DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


UN LION EN HIVER - CLASSICS

Lui écrire surfeur51

Un lion en hiver - Classics DVD sorti le 26/02/2008


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : StudioCanal
Distributeur :
Universal Pictures Video

Date de sortie en salle : 17 décembre 1969
Durée du film : 2 h 08 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2708


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Intrigues autour du problème de la succession d'Henry II, roi d'Angleterre au XIIème siècle, et qui réunit sa femme Eléonore d'Aquitaine, ses trois fils, sa maîtresse Alix, et le frère de cette dernière, le roi de France Philippe II.

Avis : Adapté d'une pièce de théâtre de James Goldman qui s'inspirait d'une réalité historique sans doute un peu romancée, "Un lion en hiver" rappelle à quel point l'Histoire de l'Europe s'est construite à partir des petites affaires des familles régnantes, teintées d'amour et de haine, d'ambition, de jalousie, de fidélité et de trahisons. Servi par un casting remarquable et des dialogues très travaillés, cette réalisation d'Anthony Harvey garde toute sa modernité, quarante ans après sa sortie sur les écrans et ses trois Oscars. Mais il est important de souligner qu'il s'agit d'une intrigue pratiquement en huis-clos, avec très peu d'action, contrairement à d'autres films médiévaux se déroulant à la même époque, comme "Robin de Bois" ou "Ivanhoé".

A cinquante ans, âge canonique pour l'époque, le vieux roi Henri II (Peter O'Toole) veut imposer son fils cadet Jean (Nigel Terry) comme son successeur. Cette question est depuis longtemps source de discorde avec la reine Aliénor d'Aquitaine (Katharine Hepburn) qu'il a privée de liberté depuis une dizaine d'années, craignant ses intrigues. Aliénor est favorable à Richard (Anthony Hopkins, dans son premier film), l'aîné depuis la mort de leur fils Henri, initialement destiné au trône. Geoffroy de Bretagne (John Castle), le troisième fils, oscille entre le soutien à l'un ou l'autre de ses frères, briguant la place de conseiller. Par ailleurs Alix de France (Jane Merrow), demi-sœur du Roi de France Philippe II (Timothy Dalton, tout jeune, lui aussi dans son premier grand rôle), qui possède le Vexin et a été promise en mariage à Richard, est devenue la maîtresse du roi. Celui-ci veut la marier à Jean, au grand dam de Philippe qui soutient Richard. Tout ce petit monde se retrouve au château de Chinon pour les fêtes de Noël 1183, et chacun va manœuvrer pour tenter d'imposer ses vues, tout les moyens étant envisagés, y compris le meurtre…

On assiste aux déchirements d'une famille divisée par les rancœurs où parents et enfants s'aiment et se détestent, s'envoyant au visage les mots les plus durs tout en montrant un attachement certain. Les relations au sein du couple royal sont tout aussi ambiguës, tout comme celles entre Aliénor et Alix, la reine ayant élevé comme l'un de ses propres enfants celle que le roi a choisie comme maîtresse. L'interprétation de Katharine Hepburn est étonnante, elle lui vaudra un troisième Oscar à titre personnel, et les débuts d'Anthony Hopkins et Timothy Dalton, qui jouent les deux rois qui partiront ensemble pour la troisième Croisade, sont dignes de leurs futures carrières. Le film, réalisé par un quasi inconnu est construit avec beaucoup de rigueur (même si Harvey a tendance à abuser des très gros plans), et bénéficie de décors et costumes qui nous replacent parfaitement dans l'époque. Le rythme n'est pas trépidant, avec juste un peu d'action au début du film, mais la tension est constante de part la violence des sentiments exprimés, et les spectateurs voudront savoir comment chacun des personnages réussira à sortir son épingle du jeu. Ces personnages sont d'ailleurs peu sympathiques, dévorés par l'ambition et la soif de pouvoir, seule Alix paraissant assez désintéressée, et seul pion dans cette partie d'échec grandeur nature. Quelques scènes restent mémorables, comme celle où les trois fils d'Henri II sont cachés derrière des tentures dans la chambre du roi Philippe II après que leur père soit venu discuter avec son homologue français, ou celle du "mariage" forcé d'Alix. Mais ce sont les passages où Henri et Aliénor se mesurent l'un à l'autre qui véhiculent le plus d'émotions, avec une étonnante alchimie entre ces deux personnages, malgré leur affrontement toujours latent.

Si certains pourront déplorer l'aspect un peu théâtral du film, et si les plus férus en histoire noteront aisément quelques libertés avec la réalité historique, on ne peut qu'apprécier la qualité et même la modernité des dialogues qui n'ont pratiquement pas vieilli. "Un lion en hiver" est une œuvre forte et prenante, à (re)découvrir grâce à cette nouvelle sortie en DVD, à prix modique.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Malgré l'âge du film, l'image est propre et bénéficie de belles couleurs et de contrastes bien soulignés. La définition est bonne, et la compression ne présente pas de défauts notables, mais n'est pas parfaite dans les scènes les plus sombres. La photographie sobre et élégante de Douglas Slocombe est magnifiée par les décors de l'abbaye de Montmajour et de la Cité de Carcassonne où a été tourné le film, et par des costumes réalistes.


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 1.0 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, imposés sur la VO.

Avis : On peut regretter une piste mono sans grand relief, alors que le film avait bénéficié dans sa version 70 mm d'un son stéréophonique 6 pistes. La piste est néanmoins claire et sans distorsion, aussi bien en VF qu'en VO, avec des dialogues bien séparés, mais la musique oscarisée de John Barry manque évidemment d'ampleur dans son rendu.


L'Interactivité : 0/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et sonorisés. Le film est découpé en 20 chapitres. Il faut repasser par le menu pour passer de VF à VOst, le point de lecture n'étant pas conservé.


Les bonus :

Pas le moindre bonus, même pas une petite bande annonce.


Les Visuels : 0/1



La pochette / Le packaging

Boîtier amaray noir. Le visuel se démarque nettement de l'affiche du film, qui était pourtant mieux réussie, et est entouré d'un cadre orange correspondant à la collection "Classics" de Studio Canal.



La sérigraphie

On a juste droit au titre du film, et à une forêt de logos, sur un fond ocre uni. L'impression est fine et comprend le rond central, mais l'effet artistique reste au raz des pâquerettes.


Note Finale : (12.5/20)

Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020