DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


BUBBA HO-TEP

Lui écrire Cole

Bubba Ho-Tep DVD sorti le 20/09/2006


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : M6 Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo


Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
1580


   

Le Film : 7.5/10

Résumé : Le film raconte la "vraie" histoire de ce qu'est réellement devenu Elvis Presley. Nous retrouvons Elvis en tant que personnes âgées résidant depuis une vingtaine d'année, dans une maison de repos Texane, à la suite de complications consécutives d'une fracture de la hanche. Il a en fait échangé sa vie avec celle de son meilleur sosie, Sebastian Haff avant sa «mort». Il a raté sa chance de revenir en arrière, et il souffre également d'une infection sur une partie désormais presque inerte de son anatomie, nécessitant de réguliers traitements par son infirmière. Comme personne n'accepte sa version, il s'enferme dans son aigreur et se lamente sur son impuissance chronique. Un soir, une des patientes de l'établissement est attaquée par un énorme scarabée avant de succomber mystérieusement. Le matin même, c'était Bull Thomas, le voisin de chambre de Monsieur Presley, qui rend son dernier souffle. Seul Jack le croit, Il faut dire que ce vieillard affirme être John Fitzgerald Kennedy, dont la peau a été teinte en noir pour passer incognito après avoir survécu à l'attentat de Dallas en 1963. Confrontés aux meurtres mystérieux, son ami JFK, le persuade que les récentes disparitions dans la maison de retraite sont le fait d'un suceur d'âmes de l'Égypte antique déguisé en Cowboy...

Avis : L'histoire du Film : Petit film au budget modeste d'une série B voir Z avec 1 million $, car tout commence sur un concept «étrange» grâce auquel le film remporte le prix du scénario au Bram Stocker 2004. La distribution est «houleuse», il est projeté aux Us en 2002, et atterri par chance en France en 2005 (Gerardmer) et une sortie officiel en Février 2006 en salles, à peine sortie au cinéma, il arrive en Dvd. Donc pas de succès au Box Office, pourtant le sujet de faire revivre Elvis fera de ce film, une référence du Genre aux Us... En effet vous allez voir Elvis avec un sacré «Mojo» ce qui n'est pas sans rappeler sa période Fast, malgré l'absence de ses chansons, «ça aurait couté la moitié du budget d'en avoir une seule». Le tournage est à Los Angeles, et tiré d'une courte histoire de l'écrivain Joe lansdale et de son étrange inspiration. Effectivement ce film est hors normes, comique, drame, fantastique. Alors un délire magnifique ou un film débile ? L'important sont les 3 prix décernés au meilleur acteur à Bruce Campbell qui est l'enfant boudé des studios d'hollywood, en ça, c'est déjà magnifique.

Coté réalisation et production c'est Don Coscarelli, auteur des 4 Phantasm, qui reprend la courte histoire originale de Joe lansdale pour développer son scénario.
Coté Acteur vu le budget 2 rôles Elvis et JFK, un second rôle l'infirmière, la momie et l'apparition d'une blonde. On retrouve donc Bruce Campbell, l'acteur fétiche de Sam Raimi, l'incroyable Ossie Davis aux 107 films, Hella Joyce surprenante en infirmière, et l'apparition de Heidi Marnhout, plutôt Blonde... bref c'est un film tiré à bout de bras par son réalisateur et son acteur principal...

Un Film hilarant, délirant, mais aussi sincère et dramatique. En effet il ne s'agit pas vraiment d'une comédie pour ados, les sujets sont assez pudiques mais dotés d'une écriture subtile pour adulte, et d'un contexte touchant, voir poétique de la vie dans cette maison de retraite... Alors je pourrais vous parler du titre et de sa traduction, mais faites des recherches car ce Ho-Tep (Pharaon ou Prêtre), a eut quelques problèmes avec des vierges du coup c'est devenu Bubba Ho-tep (Hasard?)... Ne cherchez pas de l'horreur mais bien une sorte de comédie «dramatique» sans aucunes limites de situations avec quelques éléments fantastiques.

Le Film : Le film commence par une définition du titre, puis l'excellent titre apparaît, et un documentaire d'époque noir et blanc petit format assez original dans ce style de film, puis la musique envoutante commence sur le générique de nos jours, avec effet de zoom caméra sympathique. Un enchainement très rapide dès les 1eres secondes nous amène donc sur Bruce Campbell méconnaissable en sosie du King surtout avec ses lunettes, les dialogues sont instantanément adultes et particulièrement délirants, on nage dans une pure atmosphère «Rock'n roll». Le film commence donc dans une ambiance étrange, axé principalement sur le concept d'Elvis.

L'histoire dans la maison de convalescence enchaine des scènes assez dures, et déroutantes, pourtant le style et l'histoire sont captivants, grâce au rythme effréné des différentes histoires, comme la scène du cafard et de son étrange personnage qui introduit l'aspect fantastique du film, en s'écartant du personnage principal qui lui nage en plein délire avec des effets d'une scène en accéléré très efficace. Puis de retour sur Elvis au dialogue Rock'n roll «pour elle j'étais physiquement et sexuellement inoffensif... même une demi môle c'était encouragent», qui donne une scène éclatante entre la belle blonde et le vieux King.

