DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


TWILIGHT - CHAPITRE 3 : HéSITATION (BLU-RAY)

Lui écrire montana62

Twilight - Chapitre 3 : Hésitation (Blu-ray) DVD sorti le 03/12/2010


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : M6 Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 14 juillet 2010

Nombre d'entrées : 3 930 577
Durée : 2 h 04 min

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4438


   

Le Film : 1/10

Résumé :  La famille Cullen est de retour à Forks. Alors que Bella et Edward en sont à leur dernière année de lycée, ils vivent le parfait bonheur après la demande en mariage d'Edward, qui a quelque peu chamboulé Bella, car Edward a accepté de la transformer en vampire à la simple condition que le mariage soit prononcé entre eux deux. Cependant, ils doivent faire face à un obstacle, Jacob Black. Le meilleur ami de Bella en est fou amoureux et refuse de prêter une relation à Bella avec Edward. Parallèlement, une série de crimes, plus affreux les uns que les autres, touche la ville de Seattle. Rivaux ou pas, vampires et loup-garous devront s'unir pour faire cesser ces drames, dont une ennemie assoiffée de vengeance est peut-être à l'origine. Pendant ce temps, Bella se doit de choisir entre Edward ou Jacob.

Fiche technique : Film américain, Réalisation David Slade, Costumière Tish Monaghan, Superviseur musical Alexandra Patsavas, 1er assistant réalisateur Justin Muller, Directeur de production Barbara Kelly, Chef Cascadeur John Stoneham Jr., Choregraphe Jonathan Eusebio, Directeur artistique Catherine Ircha, Chef décorateur Shannon Gottlieb, Compositeur Howard Shore, Directeur de la photographie Javier Aguirresarobe, Directeur du casting Stuart Aikins, Régisseur général Bill Bannerman, Concepteur de production Paul D. Austerberry, Directeur du casting Sean Cossey, Chef décorateur Rose Marie McSherry, Directeur artistique Jeremy Stanbridge, Directrice du casting Rene Haynes, Chef décorateur Paul Denham Austerberry.

Distribution : Kristen Stewart : Bella Swan, Robert Pattinson : Edward Cullen, Taylor Lautner : Jacob Black, Ashley Greene : Alice Cullen, Nikki Reed : Rosalie Hale, Jackson Rathbone : Jasper Hale, Kellan Lutz : Emmett Cullen, Peter Facinelli : Docteur Carlisle Cullen, Elizabeth Reaser : Esmée Cullen, Xavier Samuel : Riley, Bryce Dallas Howard : Victoria, Anna Kendrick : Jessica, Michael Welch : Mike, Christian Serratos : Angela.

Avis : Twilight 3 constitue une énigme à plus d'un titre pour pas mal de cinéphiles, car l'énorme succès public rencontré, essentiellement composé d'adolescents, repose sur une vertu plutôt antinomique avec le monde moderne : la patience. Voilà bien un mot qui nous met sacrément à contribution, ce chapitre 3 réussissant à repousser encore un peu plus les limites déjà tolérables que le numéro 2 nous avait imposé.
Le premier quart d’heure est d’une magnifique transparence scénaristique, en fait il ne s’y passe strictement rien si ce n’est notre couple vedette qui joue au jeu du « si tu m’attrapes tu me mords » et au « c’est à prendre ou à lécher ». Le sexe est devenu tabou, pas de sexe avant le mariage, un signe des temps ou la frustration comme plaisir ultime ? A voir la tête de Bella, ce plaisir semble être de la souffrance. Ce combat interne qui nous échappe, permet malgré tout d’emballer quelque peu les choses avec une Bella défaillante lorsque elle prend conscience de son « ubiquité sentimentale ». Car cette soumission vampirisante n'anesthésie pas pour autant sa libido et cette jeune fille faisant fi des convenances commence à se lasser (nous aussi) des bonnes manières de son bellâtre blanchâtre qui reste désespérément de plâtre à ses appels hormonaux. A trop vouloir se faire mordre, elle finit forcément par aiguiser l’appétit de certains en ameutant les loups du coin.
Pour refroidir quelque peu ces ardeurs insatisfaites et imposer un rythme qui en manque cruellement, une confrontation s’opère avec de jeunes vampires et permet une trêve toute relative entre les loups et vampires. Le combat et unique scène d’action du film réalise un prodige, celui de ne pas verser la moindre goutte de sang. Et c’est bien là qu’est le problème, ce film si désireux de passer tous les filtres de la censure afin que nos jeunes poupons puissent suivre ces aventures romantico sans chico et sans sexe, laissent sur le carreau tous les amateurs du genre avec une frustration aussi énorme que l’ennui qui parcourt ces 3 épisodes.
Ici la mièvrerie atteint des sommets rarement égalés mais toujours repoussés, on reste consterné devant la pauvreté des dialogues assénés, le 3ème épisode était annoncé comme le plus violent, les mères de famille peuvent être soulagées, leurs chers bambins ne seront pas choqués. Côté casting, Robert Pattinson reste aussi pâle que son teint et devrait sérieusement consulter un sexologue. Taylor Lautner n’en finit plus de nous montrer ses tablettes fraichement bronzées, lui par contre devrait diminuer les amphétamines sous peine d’éruption testostérinique dévastatrice. Kristen Stewart finit par lasser avec ses hésitations polyandriques et perd son temps dans cette saga édenté de tout intérêt.
Intérêt, voilà un mot que ne lâche pas les heureux producteurs engrangeant des recettes aussi pharaoniques qu’inexpliquées, les 3 épisodes ayant déjà réuni plus de 1,7 milliard de dollars dans le monde et rassemblé près de 11 millions de spectateurs en France.
Histoire futile pour un monde futile, un début d’explication pour ce succès inexplicable. Les 8 nominations aux razzie awards, antichambre des oscars, démontrent dans tous les cas l'énorme fossé entre la profession et le public.
Au final Twilight 3 se résume à un ennui intarissable de 120 minutes, il faut se mordre pour ne pas s’endormir, voilà un geste que nos jeunes protagonistes devraient imiter afin de faire au moins évoluer l’intrigue.


