DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LE ROI LION - EDITION COLLECTOR / 2 DVD

Lui écrire surfeur51

Le roi lion - Edition collector / 2 DVD DVD sorti le 27/11/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Disney
Distributeur :
Buena Vista

Date de sortie en salle : 9 Novembre 1994
Nombre d'entrées : 10 123 000

Durée du film : 1 h 25 min.
Acteurs: Jeremy Irons Jean Réno

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
17143


   

Le Film : 9/10

Résumé :  Sur les hautes terres d'Afrique règne Mufasa, lion tout-puissant respecté et admiré pour sa grande sagesse et sa générosité. Son jeune fils Simba insouciant et turbulent doit lui succéder un jour. Mais Scar, l'oncle jaloux du lionceau, élabore un plan qui l'obligera à s'enfuir...

Avis : Une des rares oeuvres de Walt Disney à ne mettre en scène que des animaux, "Le Roi Lion" connut un succès considérable et reste encore aujourd'hui en tête du box office mondial pour les dessins animés purs (en excluant donc les films en image de synthèse). Mélange réussi de suspense, de tendresse, d'humour et d'aventures, d'abord destiné aux enfants, il possède une certaine profondeur psychologique qui permettra aux plus grands de l'apprécier, son seul défaut étant un appel exagéré aux séquences chantées.

Réalisé par Roger Allers et Rob Minkoff, l'histoire est inspirée de la tragédie shakespearienne "Hamlet", elle reprend des éléments d'un manga japonais, "le roi Léo" de Osamu Tezuka, et plusieurs scènes rappellent fortement des séquences de "Bambi". Néanmoins, le traitement graphique à base de couleurs lumineuses et une bande son exceptionnelle due à Hans Zimmer en font une œuvre originale et marquante. Les dessins sont assez stylisés et certains sont proches de la caricature (les hyènes et surtout le phacochère), mais un soin tout particulier a été apporté à la justesse des mouvements et à leur fluidité. Les décors sont très travaillés, surtout sur le plan des couleurs, avec la volonté de retranscrire la beauté des paysages de la savane africaine.. On trouve une grande variété de lumières, entre l'aube, la journée, le soleil couchant ou les nuits étoilées. A noter également les scènes chantées accompagnées d'images à caractère onirique qui ont le mérite de l'esthétisme mais qui cassent un peu le rythme de l'histoire. Certaines scènes comme la cavalcade des gnous ont été en partie dessinées par ordinateur pour faciliter l'animation d'ensemble, mais ces séquences s'intègrent parfaitement à l'image. Le scénario est assez linéaire, basé, tout comme "Bambi" sur le cycle de la vie (la naissance, l'amour, la mort…) mais la succession de séquences heureuses (avec une forte connotation humoristique) ou dramatiques (avec beaucoup d'émotion) assure en permanence de l'intérêt du spectateur. Les personnages sont tous très manichéens avec l'oncle de Simba, Scar, qui apparaît comme le méchant de l'histoire, entouré par une meute de hyènes encore moins sympathiques, Simba étant le seul à qui les scénaristes ont donné une personnalité un peu complexe. Trop jeune pour mesurer les conséquences de ses actes alors que Scar réussissait à le manipuler, il choisira ensuite l'oubli et la facilité d'une vie sans contraintes, avant de faire face à ses responsabilités grâce à l'influence de celle qui lui a été promise dès sa naissance, la jeune lionne Nala. De ce point de vue, le film insiste sur le passage de l'enfance à l'âge adulte, de l'insouciance à la prise de conscience du devoir, plus que sur la romance entre Simba et Nala, qui sert surtout à nouer le scénario. Les plus jeunes des spectateurs seront probablement marqués par certaines scènes comme la mort de Musafa (qui rappelle celle de la mort de la mère de Bambi, en étant en plus montrée à l'image, chose rarissime chez Disney), mais il pourront aussi se détendre avec les pitreries des amis de Simba, Zazu le calao, Pumbaa le phacochère et Timon la mangouste.

Les voix en VO sont assurées par une brochette de vedettes de l'écran (Matthew Broderick, James Earl Jones, Jeremy Irons, Whoopy Golberg, Rowan Atkinson), la VF ayant aussi fait appel à des acteurs de renom comme Jean Reno et Jean Piat, et les deux doublages sont excellents (dans ce genre d'exercice, il n'y a d'ailleurs aucune raison pour que la VF ne vaille pas la VO). Le film est présenté au choix dans sa version cinéma de 1994, ou sa version dite intégrale remontée en 2005 avec principalement une scène (et une chanson, "Rapport du matin", chantée par l'oiseau Zazu) supplémentaire, au bout des dix premières minutes du film. Un des derniers vrais dessins animés avant la déferlante des films en image de synthèse, "Le Roi Lion" reste une des œuvres majeures des studios Disney, même si, dans le style essentiellement animalier, il reste légèrement en deçà de "Bambi", le chef d'œuvre inégalable réalisé 50 ans plus tôt.


[ Voir le Logo Détourné pour ce DVD ]

L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.66:1

Avis : L'image est quasiment parfaite, avec des couleurs flamboyantes, des contrastes parfaits. La définition très précise et une compression quasi invisible complètent le sans faute technique. Sur le plan artistique, c'est également très beau, même si on peut discuter de l'équilibre optimal entre réalisme et caricature pour les dessins d'animaux.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais, DTS en Français - Sous-titres : Français, Anglais.

Avis : La bande son est également très soignée, avec des effets spatialisés très réussis , la scène la plus spectaculaire étant la cavalcade des gnous. De nombreux effets subtils sont également perceptibles lors des scènes les plus calmes avec des bruits d'ambiance réalistes. Les chansons d'Elton John et Tim Rice, et la partition musicale de Hans Zimmer (assisté par le compositeur sud africain Lebo M) sont parfaitement rendues. Le label THX est parfaitement justifié.

