DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


MATCH POINT

Lui écrire surfeur51

Match point DVD sorti le 22/06/2006


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : TF1 Vidéo
Distributeur :
TF1 Vidéo

Date de sortie en salle : 26 octobre 2005
Nombre d'entrées : 1 540 877

Durée du film : 2 h 00 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
1376


   

Le Film : 9/10

Résumé : Jeune prof de tennis issu d'un milieu modeste, Chris Wilton sympathise avec Tom Hewett, fils de bonne famille, qui lui présente sa sœur Chloé ainsi que sa fiancée, une jeune comédienne américaine, Nola. Alors même que son idylle naissante avec Chloé lui permet d'envisager l'ascension sociale dont il rêvait, Chris est irrésistiblement attiré par Nola...

Avis : Commencé comme une comédie romantique, "Match Point" vire vers le thriller dans sa deuxième partie, pour apparaître en final comme une comédie noire, grinçante et profondément amorale. Servie par ses dialogues et par le jeu impeccable de ses acteurs, ce film de Woody Allen, qui dénote assez nettement avec le reste de son oeuvre, est aussi porté par le charme torride d'une Scarlett Johansson dans l'un de ses meilleurs rôles. Salué par la critique, et par la plupart des spectateurs qui l'ont vu, "Match Point" mérite d'être découvert ou revu à travers son édition DVD.

Lorsque Chris Wilton (Jonathan Rhys-Meyers) rencontre Tom Hewett (Matthew Goode), il ne sait pas encore que cela va changer sa vie. La famille Hewett est riche, Chloé (Emily Mortimer), la sœur de Tom est jolie et tombe amoureuse de lui. Chris, qui plait également aux parents, se voit donc accepté comme gendre et hérite en plus d'un job en or dans la société du père (Brian Cox). Tout irait pour le mieux si Chris n'avait pas tant de mal à résister au sex-appeal brûlant de Nola (Scarlett Johansson), la fiancé de Tom, une jeune comédienne américaine venue, vainement, chercher le succès en Europe. Et quand Tom et Nola rompent, Chris se retrouve devant un choix cornélien : divorcer de Chloé et repartir à zéro avec Nola, en perdant probablement tout le petit confort auquel il s'est habitué, ou rester avec sa femme et oublier les étreintes voluptueuses de Nola, beaucoup plus satisfaisantes que l'amour plan-plan du lit conjugal. Entre ces deux solutions, Chris va se révéler incapable de choisir, jusqu'à ce qu'il se trouve devant un mur. C'est là que le film bascule, et l'on passe du quasi vaudeville classique avec le fameux triangle la femme, le mari et la maîtresse, au thriller noir… le rythme du film, alors plutôt lent, s'accélère et le suspense est parfaitement maîtrisé par le réalisateur qui s'amuse avec les nerfs du spectateur jusqu'à un épilogue surprenant. C'est finalement le hasard qui décidera du sort des protagonistes, ce hasard se foutant totalement de la morale, un peu comme la balle de tennis qui choisit le vainqueur en retombant d'un côté ou de l'autre du court après avoir touché la bande du filet sur une balle de match.

Tourné en Angleterre, le film nous entraîne d'abord dans le charme bon chic-bon genre des familles britanniques aisées, avec les belles demeures à la campagne ou les appartements luxueux en bord de Tamise à Londres. L'amour de tous les personnages pour la musique et l'opéra nous donne aussi l'occasion d'apprécier des morceaux de compositeurs célèbres, Bizet, Rossini, Verdi, Donizetti, et plus proche de nous, Andrew Lloyd Webber. La partie policière ne manque pas d'humour, avec des dialogues savoureux entre les deux enquêteurs, et l'érotisme est très présent, la scène la plus suggestive étant la culbute de Nola par Chris, dans un champ de blés sous une pluie battante… Tous ces éléments donnent beaucoup de variété et d'originalité au film, de sorte que l'on ne s'aperçoit qu'à peine du côté très basique du scénario. Le casting est largement dominé par Jonathan Rhys-Meyers, remarquable de subtilité dans un rôle complexe à double facette, et par Scarlett Johansson, qui hérite également d'un personnage à la personnalité très marquée, les aspects psychologiques concernant ces deux rôles étant par ailleurs très fouillés au niveau du scénario.

Avec une réalisation impeccable de Woody Allen, qui pour une fois, ne joue pas lui-même dans son film, "Match Point" montre ce dont peut-être capable la nature humaine face à ses désirs. Ce message est d'autant plus fort que le personnage principal est un homme ordinaire dans lequel les spectateurs peuvent s'identifier, du moins dans la première partie qui apparaît en final trompeuse, voire manipulatrice. Et ceci participe, bien sûr, au charme du film. En final, on ne regrettera qu'une chose, c'est le parti pris d'Allen d'un tournage en mono, qui prive son film d'une ampleur et présence sonore que les scènes à l'opéra, au moins, auraient pourtant mérité.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Les couleurs naturelles sont bien saturées, et les contrastes gérés avec beaucoup de soin. Si l'on ajoute une très bonne définition, et une compression très discrète, on obtient presque le maximum pour cette édition, qui rend hommage à la belle photographie du film.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 1.0 et DTS Mono en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, imposés sur les VO.

Avis : Rien à redire sur la qualité technique, très bonne, la piste DTS étant un poil plus dynamique que la piste DD. Mais une piste mono, aussi précise soit-elle, reste incapable de rendre le moindre effet spatialisé, ce qui est dommage pour un film récent.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et sonorisés, avec un graphisme qui manque d'originalité. Le film n'est découpé qu'en 12 chapitres, trop peu pour deux heures de métrage. Il faut repasser par le menu pour changer de piste audio.


Les bonus :

Pas grand chose qui permettrait de compléter de manière intéressante le visionnage du film.

  • Interviews de Woody Allen, Emily Mortimer, Mathew Goode, Jonathan Rhys-Meyers, Scarlett Johansson et Brian Cox, en 16/9 VOst (12 minutes). Les propos sont plus promotionnels qu'informatifs, et on n'apprend pas grand chose sur le tournage. Il faut souligner qu'Allen est allergique aux bonus, alors il n'y avait sans doute pas matière à faire beaucoup mieux.
  • Lien Internet vers le site de l'éditeur

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent inséré dans un étui cartonné. Le verso de la jaquette est imprimé pour présenter la liste des chapitres. Les visuels de la jaquette et de l'étui sont identiques, le visuel principal reprenant l'affiche du film, avec Tom et Nola et la référence à leur match de ping-pong.



    La sérigraphie

    La sérigraphie, reprend le visage de Tom, mais alors qu'il flirtait avec Nola sur le visuel de la jaquette, ici il apparaît comme inquiétant, épiant on ne sait qui dans la pénombre. L'impression est fine, comprenant le rond central, les textes et logos sont d'une discrétion rare, ce dont il faut féliciter l'éditeur.


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 17/11/2008 à 20:35 par drouvre : Ca les vaut largement (15,5). Dommage pour la piste mono, mais ce film est excellent.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2018