DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


NE LE DIS à PERSONNE / 2 DVD

Lui écrire surfeur51

Ne le dis à personne / 2 DVD DVD sorti le 27/06/2007


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Europa
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie en salle : 01 Novembre 2006
Nombre d'entrées : 3 037 834

Durée du film : 2 h 06 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4934


   

Le Film : 9/10

Résumé : Alex est totalement détruit depuis le meurtre de Margot, sa femme. Huit ans ont passé. Alex reçoit un e-mail anonyme. Il clique : une image... le visage d'une femme au milieu d'une foule, filmé en temps réel. Celui de Margot...

Avis : Adapté d'un célèbre roman de l'américain Harlan Coben (dont on voit une courte apparition dans le film), "Ne le dis à personne" est un thriller prenant et astucieux qui réussit à maintenir du début à la fin un excellent suspense, avec un équilibre subtil entre l'aspect purement policier et la romance vécue par le héros et sa femme disparue, que l'on peut mesurer au début du film et à travers quelques flash-back émouvants. Ayant obtenu quatre récompenses aux Césars, ce film met sur orbite son jeune réalisateur de 33 ans, Guillaume Canet qui n'avait jusque là qu'une seule autre expérience derrière la caméra, et que l'on peut aussi voir durant le film tenir un second rôle par ailleurs fort peu sympathique.

Amoureux depuis leur plus tendre enfance, Alex et Margot vont chaque année cocher sur un tronc d'arbre les anniversaires de leur engagement mutuel, au bord d'un petit lac proche d'une propriété familiale. Mais alors que Margot sort d'un bain nocturne, elle est sauvagement assassinée, Alex étant assommé à coups de batte de base-ball par l'agresseur. Plusieurs années plus tard, Alex est un médecin reconnu, mais sa vie a définitivement basculé et il n'a jamais retrouvé la joie de vivre après la perte de son amour, jusqu'au jour où il reçoit sur sa messagerie des indices qui lui font croire que Margot est toujours vivante. Pourtant, il a vu le cercueil de celle-ci entrer dans le four du crématorium… Par ailleurs plusieurs nouveaux indices que vient de découvrir la police semblent le désigner comme le véritable assassin de Margot, alors qu'en parallèle des investigations de la police d'autres personnages mystérieux sont aussi sur la piste de la disparue et sont prêts à tuer pour la retrouver. L'intrigue est touffue, avec plusieurs fils à démêler, et l'on n'aura le fin mot de l'énigme, de manière assez inattendue même si la trame générale avait été dévoilée un peu auparavant, que juste avant un épilogue qui ne peut pas laisser indifférent.

Le film bénéficie d'un casting vraiment excellent, avec des vedettes du cinéma français couvrant plusieurs générations pour jouer un grand nombre de personnages importants pour l'histoire. François Cluzet est un Alex convainquant dans un rôle à la fois sobre et physique, et l'on croit à ce médecin qui n'est pas un surhomme, mais qui va se battre avec l'énergie du désespoir non pour faire éclater une vérité qui lui échappe, ou pour contrer les agissements des méchants du film, mais parce qu'il a un infime espoir de voir se réaliser l'impossible, revoir Margot, son amour. C'est Marie-Josée Croze qui interprète la jeune femme, lumineuse au début du film, et de plus en plus mystérieuse quand on commence à comprendre ce qui s'est effectivement passé dans les semaines qui ont précédé le drame. Alex peut compter pour l'aider sur Hélène (Kristin Scott-Thomas), la compagne de sa sœur Anne (Marina Hands, la moins convaincante des rôles principaux), une championne d'équitation qui travaille dans le centre hippique du puissant Gilbert Neuville (Jean Rochefort). Il sera aussi aidé par son avocate Elysabeth Feldman (Nathalie Baye), et par un dealer, Mouss (François Bredon), dont il a sauvé le fils hémophile. Mais il doit faire face aux soupçons de la police menée par l'inspecteur Levkovitch (François Berléand), et a fort à faire avec Zak (Mikaela Fisher), la tueuse mystérieuse qui agit sous les ordres de Bernard Valenti (Olivier Marchal). Et puis toute l'histoire semble avoir un lien avec la mort de Philippe Neuville (Guillaume Canet), le fils de Gilbert, et on s'interroge sur l'attitude du père de Margot (André Dussolier), qui semble lui aussi avoir des doutes sur Alex. Mais malgré la complexité de l'intrigue et le nombre de personnages, on n'est jamais perdu et tout s'enchaîne pour faire surgir petit à petit la vérité.