[ Voir le Top Son pour ce DVD ]


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Au démarrage du disque, comme d'habitude chez Disney, on a les bandes annonces de "Frère des Ours", "Le monde de Nemo", "LeRoi Lion 3". Les menus sont animés, avec de longues transitions en images de synthèse, et bien sûr sonorisés. Le film est découpé en 24 chapitres et on peut changer de langues et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Les bonus, nombreux, sont répartis sur les deux disques. Plusieurs entrées sont possibles pour chacun d'eux à partir de différentes pages de menus, le tout tenant plus du labyrinthe horripilant que du guide logique. Le choix entre version intégrale et version cinéma est planqué dans le menu "Langues". L'intérêt des suppléments est très inégal, car il y a autant de jeux pour les enfants que de données informatives, et l'on peut surtout regretter le saucissonnage des informations en de multiples petits documents en lieu et place d'un solide making of.
Sur le disque du film:

  • Commentaires en VOst, par le producteur Don Hahn et les réalisateurs Roger Allers et Rob Minkoff, sur la version cinéma du film. Les trois hommes donnent beaucoup de détails sur la genèse des scènes, les acteurs qui disent les textes, l'utilisation des couleurs, les petites erreurs… C'est en fait le bonus où l'on en apprend le plus sur la création du film.
  • L'arbre de vie: clip musical "Le cycle de vie" (4/3 VOst), et option karaoké qui permet à chacun de chanter pendant le film.
  • Les Hautes Terres: Making of de la scène modifiée entre les deux versions du film, intitulée "le rapport du matin" (4/3 VOst) et un psycho-test qui permet à chacun de découvrir l'animal du film qui se cache en lui (16/9 VF).
  • La jungle: deux jeux en 16/9 VF, l'un où l'on doit attraper des insectes, l'autre qui consiste à reconnaître les animaux d'après leur cri
  • Le cimetière des éléphants: 3 scènes coupées (non finalisées), assez courtes mais précédées d'un mini commentaire, en 4/3 VOst.
  • Présentation du contenu du disque 2 (4/3 VF)

  • Sur le disque des bonus, on obtient pratiquement les mêmes choses soit à partir d'un menu par Continent (Asie, Afrique, Australie…), soit d'un menu par thème (Histoire, Film, Le Roi Lion à Broadway,…). En général les nombreux modules présentés sont en 4/3 VOst et durent de une à quatre minutes:
  • Quinze modules sur la musique, les animaux et le folklore africain qui ont servi d'inspiration pour le film.
  • Neuf modules sur la production du film, incluant la genèse, le story-board, les techniques 3D, la conception des personnages, les traductions en différentes langues... Avec interviews et images du film.
  • Six modules sur l'adaptation du film pour la mise en scène d'une comédie musicale à Broadway.
  • Vingt quatre galeries d'images par thèmes (les différents personnages du film, les effets spéciaux) et de photos présentant les affiches du film, la promotion du film à Broadway, et les pochettes des CD de la BOF.
  • Trois clips vidéo sur les chansons du film.
  • Bande annonce de "Le Roi Lion 3" (VF)
  • Safari virtuel en images de synthèse, en jeep ou en bateau, où les difficultés sont suffisantes pour finir à peu près sûrement grillé, ou noyé.


  • [ Voir les Bonus Cachés pour ce DVD ]

    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray bleu marine, doté d'un clapet permettant de ranger un deuxième disque. Le visuel est un montage centré sur le roi des animaux Mufasa lors de la naissance de Simba, avec les autres personnages principaux.



    La sérigraphie

    Les deux sérigraphies représentent la savane au coucher du soleil (film) et de nuit (bonus) avec des silhouettes d'animaux en ombres chinoises. L'impression est d'un grain très fin, d'une texture mate et elle inclut le rond central. Le seul reproche concerne les logos, trop peu discrets en blanc sur fond noir.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (18/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 23/04/2007 à 16:35 par Niko06 : Pour ma part je préfère le roi léo de tezuka à ce roi lion, même si c'est mon disney préféré. Par contre même si la thèse sur la société se tient, je suis contre le fait de toujours voir une symbolique, en particulier dans une oeuvre destinée aux enfants...
    - le 23/04/2007 à 14:04 par totoDVD : Chouette loupe, mais les comparaisons avec "Bambi" et "Le roi léo" me semblent un peu "légères". Là où le 1er est une ode à la vie (malgré ses vicissitudes, la mort de la mère par exemple), là où le 2eme est un hymne au courage et au devoir, le ©Disney nous a fait la bonne Amérique WASP bien pensante. D'un gamin (lionceau) qui traversera des périls avant de s'accomplir (thème récurrent de tous les contes, cf Bettelheim et sa "psychanlase des contes de fées"); Disney a préféré tordre le sens moral pour distiller sa "morale bien pensante": Après le coup dur (la mort de son père), Simba n'a pas à affronter les difficultés de la vie (donc il devient un sale hippie mal coiffé). Lorsqu'il sera finalement résigné à accomplir son devoir, il rentrera dans le droit chemin (non sans un passage par le coiffeur). Je m'étonne toujours de l'engouement des gens sur ce film (mes enfants y compris). Fan de Disney je trouve ce film franchement "facho", sa morale: enfiler votre costume 3 pièces et retourner au boulot, par rang de 2 et au pas s'il vous plait. (Je préfère largement toutes les dernières histoires de Pixar à ce type de ressucées pompées). PS: la loupe est bonne quand même et je possède le DVD ;-)

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2017