[ Voir le Logo Détourné pour ce DVD ]

L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format du cinéma respecté : 2.35 - 16/9 compatible 4/3 - Encodage MPEG-4 AVC

Avis : Vu l'intérêt du film, on se focalise forcément sur d'autres détails, l'image par exemple. La définition et le piqué sont dans l'ensemble excellents, cependant les fourmillements parfois présents ne nous échappent pas sur vidéoprojecteur. Le contraste est diablement plus solide que le scénario et la profondeur est bien franche. Sur LCD, on note un grain assez visible, surtout la scène d'attaque dans la forêt avec des visages incroyablement graineux, le contrôle sur le PC présente les mêmes symptômes. La palette présente des couleurs bien saturées et la compression est discrète. Une copie bonne dans l'ensemble en dehors de ces fourmillements et ce grain un peu trop présent.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : DTS-HD Français, Anglais
Sous-Titrage : Anglais, français

Avis : Ce qui devrait être normal à la base du Blu-ray, devient par la force des choses un compliment. A savoir remercier l'éditeur de proposer une piste HD pour la VF. Le dynamisme fait jeu égal avec la VO et la bande originale trouve, même si on ne partage pas les mêmes goûts, tout son éclat. Cependant cette piste montre ses limites dans le mixage lorsqu'intervient les effets plus poussés, le doublage se perd dans la centrale et s'étouffe même par moment. En dehors de ce reproche, on frise la note maximale.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Le menu principal propose l’envoi du film, Versions qui permet de choisir la version ainsi que les sous-titres et les 2 commentaires, Chapitres au nombre de 12, Suppléments pour les bonus et enfin Réglages pour bien paramétrer l'audio et la vidéo ainsi que le démarquage pour écran plat. L’interface jouit de toutes les attentions, on y voit les personnages apparaîtrent au fur et à mesure dans une définition splendide frisant la 3D. Le choix des langues et sous-titres peut se faire à la volée


Les bonus :

On dispose de 2 commentaires, le premier avec Stephenie Meyer et le producteur Wyck Godefrey et le second avec Robert Pattinson et Kristen Stewart.

  • - Pour le premier, à l'image du film les premiers commentaires sont d'une incroyable mièvrerie. Le producteur se répand en éloge sur la formidable interprétation de ce jeune acteur australien, tandis que le "créateur" de la saga, Stéphanie Meyer, admire la beauté des gouttes de pluie. Passées les premières minutes de complaisance, les deux orateurs se fondent un peu plus dans les détails, comme cette perruque de Kristen Stewart qui aux dires du producteur fut la plus grosse difficulté. On apprend bien des petits secrets de tournage, mais on ressent l'exercice imposé voilé par une bordée de compliments noyant l'ensemble

  • - C'est le couple vedette qui se colle au second commentaire, la première minute se passe autour d'un hamburger, présage à l'image du film d'un vide audio abyssal ? Kristen essaye d'élever le niveau en pointant la différence entre le titre français "Hésitation" et anglais "Eclipse", préférant le français. Là dessus ce cher Robert embraye sur la première scène de bisou-bisou trouvant cette scène beaucoup trop chaude pour les jeunes enfants, de là à dire que cet acteur a été élevé jusqu'à sa majorité au bisounours est un pas que je franchis allégrement. Si l'exercice semblait imposé pour le premier commentaire, que dire face aux acteurs qui se répandent en interminables fou rires et anecdotes dont ils se passent bien souvent de nous préciser.

