qu'elle constitue la bouée qui pourra le sauver d'une vie qui part à la dérive ; l'autre parce qu'il représente la sécurité et la confiance inhérentes à ce que l'on peut appeler "quelqu'un de bien".

Et donc au centre de tout ça il y a une histoire : un soir Lambert sera témoin de l'assassinat de Bensoussan. Il aura alors à coeur de retrouver ses assassins et d'opérer sa propre justice, avec la complicité de Lola. Mais alors pourquoi cette histoire simplissime dans sa trame narrative fait que Tchao Pantin est l'un des meilleurs films dramatiques français du début des années 80. Certainement parce que Berri n'insiste pas sur l'aspect revanchard de Lambert : il ne se transforme pas en "justicier dans la ville" par dépit ou par douleur intolérable. Non Lambert s'inscrit en réaction face à quelque chose qu'il trouve tout simplement injuste : oui, Benssoussan était un voleur, oui Bensoussan était un dealer, mais Bensoussan était avant tout un être humain et représentait à lui seule une "vie". Lambert ne peut le supporter conscient qu'il est depuis la mort prématurée de son fils du prix qu'il faut attacher aux personnes. Alors de façon implacable, mais non méthodique, parce que pas véritablement prématurée, il va essayer de donner un sens à sa vie en réparant avec ses moyens l'erreur que constitue la mort de Bensoussan et bien sur sous-jacente la mort de son fils. Comme pour se pardonner de ne pas avoir été un père à la hauteur, Lambert effectue, dans cette quête une sorte de voyage initiatique au bout duquel il est persuadé d'obtenir une rédemption ou en tout cas la possibilité d'effacer la honte que lui inspire l'homme qu'il était. La fin du film est à ce titre très révélatrice : une nouvelle vie commence pour Lambert, mais celui-ci a peur, il se retourne en arrière, fragilisé qu'il est par cette peur naissante de tutoyer le bonheur. Une menace plane, des oiseaux s'envolent dans le ciel...

Tchao Pantin est aussi l'histoire d'un Acteur, un immense Acteur : Coluche. Habitué aux rôle comiques, il délaisse le genre pour se transformer en pompiste de nuit dont le jeu est d'une sobriété déconcertante, au point que l'on peut se demander si Coluche faisait vraiment l'acteur dans le cadre de ce personnage. L'idée géniale de Claude Berri de prendre un comique renommé pour interpréter ce rôle accentue encore plus la profondeur et la gravité de l'histoire : Coluche se met au service d'un scénario (et non l'inverse), décuplant ainsi l'effet de son utilisation à contre emploi. Le reste du casting est parfait également : Richard Anconina, dans l'un de ses premiers rôles est sincère et vrai tandis qu'Agnès Soral, en rose prématurément fannée dans cet environnement noir interprète son rôle avec beaucoup de sensibilité et de réalisme. Mention spéciale également à Philipe Léotard dans son rôle de flic "à qui on ne l'a fait pas".


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format video : 16/9 - Ratio : 1.66

Avis : Un soin tout particulier a été apporté à ce DVD pour recréer les couleurs et les éclairages glauques de Bruno Nuytten (qui fut récompensé d'un césar). Paris est "crade", Paris est sombre et oppressant et la moiteur des décors transpire assez bien sur l'image proposée sur ce DVD. De même, le "grain" voulu par Berri est assez bien retranscrit même si certaines scènes sombres le mettent un peu trop en avant. Aucun soucis par contre pour la copie du film en lui même qui ne présente pas de défauts notoires (drops rayures..) et qui a bien été nettoyée et restaurée.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en français - Pas de sous-titres

Avis : Curieusement, ce DVD ne propose pas d'autre choix sonore que le remixage qui a été fait. On peut regretter ce choix de l'éditeur qui aurait pu tout aussi bien restaurer le mono d'origine. D'autant plus que ce remixage ne démontre pas une spatialisation hors du commun : les dialogues sont resserrés sur l'enceinte centrale tandis que les belles mélodies de Charlélie Couture s'étalent sur les enceintes avant. Bonne séparation des canaux mais sans qu'il y ait une dynamique extraordinaire.


L'Interactivité : 2.5/3

L'ergonomie des menus :
Une belle introduction préalable au menu du sommaire nous propose différentes scènes de Tchao Pantin qui se fondent entre elles les unes après les autres, le tout sur fond de musique de Charlélie. On notera dès ce menu l'absence de possibilité de paramétrage du son et/ou des sous-titres.
Transition, toujours à base de scènes du film pour accéder aux chapitres présentés (c'est assez rare) sous forme de vignettes animées dans le sens de la hauteur et qui font l'objet d'un titrage et non pas seulement d'un numéro. L'ensemble est harmonieux en ce qu'il colle à l'esprit du film.


Les bonus :

DVD n°1 :

  • Filmographies : les filmographies des acteurs principaux et de Claude Berri.
  • Bande Annonce


  • DVD n°2 :
  • Il était une fois Tchao Pantin (52 mn - Format 4/3) : extraits d'un reportage de Serge July sur le film, il s'agit d'un incontestable bonus de qualité pour un tel film. Le reportage mêle habilement commentaires d'époques des acteurs, témoignages à postériori ainsi qu'une intéressante reflexion de Claude Berri face à son oeuvre et à l'acteur Coluche.
  • Interviews : 3 courtes interviews de Coluche, Berri et Anconina. Effet un peu "doublon" après le documentaire de Serge July mais intéressant quand même.
  • Coluche aux Césars 1984 : reprise des 2mn d'intervention de Coluche lors de cette cérémonie pour laquelle il obtint le César du meilleur acteur (César également pour Anconina, Nuytten pour la photo, César également pour le son) : à la fois drôle et émouvant.
  • Galerie de photos : diaporama accompagné de la musique du film présentant plusieurs photos de tournage majoritairement en noir et blanc. Classique mais joli à voir et bien fait.


  • Cette édition proposée est véritablement à la hauteur de ce film que constitue Tchao Pantin. On peut peut-être regretter l'absence d'un commentaire audio, mais celui-ci aurait-il été vraiment intéressant en l'absence de Coluche. Pas sur. De plus, l'excellence du reportage de Serge July sert assez bien le film en termes d'informations sur celui-ci, ses conditions de tournage ... donc une dénomination de collector non usurpée pour ce DVD.


    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Les deux DVD sont proposés dans un digipack 3 volets tout en noir et blanc à l'exception d'une photo de Coluche tirée du film et placée sur la partie intérieure à rabat du digipack. Le digipack ouvert présente côté verso un gros plan du visage de Coluche (repris sur le fourreau) avec son regard triste et desabusé. La qualité est au rendez-vous avec une belle définition dans les photos qui agrémentent ce digipack ainsi que le fourreau qui l'accompagne. Pour ne pas gâcher cette harmonie visuelle, les informations techniques sont indiquées sur une feuille volante.

    [ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]



    La sérigraphie

    Les deux sérigraphies reprennent les deux photos principales du pack (gros plan de Coluche pour le DVD 1 et Coluche et Anconina dans la rue pour le DVD 2). Mentions légales assez discrêtes, rond central imprimé, logos noirs qui sont peu voyants. Belle définition. Rien à redire : simple, bien fait et en harmonie avec le reste.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (17/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020