DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


BARON VAMPIRE - SéRIE MARIO BAVA / MAD MOVIES

Lui écrire Hotkiller

Baron Vampire - Série Mario Bava / Mad Movies DVD sorti le 20/12/2002


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : One plus One
Distributeur :
One plus One

Date de sortie cinéma : 1972
Nombre d'entrée en salle :
?

Durée du film : 1 h 30 min.


Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4008


   

Le Film : 8/10

Résumé : Un jeune aristocrate autrichien revient dans le château familial muni d'un parchemin capable de ramener à la vie un ancêtre disparu : le baron Otto Von Kleist, de sinistre réputation. Aidé par une architecte qui restaure le château, il réussit à réveiller l'ancêtre disparu. S'en suit une série de meurtres abominables. La tâche se complique lorsque le parchemin permettant de faire repartir le baron en enfer est détruit accidentellement….

Avis : Grâce soit rendue à Mad Movies et One Plus One. En effet cet éditeur vidéo et le célèbre magazine se sont regroupés pour nous permettre de profiter sur nos chères galettes de quelques chef d'œuvres d'un des papes du cinéma italien : Mario Bava. Mario Bava, c'est le "Roger Corman" de l'Europe : capable de mettre au point des petits films horrifiques en un temps record, mais toujours soucieux de la qualité, il sait les éclairer, invente des mouvements de caméra, des flous…. Bref tout ce qui fait que l'ensemble de sa filmographie est quasiment considérée comme culte de nos jours. Mario Bava est également l'inventeur d'un genre cinématographique : le "giallo" : sorte de polar à suspens italien mêlant habilement, meurtre (et donc polar) mais aussi horreur (sans être gore) et suspens. L'une de ses plus belles réalisations sera "6 femmes pour l'Assassin" (dont Martin Scorsese est un fan). Il signera également en 1968 l'adaptation cinématographique du héros de BD italien, "Diabolik". Son influence a été importante pour nombre de réalisateurs tels Lamberto Bava, Lucio Fulci ou plus récemment, Dario Argento. Bref, avec cette collection, vous pouvez découvrir une autre facette du cinéma italien des années 60 et 70 dont l'imagination et la créativité n'ont jamais été mises en doute, en tout cas pour ce qui est de cette époque. Pour les fans, il est à noter que d'autres films de Bava sont disponibles chez Films sans Frontières dont "Le Masque du Démon" et "La Fille qui en savait trop". 1er volume de cette collection, Baron Vampire, qu'il aurait mieux valu traduire par son titre original (les horreurs du château de Nuremberg), se situe vers la fin de la carrière de Bava (1972). On ne reviendra pas sur l'histoire en elle-même qui dans la plupart des films de Bava n'est qu'un prétexte : un baron sanguinaire revient à la vie de nos jours et perpétue des meurtres horribles. Un prétexte pour créer un climat d'angoisse et d'effroi qui va toujours crescendo. Le grand talent de Bava, c'est de ne pas forcément tout montrer lorsqu'il filme un meurtre : on voit l'assassin, son arme, sa victime mais tout est admirablement bien monté : une main se lève, un couteau s'abat puis s'abat encore et le plan suivant nous présente un cadavre. Bava laisse à son spectateur la toute petite part d'imagination qui lui permet d'imaginer le pire : l'horreur est tellement plus percutante quand elle est suggérée plutôt que montrée. De plus, Bava filme son château qui sert de cadre à l'action de façon particulière donnant ainsi une atmosphère assez baroque au film. Ses acteurs évoluent dans ce décor qui devient à son tour un personnage du film puisqu'il est le lieu d'où vient la terreur. Celui où la terreur est née, celui où l'horreur doit finir. Baron Vampire n'est peut être pas le meilleur film de Mario Bava, mais il possède un ton et une certaine forme d'humour le mettant un peu à part dans la filmographie du grand réalisateur italien. Il est en tout cas un bon moyen de commencer à connaître ce réalisateur et, pour tout fan qui se respecte une obligation de l'avoir dans sa DVDthèque.


L'Image : 1/3

Détails techniques : Ratio : 1.85 - Format vidéo : 4/3

Avis : Il est assez dommage que l'image de ce film n'ait pas bénéficié d'un transfert anamorphique. Pour autant, le film reste tout à fait regardable dans ce format. Le soucis ne vient pas tellement de ce côté là mais plutôt de la qualité de l'image. Elle est véritablement médiocre. Malgré le pré-générique de l'éditeur nous prévenant de la faible qualité de certaines séquences, on est véritablement déçu : le master est poussiéreux, certaines scènes sont très contrastées tandis que d'autres le sont beaucoup moins. De même, la pixellisation de certains arrières plans est véritablement marquée. Pour les séquences de nuit, les noirs sont parfois grisâtres et ne présentent pas de véritable profondeur. Il est vrai que l'on peut être déçu : pour autant, reconnaissons à l'éditeur d'avoir sorti le DVD tel quel sans retoucher au montage original et de nous présenter une œuvre jusque là inédite sur un support comme le DVD.


Le Son : 1/3

Détails techniques : Dolby Digital 2.0 en Français et en Anglais – Sous-titres français

Avis : On est d'abord en droit de se poser la question de savoir pourquoi la piste italienne d'origine n'est pas présente. Les deux pistes présentées sont en dual mono. On notera que la piste anglaise est particulièrement étouffée rendant certains dialogues difficilement audibles. La piste française est plus claire et plus intelligible. Pour autant, ce n'est pas ce que l'on a connu de mieux. Décevant.


L'Interactivité : 2.5/3

L'ergonomie des menus :
des menus simples, mais sonorisés et aux couleurs un peu "flashy", dans l'esprit du film. Le chapitrage présente des vignettes animées


Les bonus :

Les bonus présentés ici sont peu nombreux mais "sympathiques" :

  • La panoplie du baron : reprise des principales scènes de meurtre du film (choisissez votre arme : pal, pendaison, instrument de torture…)
  • Galerie d'affiches : plusieurs affiches du film complètement délirantes (plein de couleurs avec des dessins hyper réalistes) tout à fait dans l'esprit "horreur des 60's"
  • Galerie de jaquette vidéo : 2 jaquettes dont celle issue de ce DVD
  • Filmographies : les filmographies présentées sont animées (texte qui défile) et ne se bornent pas à présenter uniquement une liste mais à replacer chaque artiste par rapport au film (ce qu'il faisait avant et ce qu'il a fait après). Assez bien pour être signalé.
  • Court-métrage : un court métrage gore de 5mn de Guillaume Pin intitulé "Que faire quand tout est noir".
  • La série Mario Bava : 2 extraits des 3 films de la collection éditée par One plus One
  • Collection Ciné-talents : 5 bandes annonce de films extraits de cette collection
  • On remerciera donc One plus One et Mad Movies de nous avoir mis toutes ces infos sur le film. Il manque bien sur un commentaire audio (pas de Bava bien sur puisqu'il est mort en 1980) mais d'autres réalisateurs qui se sont inspirés de son style (Argento, Burton…) ou un peu plus d'infos sur ce genre à part que constitue le "giallo".


    Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Un boîtier Amaray contient une affiche à dominante rouge et noir tout à fait dans le ton de ce genre de film. Les infos au verso sont claires et sans surprise.



    La sérigraphie

    Sérigraphie assez originale : le titre se détache sur fond rouge tandis que le visage n'est dessiné que par les contours : les reflets metal du DVD remplissent ce visage et le font changer de couleurs. Vraiment bien fait car la partie basse du DVD contient les infos légales sans gêner le reste de la sérigraphie.


    Note Finale : (13/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020