  • - On trouve ensuite le making-of divisé en 6 chapitres (1‘28‘02)

  • - On a droit tout d’abord à une introduction de David Slade Un chef d’orchestre 

  • - La seconde partie s’attaque à la Pré-production découpée en 5 sujets :
  • - Préparation des acteurs On découvre l’entrainement que subissent les acteurs pour se préparer au combat,.
  • - La maison des Cullen permet de découvrir le décor de cette maison complètement construite en studio, un moyen également de glisser une multitude de détails que l’on retrouve dans le livre provenant du monde entier.
  • -La montagne Paul Denham Austerberry le directeur artistique fait une rapide présentation du décor reconstituant le sommet d’une montagne, 50 personnes y ont travaillé.
  • - La bague de fiancailles et La couverture de renée traitent d’accessoires dans le film, l’intérêt n’est pas vraiment au rendez-vous.

  • - La 3ème partie Au coeur d’Hésitation se découpe en 3 sujets et se plonge un peu plus sur les personnages secondaires
  • - Le choix de Bella : Edward ou Jacob On a droit au point de vue de Stephenie Meyer et Kristen Stewart
  • - Le sombre passé de Jasper L’occasion de découvrir comme son titre l’indique le passé de Jasper
  • - Le destin brisé de Rosalie Autre sujet permettant de faire plus ample connaissance avec un des personnages de la famille Cullen.

  • - La 4ème partie La face cachée d’Hésitation Le sujet se concentre sur Victoria, passée maitresse dans l’art de la manipulation

  • - La 5ème partie lumière, Moteur, Action se consacre à la technique et demeure avec la 6ème partie la plus intéressante. Quelques petits clins d’oeil sont injectés comme cette minute de Jacob où l’on voit un lancer de raisin et le jeune homme le rattraper quelques dizaines de mètre plus loin dans la bouche. On n’échappe pas malgré tout aux interventions dégoulinantes d’absurdité et de mièvrerie de la part de la classe biberon. A noter que « le temps c‘est de l‘argent » est parfaitement entretenu dans les commentaires de tous les seconds rôles puisqu‘on remarque lors des interviews que tous les acteurs portent leurs lentilles de contact

  • - On termine avec la 6ème partie sur Postproduction : un bond technique découpée en 3 sujets.
  • - La course poursuite du ravin permet de découvrir le tapis magique amenant les vampires à se déplacer aussi rapidemnt
  • - La meute s’agrandit Phil Tippett superviseur des effets spéciaux nous permet de faire une immersion au sein des loups et de leur reproduction numérique impressionnante. Pour la petite histoire, on nous précise que King Kong disposait de 4 à 5 millions de poil alors que le loup en dispose de 20 millions.
  • - L’ultime bataille On clôture ce long making-of en effectuant au final un retour sur le premier sujet avec l’entrainement des vampires pour l’ultime combat. Le reportage est assez spectaculaire notamment avec les multiples utilisations de câble, faisant effectuer d’impressionnants sauts.

  • Très bien structuré, le making-of réussit facilement à être plus intéressant que le métrage disposant notamment des 2 derniers volets techniques très riches en détails.

  • - on retrouve pour la partie musicale le clip de Muse (4’17) et le Clip de Metric (4’19)
  • - On dispose d’une galerie photos très pauvre en terme de qualité (pixelisée et floue)

  • - On peut enfin pour clôturer le chapitre bonus, se refaire les 3 films bandes annonces.


  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Un sur-étui et une jaquette qui restent fidèles à l'attitude amorphe de nos protagonistes, ne brillant pas franchement par son imagination ni par sa qualité. Le dos de la jaquette est dense mais assez bien structuré, séparant distinctement le sujet avec photos, les bonus et enfin la partie technique. Un petit reproche malgré tout pour sa lisibilité limite avec les caractères bleus sur fond noir.



    La sérigraphie

    La sérigraphie se contente de reprendre les personnages centraux du film en se débarrassant au passage de la partie basse de la jaquette. La définition corrige le tir de l’image que la jaquette avait malmenée dans la gestion des noirs.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (8.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 30/03/2011 à 16:19 par montana62 : C'est vrai qu'avec "L'immortel", ces derniers temps je n'étais pas à la fête... Furtif passerait presque pour un chef d'oeuvre !
    - le 30/03/2011 à 13:17 par kenshiro : Mon pauvre entre celui là et predators tu t'infliges bien des sévices !

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020