DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


3 DAYS TO KILL (BLU-RAY)

Lui écrire montana62

3 days to kill (Blu-ray) DVD sorti le 23/07/2014


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Europa
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Nombre d'entrées : 301 677
Date de sortie : 19 mars 2014
Durée : 1h55mn48s


Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
1620


   

Le Film : 4/10

Résumé : Ethan Renner est un redoutable agent secret résolu à renoncer à sa vie trépidante pour se rapprocher enfin de sa femme et sa fille, qu'il a longtemps tenues à distance pour les protéger. Lorsqu’on lui impose une ultime mission, il doit mener de front les deux combats les plus difficiles de sa carrière : traquer un dangereux terroriste et s'occuper de sa fille adolescente pour la première fois depuis dix ans…

Avis : En dehors de la franchise Terminator rebootée de belle manière, on ne peut pas dire que la filmographie de McG joue dans la finesse. Luc besson et Adi Hasak se sont harponner au projet d’écriture et la production Eurocorp s’entiche du vieillissant et charismatique Kevin Costner pour tenter de faire tenir debout ce projet.

2 hours to kill ?

Invariablement la série No limit (créée par Besson… tiens tiens) et Taken (toujours par Besson) déteignent sur ce thriller sans âme. Et portant, le prologue a de quoi nous mettre en appétit avec ce gun fight. Mais dès lors ou cet agent prend contact avec sa fille tout en encaissant un diagnostic fatal pour sa santé, la mayonnaise va méchamment tournée.

Thierry Arbogast nous vend la photo d’un Paris aux clichés grossiers. Besson continue de régler ses comptes avec notre police nationale en la rendant toujours aussi débile et nous avons toujours droit à la série de cascades routières aussi impressionnante qu’inutile.

Cet agent condamné mais repenti qui se voit offrir un remède miracle sous condition, va péniblement pendant 2 heures jouer au père rédempteur, au tueur laconique et propriétaire altruiste. Impassible aux cadavres qui s’empilent comme aux tenues affriolantes d’Amber Heard, « Ethan Costner » s’accroche autant à sa famille qu’à son vélo.

Derrière une bouillie scénaristique plutôt indigeste, les quelques scènes d’actions jouent heureusement au digestif salutaire. La chorégraphie des combats tient la route, l’ex-bodyguard a encore de bons réflexes.

Toujours à la limite du 1er degré, on remercie également la sonnerie du téléphone de venir apporter un léger rafraichissement dans ce méli-mélo familial aussi risible qu’inutile.

Au bord de l’ennui, Kevin Costner en bon professionnel défouraille ou sort le sourire charmeur pour entretenir son statut de star. Le seul reproche vient, à l’image de sa dernière mission, d’un manque de conviction flagrant. Connie Nielsen pas plus convaincue de l’affaire se contente d’apparaitre entre 2 avions, mais sa beauté et sa justesse illuminent l’écran. Amber Heard est nettement plus convaincante en vamp fatale qu’en infirmière miracle ou agent dératiseur. Ils restent les méchants de service, Richard Sammel et Tomas Lemarquis trop caricaturaux pour marquer de leur empreinte cette œuvre, tout juste on retiendra en bouffon de service Marc Andréoni.

Malgré une presse très frileuse, l’investissement sans être très rentable n’accuse pas de déficit. En France, les spectateurs sont loin de tomber dans la bessonade avec un anecdotique 300 000 spectateurs.

Au final 3 days to kill s’inscrit dans le produit de commande du divertissement sans âme où le casting sauve ce qui peut l’être. Les amateurs de gun fight y verront un intérêt mineur, les autres crieront pour Taken au chef d


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Encodage MPEG4-AVC - 16/9 - Format 2.39 - Disque 39,93 Go

Avis : Eurocorp est heureusement plus convaincant dans ses choix techniques que dans ses scripts. La HD avec un bitrate dépassant souvent les 30 Mbps assure un beau rendu tant dans sa palette colorimétrique que dans sa définition, même si certains arrières-plans trahissent quelques défauts (24'25). On note aussi des noirs pas toujours irréprochables, mais dans l’ensemble le confort visuel reste de très bonne facture.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Français : DTS-HD Master Audio 5.1 - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 - audio description - sous titrage pour malentendants