La réalisation est aussi un point fort de ce film, avec un bon équilibre entre des scènes nerveuses (la fantastique poursuite sur le périphérique et aux puces de St Ouen) et des scènes plus intimistes mais nécessaires à l'avancée du scénario (les rapports entre Alex et Hélène). La photographie est léchée, les effets spéciaux sont invisibles, les cadrages variés, jouant sur la profondeur de champ, les angles de prise de vue, et les jeux de lumière. La tonalité va du romantisme le plus émouvant (le souvenir de Margot marqué dans la mémoire d'Alex) à une grande violence à peine estompée (la scène de torture, le cadavre de Margot). Doté d'un bon équilibre action, suspense, romance, "Ne le dis à personne" fait honneur au cinéma français dans un genre où l'on voit surtout des productions hollywoodiennes, et ceux qui l'ont raté au cinéma peuvent sans trop de risques profiter de sa sortie en DVD pour le déc


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Le film est récent, et le transfert a été réalisé avec beaucoup de soin, on a donc une image optimale, aussi bien en ce qui concerne les couleurs (souvent lumineuses), les contrastes et la définition. Rien à dire non plus sur la compression, ce sans faute technique permettant de souligner l'excellent travail du directeur de la photographie Christophe Offenstein.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 et 2.0, et DTS 5.1 en Français - Sous-titres : Anglais

Avis : On préférera naturellement les pistes 5.1 qui permettent de ressentir tous les détails subtils de l'ambiance sonore, et les effets lors des scènes les plus spectaculaires (la traversée du périphérique et le carambolage qui s'ensuit). Très belle restitution de la musique de Mathieu Chédid, avec des morceaux très contrastés, certains enlevés d'autres nostalgiques, dont on apprend dans les bonus qu'elle a été improvisée de manière assez instinctive à la vision des images. La piste 2.0 est à réserver à ceux qui ne possèdent pas de home cinéma, on notera qu'elle est calée sur un niveau acoustique plus élevé que les pistes 5.1, lui donnant un aspect flatteur quand on zappe d'une piste à l'autre lors des dialogues.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Après le clip antipiratage (auquel on a également droit sur le disque des bonus!), on obtient les bandes annonces de "Taxi4", "Michou d'Auber" et "Quand j'étais chanteur". Le film n'est découpé qu'en 16 chapitres. On peut changer de piste audio et mettre les sous-titres anglais à la volée.


Les bonus :

Edition deux disques, tous les bonus étant sur le deuxième, au format 4/3. Très intéressants, on regrettera juste l'absence de commentaires, surtout quand on écoute ceux des scènes coupées.

  • Making of de 55 minutes. Il s'agit pour une fois d'un vrai making of, à savoir un reportage sur la réalisation du film, tourné en suivant le réalisateur et son équipe. Peu d'interviews (on voit néanmoins au début Harlan Coben, l'auteur du roman original), encore moins d'extraits du film, mais une profusion d'images de tournage éclairant les problématiques et la préparation des scènes, les indications du réalisateur vers les acteurs, les repérages des différents lieux de tournage, la mise en place de décors… Souvent l'image est découpée en deux fenêtres horizontales montrant en parallèle deux aspects d'un même thème. Un vrai exemple de ce que l'on peut attendre d'un tel documentaire.
  • Vingt scènes coupées, que l'on peut suivre avec les dialogues ou avec les commentaires du réalisateur (durée totale de 33 minutes). Ces commentaires ont naturellement pour but d'expliciter l'abandon de scènes pas inintéressantes, mais qui auraient alourdi le rythme du film, le portant à près plus de deux heures et demi, ce qui eut été excessif pour un thriller.
  • Derniers plans. Chacune des dernières prises des acteurs ont fait l'objet d'une petite surprise pour celui-ci. On voit ces moments pour François Cluzet, François Berléand, Gilles Lellouche, Marina Hands, Jean-Pierre Lorit et Marie-Antoinette Canet.
  • Bêtisier de 5 minutes, très classique avec les habituels oublis de texte et fous-rires au mauvais moment.
  • Court métrage de 10 minutes, intitulé "J'peux pas dormir", avec Isabelle Carré, Vincent Elbaz et Jean-Christophe Pagnac. Réalisé par Guillaume Canet. Un garçon seul, empêché de dormir à cause des cris de plaisir provenant des chambres contiguës, décide d'aller rendre visite à une ancienne copine… La tonalité est mi-humoristique, mi-émouvante.


  • [ Voir les Bonus Cachés pour ce DVD ]

    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent à deux alvéoles, inséré dans un étui cartonné qui reprend presque exactement la jaquette. Le visuel principal reprend l'affiche du film, un montage très symbolique où Alex fuit vers le fantôme de Margot sur un support froissé comme sa vie brisée.



    La sérigraphie

    Les deux disques reprennent également le principe de l'affiche, le disque des bonus étant en négatif par rapport à celui du film. Les logos sont assez discrets, les textes légaux sont plus discrets en noir sur rouge qu'en noir sur blanc. A noter une disposition bizarre des textes et logos qui font un angle de quelques degrés avec le titre.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (18/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 12/07/2007 à 09:59 par flo001fg : Pour info la fnac offre pour l'achat de ce film,un 3ème dvd intitulé "Dans la peau de guillaume Canet" documentaire d'environ 12 minutes retraçant la journée de la sortie du film.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020