Le film se recentre maintenant sur Elvis, notamment avec l'arrivée de l'infirmière lors d'une scène encore déjantée, ou arrivent enfin des éclaircissements sur le contexte du film, lors d'une scène flashback géniale et incroyablement «réaliste» en guise d'explications, à mon avis une longue scène Culte. De retour dans la chambre, j'avoue que le concept est particulièrement intense, pour un nouveau délire sympathique du nouveau personnage JFK, enchainant les délires grandioses, comme lors du concert. D'ailleurs par rapport à la «promo» du film c'est assez déroutant...

Une fois le contexte établi, et l'incroyable performance de l'acteur principal nous voici au prise avec le sujet du film, lors d'un affrontement efficace, parfaitement réalisé. Chaque scène est à la fois intéressante, longue, et permet de traiter de manière détaillée les éléments de l'histoire. On rentre doucement dans le vif du sujet, mais lors de la scène d'Elvis avec son infirmière sous le couvert du 2nd degré, mais l'histoire semble tourner en rond avec très peu d'action, privilégiant de loin l'émotion à la violence.

Quand le film rebondit grâce à JFK qui forme maintenant un tandem magnifique avec Elvis, car il possède lui aussi des dialogue délirants, avec la traduction des hiéroglyphe au Wc, car maintenant le sujet est lancé avec la découverte du suceur d'âmes... Coté décor, on se contente d'un seul lieu, peu de pièces et très peu de scènes extérieures hormis les flashbacks. Les éléments sont aussi quasiment inexistants, et très peu d'acteurs..

Et après que se duo aux répliques excellentes eut fait connaissance en réfléchissant sur les évènements, ils opèrent lors d'une scène incroyable le contact avec Bubba Ho-Tep, qui dans le même temps indique le pourquoi du comment. Et le film semble repartir de la même manière malgré tous ces nouveaux éléments.

L'étrange affaire emmène Elvis vers l'extérieur de la maison, la luminosité est bien évidement un plus majeur du film, qui prend une tournure des évènements plus sombres, mais le tandem décide de s'organiser prenant des informations, afin d'avancer de manière toujours aussi comique vers le dénouement «il y a tant de trou du cul ici, ce cornichon c'est trouvé sa baraque à frites». Le combat est maintenant en route, traité de façon légère et prévisible, mais fidèle au concept du film, humour, émotion et Rock'n roll...

Pour un combat final et une créature assez crédible pour ce film aux concepts très originaux mais qui manque cruellement de Budget pour l'exploiter.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Concernant la qualité de l'image, on voit nettement quelques soucis dans la compression. Certaines parties, les pixels bougent, mais aussi lors d'une pause sur le film. On sent aussi que l'image n'est pas hyper stable, et certains passages manquent aussi de détails. Dans ma configuration je ne peux pas faire d'avance ou de retour rapide, seulement des sauts de chapitres. Hormis ces détails et compte tenu du peu de moyen les décors sont réussis, les rares éléments sont souvent très pertinents et les couleurs sont magnifiques. La luminosité reste intense, et certains effets sont excellents, comme les scènes «accélérés», ou la créature et ses cafards, car le plus étonnant reste la métamorphose de Bruce Campbell...


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Stéréo Dolby Digital et 5,1 Dolby Digital en Français - Stéréo Dolby Digital et 5,1 Dolby Digital en VO - Sous-titres : Français.

Avis : Le son a un Punch intense, coté sonorisation les dialogues sont excellents et les thèmes musicaux très sympathiques même si bien sur on regrette l'absence des chansons du King. Dans l'ensemble les parties du film ne baignent pas dans un excès de sons, de nombreuses scènes utilisent des dialogues sans bruitages. Les bruitages sont réservés pour les scènes fantastiques ce qui crée une tension supplémentaire, l'ambiance générale reste tous de même correcte.


L'Interactivité : 1.5/3

L'ergonomie des menus :
Une bonne introduction du menu avec le titre, le menu principal est très graphique, avec 3 images animés du film, le titre est excellent, et une animation de bébêtes qui traversent la page. De là, on a accès au film, aux chapitres aux langues, et au Bonus. Le menu chapitres est excellent, avec 6 images titrées par page, et 4 pages. Le menu langues est idem aux menu chapitres, et le menu bonus fidèle à l'ensemble.


Les bonus :

Concernant les Bonus de cette version :

  • Commentaires Audio du King
  • Commentaires Audio du réalisateur avec Bruce Campbell
  • La bande annonce en Français et en VO sous titrée.
  • Des bandes Annonces : Alive, Le catcheur Calamar, New mad mission, Le festin chinois, Aragami, 2ldk.
  • Les Biographies très complètes.
  • L'introduction du Film par Bruce Campbell.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    La jaquette possède une affiche reprise de l'affiche cinéma en France, avec quelques éléments supplémentaires comme les 3 vignettes des personnages en bas, et un fond du décor au style égyptien fidèle au concept du film. Une belle affiche, l'arrière est bien plus confus et tourné façon film d'horreur pas vraiment en rapport avec l'ambiance du film, avec des textes sur fond jaune qui sont pas très lisibles. Par contre la jaquette double face réserve un verso sympathique (Chapitres et titre).



    La sérigraphie

    La qualité de la sérigraphie est correcte avec une image originale malgré une forte dominance du noir, l'image est sympa tout comme le titre et les logos. Le disque est sans mentions.


    Note Finale : (13.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 17/07/2009 à 19:42 par ninnin4 : Très bonne critique pour un film particulièrement délirant et original qui m'avait bien fait marrer. Très bonne idée d'avoir créer deux partie dans ta critique avec l'histoire de la mise en place du film et la partie où tu donnes ton avis

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020