Avis : La VF bénéficie tout comme la VO du même débit dans la HD. Le prologue permet de jauger immédiatement notre matériel avec la série d’explosions et de gun fight, le caisson n’a même pas le temps de s’échauffer ,cela risque d’être tendu avec le voisinage. Le mixage s’amuse avec nos surrounds et fait place à un excellent doublage. L’ensemble a largement de quoi satisfaire tout heureux possesseur d’un home-cinéma.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Sur des extraits du film, le menu propose Le film - les chapitres au nombre de 12 - Versions - Bonus 4 modules composent les bonus

  • Le making-of (9'54) : On retrouve en fait les principaux protagonistes y compris McG faisant les éloges de Luc Besson. Ensuite chacun se congratule et ce reportage au final nous informe vraiment du minimum.


  • Les cascades voitures (4'59) : l'action dans l'action avec encore un minimum de commentaires. On suit en fait les préparatifs de la course poursuite et la caméra embarquée fait le reste.


  • L'interview de Kevin Costner (5'30) : On reconnait bien là son professionnalisme, on lui demande ce qu'il pense du réalisateur et de ses "3 femmes" et il trouve un mot gentil pour tous. Bref, le langage promotionnel habituel, tout juste on apprend que lorsqu'il peut, il s'implique dans les cascades, un peu léger tout ça.


  • L'interview de McG (7'03) : Concentrer les commentaires du réalisateur de son film en 7 minutes, on imagine qu'il va être difficile de découvrir quelques détails croustillants ou anecdotes intéressantes. Et bien nous ne sommes pas surpris, on retrouve presque un copier-coller de Kevin Costner. Il était content de travailler en Fance, avec Luc Besson, Connie Nielsen, Hailee Steinfield, Amber Heard, l’équipe technique... bref rien de consistant.


  • Au final, moins de 30 minutes de bonus ou plutôt de promotion ont été consacrées pour ce métrage qui ne restera pas dans les mémoires. A l’image du film, le contenu est formaté et surtout sans intérêt.

    Les bonus :

    4 modules composent les bonus

  • Le making-of (9'54) : On retrouve en fait les principaux protagonistes y compris McG faisant les éloges de Luc Besson. Ensuite chacun se congratule et ce reportage au final nous informe vraiment du minimum.


  • Les cascades voitures (4'59) : l'action dans l'action avec encore un minimum de commentaires. On suit en fait les préparatifs de la course poursuite et la caméra embarquée fait le reste.


  • L'interview de Kevin Costner (5'30) : On reconnait bien là son professionnalisme, on lui demande ce qu'il pense du réalisateur et de ses "3 femmes" et il trouve un mot gentil pour tous. Bref, le langage promotionnel habituel, tout juste on apprend que lorsqu'il peut, il s'implique dans les cascades, un peu léger tout ça.


  • L'interview de McG (7'03) : Concentrer les commentaires du réalisateur de son film en 7 minutes, on imagine qu'il va être difficile de découvrir quelques détails croustillants ou anecdotes intéressantes. Et bien nous ne sommes pas surpris, on retrouve presque un copier-coller de Kevin Costner. Il était content de travailler en Fance, avec Luc Besson, Connie Nielsen, Hailee Steinfield, Amber Heard, l’équipe technique... bref rien de consistant.


  • Au final, moins de 30 minutes de bonus ou plutôt de promotion ont été consacrées pour ce métrage qui ne restera pas dans les mémoires. A l’image du film, le contenu est formaté et surtout sans intérêt.


    Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Un recto qui se concentre sur la star du film, le moins que l’on puisse dire est que l’imagination est loin d’être au rendez-vous. Vu l’accueil glacial de la presse, Eurocorp ayant réussi à trouver un avis positif ne s’est pas gêné de l’imprimer. Le verso est nettement plus agréable avec des rubriques clairement positionnées et richement illustrées. D’un coup d’oeil, on distingue le synopsis et les détails techniques. La partie audio est petite mais un choix astucieux des couleurs permet tout de même de le décrypter.



    La sérigraphie



    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (11/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020